1. Jobs d'hiver : 11 bons plans pour gagner des sous tout schuss !
Boîte à outils

Jobs d'hiver : 11 bons plans pour gagner des sous tout schuss !

Envoyer cet article à un ami
À la montagne, comme à la ville, les jobs d'hiver ne manquent pas ! // © plainpicture/Cultura/Soren Hald
À la montagne, comme à la ville, les jobs d'hiver ne manquent pas ! // © plainpicture/Cultura/Soren Hald

Soldes d'hiver obligent, beaucoup de jobs sont à pourvoir dans la vente et l'animation commerciale à cette saison. Mais les besoins en garde d'enfants ou cours particuliers sont aussi criants en début d'année. Du plus courant au plus insolite, à vous de choisir votre petit boulot.

1. "Skiman/skiwoman" ou "boot-fitter" en station de sports d'hiver : 9,76 € de l'heure

Travailler à Val d'Isère, Méribel ou La Plagne, c'est tentant ! Attention toutefois si vous êtes étudiant : les stations de sport d'hiver recrutent surtout en contrat saisonnier. De plus, même si vous êtes disponible, les stations recrutent en priorité du personnel formé et local pour les postes de pisteurs-secouristes, dameurs de pistes ou moniteurs de ski.

Les jobs les plus accessibles en station sont donc à chercher dans le commerce (vendeur/se) et la restauration (serveur/se, plongeu/se). Dans les magasins de location-vente de matériel sportif, postulez par exemple pour être "skiman" ou "boot-fitter" : vous aiderez les clients à choisir la bonne paire de chaussures ou de skis. Proposez de travailler le vendredi, samedi et dimanche ou le temps des vacances scolaires en extra si vous étudiez.

2. Enfilez le "gilet rouge" à la SNCF : 9,76 € de l'heure

Aiguiller les voyageurs dans les gares, c'est le job des "gilets rouges". Itiremia – la filiale de la SNCF spécialisée dans les prestations d'accueil et d'assistance aux voyageurs – recrute régulièrement des étudiants à temps partiel pour distribuer des flyers ou pour réguler les flux de voyageurs, notamment lors des périodes de vacances scolaires. Le job est rémunéré au smic, soit 9,67 € bruts de l'heure en 2016 et 9,76 € en 2017.

Des postes d'hôtes ou d'hôtesses d'accueil avec formation rémunérée sont également proposés. Autre bon plan : accompagnateur d'enfants dans les trains. C'est l'occasion d'utiliser votre BAFA, BAFAD, BAPPAT ou CAP petite enfance. Avec le service Junior & cie, quelque 250.000 enfants de 4 à 14 ans voyagent ainsi seuls chaque année principalement à l'occasion des vacances scolaires. Et il leur faut des baby-sitters ! City Junior propose également des missions ponctuelles pour 9,76 € bruts de l'heure (plus primes).

Lire aussi : Toutes nos offres de jobs sur letudiant.fr

3. En renfort durant les soldes : 9,76 € de l'heure

Grand temps fort du commerce, les soldes d'hiver sont l'occasion de nombreux recrutement ponctuels. En 2017, elles s'étaleront du mercredi 11 janvier au mardi 21 février inclus, donc en partie durant les vacances scolaires. Zara, H&M, Camaïeu, C&A, Petit Bateau... Toutes les grandes chaînes de magasins de vêtements ont besoin de renforts pour cette période et proposent des CDD (contrats à durée déterminée) à temps plein ou à temps partiel (le week-end) pour faire face à l'affluence de consommateurs.

Contactez les services recrutement des marques et des enseignes via leur site Web. Inscrivez-vous aussi dans une agence d'intérim : beaucoup de missions sont à pourvoir par ce biais. Vous pouvez enfin proposer votre candidature spontanée dans les magasins près de chez vous, en déposant CV et lettre de motivation à la caisse. N'oubliez pas de préciser vos jours et heures de disponibilité. Pour les grands magasins, des postes d'hôtesses d'accueil sont aussi à pourvoir pour orienter et faire patienter la clientèle. Contactez des agences spécialisées comme Pénelope, City One, Mahola, Animeo...

4. Animateur commercial - démonstrateur produits : de 70 à 120 € par jour

"Nous recrutons toute l'année des étudiants en renfort", annonce Anne-Sophie Hue Desarbres, la dirigeante de TechSell, une société spécialisée dans les animations et opérations commerciales qui intervient pour des enseignes comme la Fnac, Darty ou Boulanger. À chaque temps fort dans le commerce, vous pouvez trouver un emploi d'animateur démonstrateur. Mission ponctuelle de deux jours ou de plusieurs semaines, il y en a pour tous les goûts.

Matériel sportif, joujoux high-tech, coffrets-cadeaux... vous devrez vanter les bienfaits de chaque produit ou de chaque marque et conseiller la clientèle. "Nous recrutons des étudiants de profil marketing-vente. Pour réussir à ce poste, il faut savoir faire preuve d'empathie", précise Anne-Sophie Hue Desarbres. Des formations aux produits et aux techniques de vente sont souvent proposées. Côté rémunération, comme souvent dans les métiers de la vente, vous toucherez un salaire fixe et des commissions sur objectifs. Comptez de 70 € nets minimum par jour et jusqu'à 120 € si vous êtes un très bon vendeur démonstrateur !

Lire aussi : Job étudiant, quels sont vos droits ?

5. Inventorier les stocks : à partir de 9,76 € de l'heure

Scanner les produits en rayon, inventorier les stocks en magasin et dresser le bilan de l'année ou du semestre écoulé, c'est le job de l'inventoriste. Des prestataires spécialisés recrutent toute l'année des étudiants pour des CDD à temps partiel et en horaires décalés, principalement en fin de journée et de nuit. Les inventoristes sont parfois spécialisés dans un secteur d'activité, comme Ivalis dans la grande distribution. D'autres sont généralistes, comme Novastock ou RGIS qui réalisent des inventaires dans les supermarchés, les musées, l'industrie ou les magasins de bricolage. Talents requis ? "Nous recherchons des profils méthodiques, rigoureux et ponctuels", explique le responsable du recrutement d'Inventaire Plus. Contactez directement les sociétés d'inventaires ou passez par les agences d'intérim. Vous trouverez également plusieurs centaines d'offres sur le site de Pôle Emploi.

6. Recensez la population de votre commune : 1.000 € la campagne

Tous les ans, une partie de la France est sous recensement au mois de janvier et février. En 2017, 7.000 communes de moins de 10.000 habitants vont ainsi effectuer leur recensement ainsi que plusieurs centaines de villes de plus de 10.000 habitants.

Pour cela, les mairies recrutent des agents recenseurs pour environ un mois, à temps plein temps comme à temps partiel. Vous êtes formés deux demi-journées par l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques). Les profils étudiants sont recherchés. La rémunération dépend du nombre de questionnaires distribués et collectés. Comptez en moyenne 1.000 € pour une campagne de cinq semaines. Prenez contact avec votre mairie en fin d'année pour l'année suivante.

7. Baby-sitter en langues étrangères : de 10 à 13 € de l'heure

"Nous avons beaucoup d'offres de gardes d'enfants sur le site de Pôle Emploi en début d'année", constate Brigitte Bleyer, conseillère au sein de l’équipe "étudiant" du Pôle Emploi Jean-Moulin, à Paris.

Les associations et les entreprises privées recherchent souvent de nouveaux étudiants en remplacement de ceux recrutés en septembre, dont l'emploi du temps au second semestre ne leur permet plus d'être disponibles. La grande mode est au baby-sitting linguistique pour obtenir une rémunération supérieure. Entre autres agences, Speaking-agency recrute en CDI (de cinq à 20 heures par semaine) des baby-sitters douées en langues étrangères (principalement anglais, espagnol ou allemand). Le salaire : 10 à 13 € bruts de l'heure selon le nombre d'enfants à garder. 

8. "Night auditor" à l'hôtel : minimum 10 € de l'heure

Si vous avez peu d'heures de cours ou si vous êtes en vacances, assurer la réception et l'accueil des voyageurs d'un hôtel, de deux à trois nuits par semaine (soit 18 à 27 heures), peut se révéler un bon plan. Les hôtels recrutent régulièrement des réceptionnistes de nuit, appelés aussi "night auditors" dans leurs offres d'emploi. "C'est un job très recherché par les étudiants", observe Brigitte Bleyer. "Mais travailler de 19 h à 7 h du matin n'est à envisager que si vous n'avez pas cours le matin". Mieux vaut être doué en anglais, avoir le sens du contact et connaître un minimum le secteur hôtelier. L'intérêt du travail de nuit : être un peu plus payé que le Smic horaire. Vous toucherez un peu plus de 10 € bruts de l'heure avec une majoriation de 25 % pour horaires de nuit.

9. Tenir la caisse au Louvre, à Versailles ou au Grand Palais : 10 € de l'heure

En quête d'un job dans un environnement culturel haut de gamme ? Et si vous travailliez pour la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais. Celle-ci gère plus de 40 musées nationaux à Paris, en région parisienne et en province : les musées du Louvre ou d' Orsay, le château de Versailles, le musée Marc-Chagall à Nice, le musée du château de Fontainebleau...

Pour son réseau de boutiques-librairies, cet organisme culturel public recherche en permanence des vendeurs/caissiers bilingues (minimum), avec expérience de la tenue de caisse et de l'accueil. Les étudiants sont un vivier de choix. Vous pouvez travailler à temps plein 35 heures par semaine durant les vacances ou à temps partiel : 16 heures le week-end à temps complet ou 21 heures par semaine en travaillant cinq heures le mercredi. Envoyez votre CV et votre lettre de motivation par mail. Pour la rémunération, comptez un peu plus de 10 € bruts de l'heure.

Lire aussi : Le BAFA comment le passer ? Quelle est son utilité ?

10. Devenir animateur périscolaire : 800 € par mois

Mulhouse, Bensançon, Montpellier, Paris... Cet hiver, de nombreuses mairies recrutent toujours des animateurs périscolaires pour leurs écoles et leurs centres de loisirs. Vous exercez trois missions principales : l'accueil des enfants (de 3 à 12 ans), la conception des animations artistiques, sportives ou ludo-éducatives et l'animation des ateliers lors des temps dits périscolaires. À vous de préciser vos disponibilités dans votre lettre de candidature. Le job est relativement compatible avec les études : vous travaillez de 15 à 20 heures par semaine avant ou après la classe ou durant la tranche de midi à 14 h.

Consultez les sites des mairies pour trouver des offres d'emploi. Beaucoup exigent d'avoir le BAFA. Pour un volume de travail de 18 à 20 heures hebdomadaires, les animateurs touchent environ 800 € par mois.

11. Donner des cours dans sa spécialité : de 10 à 40 € de l'heure

C'est le meilleur des bons plans. Langues étrangères, maths, sciences, informatique, musique, danse, dessin, sport… Vous avez forcément un incroyable talent ! Exploitez-le ! Proposez des cours à des jeunes ou des adultes dans un domaine où vous avez des compétences particulières. Déposez vos offres sur les murs de votre résidence universitaire, dans les commerces environnants, etc.

Pour les matières académiques, inscrivez-vous et passez une annonce sur une plateforme de mise en relation comme Acadomia, SuperProf, les Cours Legendre ou Completude qui recrutent de préférence des étudiants de niveau bac+3 voire bac+4 minimum. Vous pouvez également être professeur à distance et effectuer du soutien scolaire en ligne sur des plateformes comme LiveMentor. En soutien scolaire, vous pouvez être rémunéré 10 € nets de l'heure si vous vous occupez d'un élève de primaire, de 13 à 14 € nets de l'heure pour un collégien et plus de 20 € pour un lycéen. Mais rien ne vous empêche de négocier le tarif dans les matières très recherchées comme les maths et les sciences !