1. Étude exclusive Viadeo : les jeunes diplômés en quête de missions intéressantes et d’autonomie

Étude exclusive Viadeo : les jeunes diplômés en quête de missions intéressantes et d’autonomie

Envoyer cet article à un ami
L'enquête Viadeo montre notamment que les disparités salariales entre hommes et femmes existent toujours. // © Fancy
L'enquête Viadeo montre notamment que les disparités salariales entre hommes et femmes existent toujours. // © Fancy

Des missions qui les motivent et un certain degré d’autonomie : voilà ce que recherchent avant tout les jeunes diplômés pour leur premier emploi, selon une enquête Viadeo, que l'Etudiant s'est procurée en exclusivité. L’étude pointe également l'inégalité salariale entre hommes et femmes dès le début de carrière.

Le salaire, c'est bien, mais ce n'est pas forcément ce qui compte le plus ! Du moins pour votre premier emploi. C'est ce qui ressort de l'enquête Viadeo "Les jeunes diplômés face à leur premier emploi", réalisée auprès de 1.135 jeunes âgés de 20 à 28 ans, membres du réseau social professionnel. Diplômés à 27 % de bac à bac+3, et à 73 % à bac+3 ou plus, les répondants ont été questionnés sur le premier emploi qu'ils ont occupé, hors stages et alternance.

Les missions plus importantes que la carrière

Quelles sont vos principales motivations quand vous candidatez ? Selon l'étude, les jeunes diplômés mettent en avant les missions proposées (pour 67 % d'entre eux) et la possibilité d'acquérir une expérience et des compétences (57 %), loin devant les perspectives de carrière offertes par le poste (30 %) et le niveau de rémunération (22 %). L'intérêt des missions est par ailleurs d'autant plus important quand vous avez un haut niveau de qualification.

Autre élément de motivation : la confiance que l'on vous accorde. Quel que soit le niveau de diplôme, les répondants mettent en avant l'autonomie et la liberté d'initiative comme ce qui leur permet de se sentir opérationnels, devant l'environnement de travail et l'esprit d'équipe.

Et vous souhaitez avant toute chose être reconnus dans votre travail. "Ces éléments sont très intéressants pour les recruteurs", souligne Édith Taillard, directrice marketing et business development chez Viadeo. Ils révèlent les enjeux que les entreprises doivent comprendre pour attirer ces jeunes diplômés. Leurs attentes sont bien différentes des générations précédentes : ils souhaitent être maîtres de leur destin !" Le souci d'équilibrer vie personnelle et vie professionnelle concerne plus de 3 jeunes sur 4.

Le plafond de verre dès l'embauche

L'enquête Viadeo révèle également de fortes disparités, notamment entre hommes et femmes. L'écart de salaire se creuse dès le début de carrière : près de 3 femmes sur 4 sont payées moins de 30.000 €, contre 58 % des hommes. "Dans un secteur comme l'audit, la finance et la gestion, plus de 1 femme sur 2 est payée moins de 25.000 € annuels, contre 27 % des hommes", souligne Édith Taillard.

"Ce qu'on appelle le 'plafond de verre' est valable pour les femmes dès les premières embauches, confirme Julien Calmand, chargé d'études au département Entrées et évolutions dans la vie active du Céreq (Centre de recherche et d'études sur les qualifications). Par ailleurs, les femmes sont plus concernées par les temps partiels. De ce fait, l'écart salarial avec les hommes peut être encore plus important quand on compare les salaires annuels."

Les femmes plus vite opérationnelles

L'enquête Viadeo souligne les disparités entre hommes et femmes à d'autres niveaux, comme le fait d'être opérationnel. "68 % des femmes se sentent rapidement opérationnelles, contre 63 % des hommes. Ces 5 points d'écart ne sont pas négligeables", souligne Jinny Rosmad, content manager à Viadeo. "On peut faire l'hypothèse que les femmes postulent à des postes pour lesquelles elles sont sûres d'avoir les compétences, et que, donc, elles sont plus vite opérationnelles", commente Édith Taillard.

"Les comportements professionnels varient en fonction du sexe. Les femmes n'ont pas toujours l'audace ni la confiance pour postuler, demander une augmentation, etc.", ajoute-t-elle.

Les stages et l'alternance comme tremplins

L'enquête Viadeo donne également à voir quelques éléments encourageants. En particulier sur la durée entre la fin des études (stage et alternance compris) et le premier emploi. Près de 49 % des répondants ont mis moins de 1 mois à trouver un emploi, seuls 14 % ont mis plus de 6 mois.

"Le différentiel entre les niveaux de diplômes n'a pas été significatif dans les réponses obtenues à cette question de la durée pour trouver un emploi", souligne Édith Taillard. Ces résultats rejoignent ceux du Céreq, qui a étudié les trajectoires d'insertion de jeunes sortis du système scolaire ou d'études en 2010, en les interrogeant 3 ans après. "Les jeunes diplômés de l'enseignement supérieur sont 54 % à accéder à un emploi en 3 mois ou moins, et à un emploi durable type CDI", indique Julien Calmand. Un chiffre à nuancer pour certaines filières ou niveaux de diplômes, comme les bac+2 ou les étudiants en lettres et sciences humaines", précise-t-il.

À retenir enfin de l'enquête Viadeo : l'impact du stage et de l'alternance sur l'embauche. Pour 1 jeune diplômé sur 3, c'est ce canal qui permet de trouver un premier emploi.