Combien de temps avant de recevoir une réponse à une candidature ?

publié le 02 Août 2022
7 min

Le temps d’attente pour recevoir une réponse d’un recruteur à une candidature pour un emploi, un stage ou une alternance varie selon les entreprises, les périodes de l’année et les postes visés. Quel délai attendre avant de relancer le recruteur ? Quels sont les bons réflexes à adopter ? Explications.

Quel est le temps moyen d’attente pour obtenir une réponse après candidature à une offre d’emploi ?

Il est difficile de donner un chiffre exact lorsqu’il est question de délai de réponse à une offre d’emploi. Si certains recruteurs prennent le temps de le préciser sur l’annonce, d’autres font le choix de ne donner aucune indication, ce qui s’avère rapidement problématique quand on veut faire un point d'étape sur les différentes candidatures envoyées.

Néanmoins, on estime d’une manière générale à environ une dizaine de jours le délai d’attente avant d’être recontacté par l’entreprise. Malheureusement, ce délai peut considérablement se rallonger et il n’est pas rare d’obtenir la réponse tant attendue après trois ou quatre semaines. Dans ce cas de figure, relancer le recruteur est un bon réflexe à adopter.

Lire aussi

Réponse à une offre d’emploi : pourquoi le temps de réflexion varie-t-il d'un recrutement à un autre ?

Toutes les entreprises ne disposent pas des mêmes effectifs et du même budget quand il est question de recrutement. Un critère comme la taille de la société peut aisément faire varier le délai d’attente du simple au double. En effet, si certaines structures disposent d’un pôle spécialement dédié au recrutement, d’autres doivent faire avec les moyens du bord et jongler entre les missions du quotidien et le tri des candidatures.

De la même manière, il faut prendre en compte le fait que certaines périodes de l’année impliquent presque systématiquement un temps de traitement plus long, à l’image des vacances d’été où le personnel est en effectif réduit.

L’urgence du poste à pourvoir est aussi un critère qui influe grandement sur le temps de réponse. Entre assurer le remplacement d’un salarié à trois mois ou trois jours de son départ, la différence est de taille !

Notez également que le délai peut changer en fonction de votre mode de candidature : si vous postulez à une offre d’emploi vue sur un job board ou s’il s’agit d’une candidature spontanée, le temps de réponse sera différent. En tout logique, une attention particulière est portée lors des sessions de recrutement, amenant généralement à un traitement plus rapide des candidatures.

Lire aussi

Candidature à une offre d’emploi : que faire si l’on n’a pas de réponse après le délai d’attente

Si vous n’avez toujours pas eu de réponse alors que le délai stipulé sur l’annonce est passé, les chances d’être retenu sont minces, mais pas totalement nulles. En effet, plusieurs facteurs peuvent expliquer un délai plus long que prévu :

  • un désaccord entre les recruteurs ;
  • un nombre de candidatures plus important que prévu qui entraîne des difficultés à faire le tri ;
  • un processus de recrutement mis en arrêt temporairement pour faire face à une situation de crise ;
  • etc.

Dans ce cas de figure, vous ne devez pas hésiter à reprendre contact avec l’entreprise. Pour ce faire, vous pouvez envoyer un mail ou plus simplement téléphoner pour en apprendre davantage. S’il est possible que le recruteur n’ait tout simplement pas pris la peine de vous indiquer son refus, le fait de le relancer peut également jouer en votre faveur.

Dans le cas où la décision n’a pas encore été prise, votre relance – qui témoigne de votre intérêt pour le poste – peut peser dans la balance et vous faire gagner des points précieux.

Lire aussi

Pourquoi et comment relancer l’employeur quand on attend une réponse à une candidature ?

Relancer l’employeur passé un certain délai est tout à fait normal, et même recommandé. Au milieu des centaines de CV reçus et en cours d’examen, un candidat qui prend la peine de prendre contact pour faire un point marque son réel intérêt pour le poste.

Pourquoi faut-il relancer l’entreprise ?

Beaucoup de candidats n’osent pas relancer le recruteur par peur de se montrer trop envahissants. Pourtant, il faut parvenir à penser autrement. À travers un mail de relance ou un coup de téléphone, vous montrez que le poste vous tient à cœur et que vous avez envie d’intégrer l’entreprise.

Si le recruteur hésite entre plusieurs candidats, celui qui a prouvé son intérêt en reprenant contact pourrait bien avoir une longueur d’avance décisive à l’arrivée, alors pourquoi s’en priver ?

Quand faut-il reprendre contact avec l’employeur ?

Si bien sûr il n’est pas question de tomber dans une forme de harcèlement en sondant le recruteur tous les jours, une à deux relances selon le délai de réflexion de l’employeur sont naturelles et bienvenues.

Si ce dernier vous a annoncé une réponse sous une semaine, alors vous ne devez pas hésiter à le recontacter à l’approche de la fin de ce délai. En bref, adaptez-vous au discours du recruteur et n’hésitez pas à le recontacter s’il ne s’est toujours pas manifesté après votre première relance.

Comment relancer correctement le recruteur ?

Généralement, le moyen privilégié est l’envoi d’un mail. Ici, inutile de partir sur un long discours : restez sobre et concis. Quelques lignes suffisent pour lui demander une estimation de la date à laquelle une réponse vous sera communiquée, tout en lui faisant à nouveau part de votre désir d’intégrer l’entreprise.

Si vous disposez du numéro du recruteur ou de l’entreprise, rien ne vous interdit de passer un coup de téléphone pour procéder à la relance, bien au contraire. À l’inverse des échanges de mails, vous êtes ici certain d’avoir une réponse rapide et claire de la part de votre interlocuteur. Cela peut d’ailleurs être un très bon moyen d’établir un premier contact avec le recruteur et d’échanger avec lui sur votre parcours et votre motivation.

En résumé, le temps avant de recevoir une réponse à une candidature d’emploi est très variable d’un recruteur à un autre. S’il est globalement estimé à une dizaine de jours, le délai peut rapidement s’étirer et vous plonger dans le doute. Pour le dissiper, n’hésitez pas à relancer le recruteur et à faire part une nouvelle fois de votre intérêt pour le poste en question. Lors des délibérations, ce sont ces petits détails qui peuvent faire la différence.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !