Soutenance de mémoire : nos conseils pour réussir

Par l'Etudiant, publié le 20 Decembre 2021
7 min

La soutenance de mémoire nécessite une préparation minutieuse. En effet, après avoir passé des mois sur l’écriture de votre mémoire, il vous faudra désormais restituer votre travail lors d’un oral auprès d’un jury. Focus sur la soutenance de mémoire, une épreuve particulièrement redoutée.

Comment se passe une soutenance de mémoire ?

Une soutenance de mémoire est un oral au cours duquel vous restituez les grandes lignes de votre dossier écrit, ainsi que la manière dont vous vous êtes approprié le sujet et avez réalisé vos recherches. Il ne s’agit donc pas d’un résumé de votre mémoire au sens strict du terme.

Équipé d’un diaporama préparé pour l’occasion, vous débutez votre soutenance de mémoire par la synthèse de vos recherches, en veillant à ne pas reprendre le plan de votre dossier écrit. Après votre présentation, le jury vous pose une série de questions qui peuvent porter aussi bien sur le choix du sujet et la méthodologie utilisée que sur certaines zones d’ombre à éclaircir. Le jury est généralement composé de deux à trois personnes, dont votre directeur de recherche. Selon votre filière et le sujet choisi, ces personnes peuvent aussi bien être des professeurs que des professionnels du secteur concerné.

Bien commencer sa soutenance de mémoire

Pour bien commencer sa soutenance de mémoire, il est important de structurer correctement son exposé. Dans cette optique, vous avez tout intérêt à décomposer les grandes lignes de votre mémoire et à les aborder de manière chronologique et rationnelle. Pourquoi avez-vous choisi ce sujet ? Qu’est-ce qui a motivé votre choix ? Avez-vous eu des difficultés à trouver votre problématique ? L’idée est ici d’expliquer au jury le fruit de votre réflexion et la façon dont vous avez appréhendé votre sujet d’étude au fur et à mesure du temps, de vos lectures et de vos recherches.

Les conseils pour présenter sa soutenance de mémoire

Lorsqu’il est question de conclure sa soutenance de mémoire, la première chose à savoir est qu’il faut absolument éviter de tomber dans le piège d’une conclusion fermée. Apporter une réponse ferme et définitive à votre problématique n’est donc pas la bonne direction à prendre, même si vous devez y apporter des éléments de réponses satisfaisants. Vous devez faire preuve de nuance, évoquer les difficultés que vous avez rencontrées comme les limites de votre méthodologie. Dans un même ordre d’idées, terminer votre exposé sur une ouverture qui mène à de nouveaux questionnements est un excellent moyen de conclure sa soutenance de mémoire.

Quelles sont les questions posées lors d’une soutenance de mémoire ?

Les questions posées lors d’une soutenance de mémoire par le jury peuvent porter sur différents aspects de votre travail. Si bien sûr il apparaît logique qu’il vous interroge sur votre sujet et votre problématique, le jury peut également s’intéresser à votre méthodologie, aux ouvrages que vous avez consultés ou tout simplement à votre ressenti global quant à l’exercice du mémoire. S’il est toujours conseillé d’anticiper certaines questions pour préparer au mieux votre soutenance de mémoire, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un moment d’échanges et non pas d’un interrogatoire. Le but du jury n’est pas de vous piéger. Il cherche avant tout à connaître vos motivations et à déterminer votre degré d’investissement.

Lire aussi

Quelle est la durée d’une soutenance de mémoire ?

La durée d’une soutenance de mémoire est relativement variable. Il est communément admis que la soutenance est séparée en deux parties distinctes d’environ 15 minutes chacune : l’exposé et la discussion avec le jury. Lors de votre exposé, il est important de veiller à ne pas conclure trop rapidement, ou au contraire, de déborder sur le temps imparti. Pour cela, n’hésitez pas à vous entraîner au préalable en vous chronométrant afin d’être sûr de rester dans les clous.

Concernant la partie consacrée aux questions-réponses avec le jury, la durée peut être variable. Comme cela a déjà été évoqué, il s’agit avant tout d’un moment d’échanges, et il est donc par définition difficile de le quantifier. Il n’est d’ailleurs pas impossible que le jury lui-même finisse par déborder sans s’en rendre compte si vous entretenez une discussion animée, et il ne vous en tiendra pas rigueur, bien au contraire.

Soutenance de mémoire : exemple d’un plan à suivre

Afin de vous guider dans la structure de votre soutenance de mémoire, vous pouvez consulter l’exemple de plan ci-dessous :

Introduction (2 à 3 minutes) – Présentation
– Choix du sujet : pourquoi ce sujet ? A-t-il été difficile à trouver ? Étiez-vous familier avec lui ? etc.
– Comment en êtes-vous arrivé à la problématique ? En avez-vous changé ? Aviez-vous déjà des éléments de réponse avant de vous lancer dans les recherches ? etc.
Développement (10 minutes) Quels étaient les objectifs derrière votre mémoire ?
Comment avez-vous procédé à vos recherches ? Quelle méthodologie avez-vous utilisée ? Vous êtes-vous uniquement basé sur des ouvrages ou avez-vous réalisé des enquêtes terrain, des interviews ? Pourquoi ? Avez-vous été satisfait des résultats obtenus ou au contraire en avez-vous douté ? etc.
Synthèse des réponses apportées à la problématique : résumer de manière concise vos observations et les résultats analysés, avec quelques exemples à l’appui (présentation rapide d’une étude, d’un auteur important dans votre réflexion, etc.)
Conclusion (2 à 3 minutes) – Globalement, quelle réponse pouvez-vous apporter à votre problématique ?
– Avez-vous rencontré des difficultés ? Quelles sont les limites de votre travail ? Changeriez-vous quelque chose si c’était à refaire ? Que tirez-vous personnellement de cette expérience ?
– Ouverture sur une nouvelle problématique en rapport aux conclusions que vous avez tirées de votre mémoire

La chose fondamentale à retenir pour votre soutenance de mémoire est que vous ne devez pas vous baser sur le même plan que celui de votre dossier écrit. Vous devez bien comprendre qu’il s’agit de deux épreuves distinctes, bien que reposant sur un même sujet d’étude. La soutenance de mémoire est l’occasion de prendre du recul et de présenter votre travail dans son ensemble. Ce ne sont pas tant les résultats que les moyens utilisés pour y parvenir qui sont importants. À travers votre soutenance de mémoire, le jury doit être en mesure de dégager une vue d’ensemble de tout le travail que vous avez entrepris. Les aspects les plus techniques qui concernent exclusivement votre sujet ont davantage leur place au sein de votre dossier écrit.

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !