1. Stages étudiants : ce qui change en 2015
Décryptage

Stages étudiants : ce qui change en 2015

Envoyer cet article à un ami

Vous allez bientôt effectuer un stage ? Bonne nouvelle, vous bénéficierez des améliorations qu'apporte la nouvelle loi : notamment une rémunération en hausse et de nouveaux droits sociaux. Explications.

C'est désormais chose faite. Les décrets applicatifs de la loi relative au développement et à l'encadrement des stages, adoptée à l'été 2014, ont été publiés fin novembre. Avec une idée phare : revaloriser le stagiaire et faire respecter ses droits. Parmi les avancées majeures : une hausse de la rémunération et une durée de stage maximale.

6 mois maximum


La durée du stage ne peut désormais dépasser six mois. Cette mesure se veut un moyen de vous protéger contre les contrats déguisés. Cependant, jusqu'en juillet 2016, certaines formations pourront déroger à la durée du stage de six mois maximum. Sont concernées essentiellement des formations dans le domaine "social" (éducateur de jeunes enfants, assistant de service social...).
De plus, la loi réaffirme la complémentarité de la formation et du stage. Ainsi, ce dernier doit être adossé à un cursus pédagogique scolaire ou universitaire de deux cents heures au minimum par année d'enseignement afin de lutter contre les "diplômes d'université stages".

Hausse de l'indemnité


Autre mesure positive pour les futurs stagiaires : la gratification augmente. Plus précisément, elle augmentera en deux temps. Calculée en fonction du plafond horaire de la Sécurité sociale, la gratification atteindra 500 € par mois à compter du 1er janvier 2015. À partir de septembre 2015, elle devrait atteindre 523,26 € pour un stage à temps plein. Pour rappel, comme le prévoit la loi Cherpion, un stagiaire qui va rester plus de deux mois dans l'entreprise est obligatoirement rémunéré à compter du premier jour du premier mois du stage.

Plus d'avantages


Si l'entreprise dans laquelle vous effectuez votre stage distribue des titres restaurants à ses salariés, alors vous devrez en bénéficier aussi. Sans compter qu'ils s'ajoutent à votre gratification. Vous profiterez également du remboursement partiel des frais de transport, s'il est prévu pour les salariés.

Un encadrement plus efficace


Enfin, la nouvelle loi oblige les établissements de formation à nommer un "enseignant-référent". Ce dernier encadrera au maximum 16 stagiaires. Sa mission : veiller au bon déroulement du stage et s'assurer que son contenu correspond bien aux objectifs fixés dans la convention en lien avec le tuteur nommé au sein de l'entreprise.

100 CV et lettres de motivation pour tous les profilsPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"100 CV et lettres de motivation pour tous les profils", par Jacqueline Legeay et Dominique Perez.