Baromètre 2022 de confiance dans l'avenir l'Etudiant/BVA : des jeunes plus stressés mais toujours optimistes

Par Etienne Gless, publié le 08 Novembre 2022
6 min

INFOGRAPHIES. Les deux tiers des jeunes interrogés par BVA pour l'Etudiant se disent stressés mais restent motivés par leurs études. Les crises successives qui s'enchainent affectent leur moral. Mais pas de quoi entamer la confiance dans l'avenir d'une majorité d'entre eux ni leurs espoirs de réussite dans leurs études et leur future vie professionnelle.

Plus stressés qu'hier mais confiants pour demain. Tel est l'état d'esprit cet automne d'une grande majorité de jeunes, de la seconde à bac+2, interrogés dans le cadre du baromètre 2022 de confiance dans l'avenir l'Etudiant/BVA, publié ce mardi 8 novembre.

S'estimant stressés pour les deux tiers d'entre eux (67% et même 72% pour les filles, +6 points en deux ans), les jeunes sont cependant tout aussi nombreux à se sentir motivés (67% également). Et 48% se disent même épanouis (+3 points par rapport à octobre 2021) en dépit de l'atmosphère anxiogène de la période actuelle.

Lire aussi

Ukraine, climat, énergie… La conjoncture influe sur le moral des jeunes

Stressés comment ne pas l'être ? Crises du Covid-19, du climat, de l'énergie, guerre en Ukraine, inflation galopante… 78% des jeunes confient que les crises successives qui s'enchainent depuis deux ans affectent leur confiance dans l'avenir.

Ces crises ont même un "impact fort" pour 38% d'entre eux. Et 66% estiment qu'elles ont un impact réel sur leur moral et leur état psychologique. Ces bouleversements peuvent affecter leurs relations sociales (39%), leurs choix d'orientation (37%) comme leur recherche de stage ou de job (34%) et même leur santé (34%).

Le pouvoir d'achat des jeunes est très affecté lui-aussi par l'inflation des prix de l'alimentation depuis un an : c'est le poste de dépenses qui est le plus touché (pour 46% des sondés) en particulier chez les étudiants.

Les jeunes restent confiants dans leur avenir

Malgré cette conjoncture qui les affecte fortement, pas de quoi perdre confiance en l'avenir. D'une manière générale, 54% des jeunes restent très optimistes quant à leur avenir personnel. Dans le détail, ils sont optimistes (69%) pour la réussite de leurs études durant cette année scolaire comme pour la suite de leurs études (66%).

Un bémol de taille cependant : s'agissant de leur formation, moins d’un jeune sur deux déclare qu’un solide socle de connaissances et de compétences pourrait leur donner confiance dans leur avenir (45%, –4 pts). Ils sont aussi moins nombreux en 2022 à citer le développement de leurs qualités personnelles (42%, –6 pts) ou la connaissance du monde professionnel (41%, –6 pts).

Lire aussi

Plus de confiance dans la réussite des études que de la vie professionnelle

Liberté d'opinion, égalité des sexes, bienveillance : les valeurs auxquelles ils tiennent avant tout

La liberté de ses opinions, l'égalité entre les sexes, l'égalité des chances ou la bienveillance figurent toujours en tête des valeurs que les jeunes estiment très importantes à leurs yeux pour plus de 70% d'entre eux.

Une majorité absolue d'entre eux sont aussi très attachés à la solidarité (63%), la préservation de l'environnement (59%) et au travail (50%). La sécurité et la réussite matérielle perdent (un peu) d'importance pour eux en 2022.

Etre bien payé, première attente des jeunes à l'égard des entreprises

Au sujet de leur futur emploi, les jeunes attendent en priorité d'être bien payé. Une bonne rémunération arrive comme l'an dernier en tête de leurs attentes à l'égard des entreprises, en dépit d'une légère baisse sur un an : 39% (-3 points par rapport à 2021). L'ambiance du travail figure en deuxième position (37%, +1 point). Enfin, ils veulent avoir le sentiment de se sentir utiles au travail (31%, +3 points) : c'est l'attente qui progresse le plus sur un an.

Pour être attractives aux yeux des jeunes, les entreprises devront faire preuve avant tout de respect (52%) et de bienveillance (39%). Cette année les sondés attachent aussi plus d'importance que l'an passé aux entreprises qui favorisent l'esprit d'équipe (31%, +3 points) et qui travaillent à la protection de l'environnement (20%, +3 points). Signe que cette génération a bien conscience des grands enjeux du moment et que les solutions à y apporter seront collectives.

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !