Décryptage

Coût de la rentrée : le logement et la santé en forte augmentation depuis 2008

Depuis trois ans, le coût de la rentrée ne fait qu'augmenter.
Depuis trois ans, le coût de la rentrée ne fait qu'augmenter. © Adobe Stock/Damir Khabirov
Par Manon Pellieux, publié le 21 septembre 2021
3 min

INFOGRAPHIES. Assurance habitation, prix des loyers, CVEC... les dépenses pour la rentrée dans l'enseignement supérieur sont nombreuses et importantes. Certains postes sont en augmentation depuis 2008.

Renouveler son abonnement aux transports, payer les droits d'inscription ou encore son assurance habitation : dans l'enseignement supérieur, la rentrée rime avec dépenses. Pour les jeunes qui ne peuvent pas être soutenus financièrement par leurs parents, mieux vaut anticiper cette période.
Chaque année, les associations et syndicats étudiants comme l'Unef ou la Fage publient des rapports sur l'évolution des frais de rentrée. Sur cette base, L'Etudiant s'est intéressé à l'évolution par type de dépenses (logement, alimentation, santé...) depuis une dizaine d'années.

Le loyer, principal poste de dépense

Sans surprise, le loyer reste le poste de dépense le plus important dans le budget de rentrée. D'ailleurs les prix augmentent depuis 2011, que ce soit à Paris ou dans les autres régions de France. La santé pèse également fortement dans le budget des jeunes. Payer une complémentaire santé en 2021 coûte 122 euros de plus qu'en 2008 selon les bilans annuels de la Fage.

Parmi les rares dépenses qui ont diminué depuis 2008, l'abonnement téléphonique et Internet font figure d'exception. Quand en 2008, un étudiant dépensait 70 euros pour avoir accès à Internet et à un forfait téléphonique, il en dépense aujourd'hui 15 de moins, soit 55 euros.

Une hausse des frais supérieure au taux d'inflation

Comme le montrent nos infographies ci-dessous, en 2018, le coût global de la rentrée a diminué. Cette baisse s'explique principalement par la fin du régime de sécurité sociale étudiante. Le rattachement des étudiants au régime général de la sécurité sociale a permis une réduction sur la facture de rentrée de 217 euros.

La même année, les frais d'inscription à l'université ont également diminué. Ils sont passé de 184 à 170 euros. En parallèle, la création de la CVEC a ajouté 90 euros à la note finale de l'inscription. Depuis, la contribution à la vie étudiante et de campus a augmenté de 2 euros.

Depuis trois ans, le coût de la rentrée n'a fait qu'augmenter à nouveau, pour finalement atteindre quasiment le même niveau qu'en 2017. Par exemple, investir dans du matériel pédagogique (fournitures, ordinateurs…) revient de plus en plus cher.
Cette évolution doit être mise en lien avec l'inflation. Malgré tout, d'une année sur l'autre les rapports de la Fage et de l'Unef le soulignent, l'augmentation des frais de rentrée dépassent toujours le taux d'inflation.

L'évolution du coût de la rentrée pour un étudiant depuis 2008

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !