Les compétences à maîtriser en histoire-géo à la fin du lycée

Par Florian Dacheux, publié le 22 May 2020
4 min

Etudier une discipline ne se limite pas à faire le tour d’un programme de connaissances. Tout au long du lycée, vous avez également acquis un savoir-faire propre à chaque matière. De la compréhension d’une problématique et de son contexte à la construction d’une argumentation, L'Etudiant fait le point sur ce que vous devez maîtriser en histoire-géo à l'issue de votre terminale.

En quittant le lycée, ce ne sont pas seulement des connaissances que vous possédez dans votre bagage scolaire. En histoire-géographie, vous avez ainsi appris à dégager des problématiques, à réfléchir et à analyser un contexte à partir de ces connaissances.

Compétence 1 : savoir argumenter

En fin de terminale, une certaine qualité d’écriture mêlée à des connaissances approfondies sont censées être acquises. Les L et les ES doivent même y ajouter un zeste de réflexion personnelle.

Pour ce faire, vous devez tout d’abord maîtriser l’art de la composition. Dans une introduction, la problématique et le plan doivent apparaître d’emblée. Et une ouverture en conclusion, par une comparaison ou une question ouverte, est idéale. "On ne peut pas être irréprochable en orthographe mais il faut au moins que ce soit clair et organisé, affirme Guillaume Casabianca, professeur d’histoire-géographie en classe de terminale littéraire au lycée Georges Brassens de Courcouronnes (91). Comme disait Boileau, 'ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément'."

"On attend que l’élève soit en mesure de restituer le contenu de son argumentation, poursuit Guillaume Casabianca. Quand on cherche à faire la synthèse sur un sujet donné, il faut pouvoir donner une vision globale du sujet en question, et bien évidemment plus on est précis, mieux c’est."

Lire aussi

Compétence 2 : savoir démontrer sans paraphraser

Attention en revanche à l’étalement inapproprié de connaissances. La clé ? Garder en tête qu’il faut avant tout démontrer quelque chose. "Les élèves ont souvent tendance à placer des compétences sans véritablement les lier à un objectif. Il faudrait que chaque exemple utilisé serve à faire progresser l’argumentaire", ajoute Guillaume Casabianca.

Autre point essentiel ? Votre capacité d’analyse et votre regard critique vis-à-vis des enjeux. "C’est l’esprit de synthèse, la capacité à restituer des infos importantes en un temps limité pour répondre à une question précise", affine l'enseignant. En résumé : mémoriser les repères géographiques et historiques liés au programme est une chose ; savoir les mobiliser dans différents contextes en est une autre.

Dans tous les cas il y a une erreur à ne pas faire : paraphraser. "Il faut extraire l’information pertinente et la restituer sous forme de réponse argumentée. Il faut citer un texte uniquement pour appuyer l’argumentation."

Lire aussi

Compétence 3 : savoir mêler analyse et culture générale

Enfin, tous les profs le disent. En quittant le lycée, vous avez acquis une certaine culture générale, qu’il faut savoir enrichir et mobiliser. Du Mur de Berlin à la décolonisation en passant par la Ve République, n’hésitez pas à vous nourrir de lectures, films, voire d’expositions virtuelles ou en musée. Autant de références qui viendront servir votre réflexion et votre poursuite d’études.