4 bonnes raisons de devenir opticien

Par L'Etudiant Fab, publié le 08 Février 2022
6 min

Beaucoup d’étudiants hésitent au moment de définir leur projet professionnel. Parmi les multiples choix de carrières, le métier d’opticien se démarque par la variété de ses missions et son attractivité sur le marché de l’emploi. Focus sur une profession marquée par de nouveaux besoins en santé visuelle avec l’Institut Supérieur d’Optique (ISO).

Des missions variées

Lorsque l’on pense au métier d’opticien, on a souvent l’image d’un vendeur de lunettes. Si bien entendu, l’aspect commercial est une composante majeure de la profession, elle n’est pas la seule. Au quotidien, les missions sont beaucoup plus variées qu’il n’y paraît. En effet, l’opticien possède une double casquette. À la fois professionnel de santé – avec des spécialisations possibles en basse vision, en contactologie ou encore en optométrie – il doit aussi savoir répondre aux besoins de tous et proposer le meilleur équipement adapté à ses clients

L’opticien est au contact de nombreux clients. Il doit donc être doté d’une grande aisance relationnelle. De la même manière, des missions liées au management d’équipe, au choix des collections ou au merchandising viennent compléter des journées déjà bien remplies.

Les plus créatifs, quant à eux, trouvent aussi leur place dans ce métier en se spécialisant en design de lunettes associant ainsi culture artistique, design d’espace, savoir-faire artisanal et conception sur-mesure.

Des débouchés durables

D’après une étude australienne[1], la moitié de la population mondiale sera myope à l’horizon 2050 en raison d’une exposition importante aux écrans. Si l’on ajoute à ça le vieillissement global de la population et le fait que 70 % des Français portent déjà des lunettes, cela donne une idée plutôt claire du besoin fort en opticiens sur le territoire !

Au cours de l’année 2021, les offres d’emploi en optique ont doublé par rapport aux années précédentes. Parmi ces offres, les contrats longs – à savoir les CDI et CDD de plus de 6 mois – représentent près de 95 % des annonces de postes en magasin. Difficile de faire mieux en matière d’attractivité professionnelle !

On vient de le voir, le métier d’opticien se distingue par son caractère polyvalent. Par conséquent, de nombreux débouchés et opportunités de spécialisations sont envisageables. On peut citer, entre autres :

● En santé visuelle avec le Bachelor des Sciences de la Vision ou la Licence Professionnelle d'Optique pour exercer en tant qu’ opticien optométriste, spécialiste basse vision ou en adaptation de lentilles de contact ;
● En management avec le Bachelor de Manager en Optique pour les opticiens diplômés qui veulent développer leur profil de manager afin de diriger des équipes en magasin ou monter leur propre activité;
● En design avec le Bachelor de Lunetier Créateur pour les plus créatifs qui souhaitent devenir artisan-lunetier, designer en optique, ou créer leur propre marque de lunetterie.

Être au cœur de la santé

Depuis 2016, les opticiens peuvent pratiquer des examens de la vue. En tant que professionnels de santé, ils interviennent dans le parcours de soins. Un opticien peut donc contrôler la vue d’une personne, modifier l’ordonnance de l’ophtalmologue si nécessaire et lui proposer un équipement adapté. Ce nouveau rôle place la profession au cœur du système de santé.

Les formations évoluent en conséquence. Ce besoin a d’ailleurs été anticipé par l’ISO qui propose, depuis plus de 10 ans déjà, une formation spécialisée dans la santé visuelle après l’obtention du BTS Opticien Lunetier. D’autant plus, qu’en 2021, 20% des opticiens âgés de 26 à 35 ans sont employés au sein d’un cabinet d’ophtalmologiste et pratiquent des examens de la vue.

Un acteur de proximité au quotidien

À y regarder de plus près, l’opticien fait partie du parcours de soin avec l’orthoptiste et l'ophtalmologue. C’est en effet après avoir consulté ce spécialiste de la vue qu’une personne ayant besoin d’un équipement adapté se rend chez un opticien. Ce professionnel de la vision le prend en charge et le conseille en fonction du diagnostic réalisé par l'ophtalmologue, et lui propose d’éventuels examens complémentaires.

Plus de 42 000 opticiens qui interviennent régulièrement auprès de 25 millions de Français, partout en France. En tant que commerçant de proximité, l’opticien anime la vie de quartier et fait référence dans un territoire qui compte sur sa présence et ses services.

Zoom sur l’ISO : un réseau d’écoles de référence dans le secteur de l’optique

L’Institut Supérieur d’Optique (ISO) est une école spécialisée dans les métiers de la vision depuis 1988, présente dans 9 grandes villes en France. Réputée pour la qualité de ses enseignements et sa pédagogie innovante, l’école propose des formations certifiées et adaptées à tous les types de profils.
Une fois le BTS Opticien Lunetier en poche, vous pouvez vous lancer dans la vie active ou poursuivre sur la voie de la spécialisation, comme 70 % des diplômés qui optent pour une licence ou un bachelor. Si vous vous destinez à des études tournées vers l’international, notez que l’école vous offre l’opportunité de réaliser vos stages à l’étranger. Si vous êtes à la recherche d’une formation professionnalisante, sachez que les différents cursus proposés peuvent s’effectuer en apprentissage.

Véritable référence dans le secteur de l’optique, l’ISO peut compter sur un large réseau de 17 000 étudiants, diplômés et professionnels.

Être opticien, c’est évoluer dans un secteur attractif avec un taux d’employabilité de presque 100% pour les diplômés 3 mois après leur sortie d’école. Mais être opticien, c’est aussi exercer un métier passionnant parce qu’il touche à la santé, à la vente, à la technique et à la personnalité des gens.

[1] https://www.aaojournal.org/article/S0161–6420%2816%2900025–7/fulltext

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !