Le saviez-vous ? 5 faits méconnus et étonnants sur le métier d’opticien

Par L'Etudiant Fab, publié le 08 Février 2022
5 min

Contrairement aux idées reçues, l’opticien n’est pas un simple vendeur de lunettes. Ce métier polyvalent recouvre des missions et un champ d’action souvent méconnus. Zoom sur une profession aux multiples facettes à travers 5 anecdotes étonnantes avec l’Institut Supérieur d’Optique (ISO).

7 Français sur 10 portent des lunettes

Vous faites peut-être partie des 70 % de Français qui portent des lunettes. Ce chiffre conséquent témoigne des besoins grandissants de la population en matière d’équipements visuels. Parmi les raisons qui expliquent ce phénomène, on peut évoquer le rôle prépondérant occupé par les écrans dans notre quotidien. Qui ne consulte pas son smartphone au moins vingt fois par jour ?

Pour aller plus loin, une étude estime qu’à l’horizon 2050, la moitié de la population mondiale sera myope. La santé visuelle est donc une problématique majeure qui amène à prendre des décisions comme on a pu le voir en France avec la création du dispositif 100% Santé. À titre d’information, ce sont plus de 42 000 opticiens qui interviennent régulièrement auprès de 25 millions de Français.

Un opticien peut réaliser un examen de vue

Depuis quelques années maintenant, le rôle et les missions de l’opticien évoluent pour répondre à une demande croissante en matière d’équipements visuels. Depuis 2016, les opticiens sont autorisés à réaliser des examens de la vue. Le but ? Fluidifier le parcours de santé visuel et désengorger les cabinets d'ophtalmologie. Ainsi, en 2021, 20% des opticiens âgés de 26 à 35 ans travaillent en cabinet d’ophtalmologiste pour réaliser les examens de vue préalable à la consultation.

Un opticien peut également réaliser un examen de la vue lors d’une demande de renouvellement d’équipement. Il est toutefois nécessaire d’être muni d’une ordonnance médicale. À noter par ailleurs que celle-ci peut être modifiée par l’opticien si besoin. En effet, si ce dernier constate que votre vue a évolué, il peut vous proposer un nouvel équipement adapté à vos besoins et en informe votre ophtalmologue.

L’opticien est un professionnel de santé

L’opticien est un professionnel de santé à part entière. En effet, le parcours de soins intègre aussi bien les ophtalmologistes que les orthoptistes et les opticiens.

L’Institut Supérieur d’Optique (ISO) a anticipé ce besoin puisqu’il propose depuis plus de 10 ans à ses étudiants de se spécialiser en santé visuelle après l’obtention de leur BTS Opticien Lunetier. Aujourd’hui accessible après deux années d’études, le métier d’opticien devrait prochainement requérir une année de formation supplémentaire.

Un métier à la pointe de l’innovation

Le métier d’opticien évolue avec la technologie. Si l’équipement visuel a nettement gagné en confort et en esthétisme, c’est aussi et surtout du point de vue de l’innovation que de grands progrès ont été réalisés. Qui aurait imaginé une paire de lunettes capable de téléphoner, filmer ou encore diffuser de la musique il y a encore quelques années ? La réalité rattrape peu à peu la fiction et il faut s’attendre à voir débarquer prochainement les montures connectées. De quoi rivaliser avec les gadgets de l’agent 007 !

Ces innovations technologiques permettent également de répondre à des enjeux de santé. Rendre la vue à des personnes malvoyantes relève aujourd’hui davantage du possible que du fantasme quand on voit les immenses progrès effectués. Il existe par exemple des lunettes équipées d’une micro caméra qui parviennent à déchiffrer un livre en temps réel et à le retranscrire à l’aide d’un haut-parleur intégré sur la monture. D’autres expérimentations qui mêlent implants rétiniens et lunettes connectées s’inscrivent également dans cette volonté d’offrir une meilleure qualité de vie aux personnes malvoyantes.

Opticien, un profil recherché

Parmi les métiers les plus recherchés, celui d’opticien s’inscrit dans un secteur attractif pour l’emploi. En effet, les offres d’emploi sont de plus en plus nombreuses. En 2021, elles ont doublé en optique et les contrats longs (CDI ou CDD de plus de 6 mois) représentent 95 % des annonces de postes en magasin.

École d'optique unanimement reconnue, l’ISO forme chaque année plus de 3 000 étudiants au sein de ses neuf écoles et centres de formation des apprentis (CFA) en optique répartis sur l’ensemble du territoire. Après l’obtention du BTS Opticien Lunetier, les diplômés ont le choix entre intégrer le marché du travail ou poursuivre leurs études en faisant une spécialisation, option privilégiée par 75 % des étudiants. Par ailleurs, l'ISO affiche un taux de réussite de plus de 30% supérieur à la moyenne nationale.

Sachez que les diplômés en optique ne connaissent pas le chômage puisque presque 100% d’entre eux trouvent un emploi dans les trois mois qui suivent leur sortie d’école. De quoi donner envie de tenter l’aventure.

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !