1. Objectif grande école. Antonin, en terminale S : "Je vise une école d'ingénieurs postbac"
Témoignage

Objectif grande école. Antonin, en terminale S : "Je vise une école d'ingénieurs postbac"

Envoyer cet article à un ami
Antonin veut intégrer une école d'ingénieurs postbac pour devenir ingénieur en informatique. // © Photo fournie par le témoin
Antonin veut intégrer une école d'ingénieurs postbac pour devenir ingénieur en informatique. // © Photo fournie par le témoin

Jusqu'à la rentrée 2017, l'Etudiant suit trois jeunes, un lycéen et deux étudiantes, qui ont un point commun : ils veulent intégrer une école d'ingénieurs. Pour ce premier épisode, rencontre avec Antonin, élève de terminale S dans un lycée privé des Yvelines.

Épisode 1. Janvier 2017 : Antonin, 17 ans, est lycéen en terminale S au lycée Notre-Dame-Les-Oiseaux, un établissement privé situé à Verneuil-sur-Seine (78).

Le portail APB est ouvert depuis un mois, le bac approche, et lui n'a qu'une idée en tête : intégrer une école d'ingénieurs. "Je voudrais devenir ingénieur en informatique. J'aime l'idée de maîtriser et de comprendre l'ordinateur. Déjà, tout petit, on me parlait de l'École polytechnique. Je ne savais pas ce que cela signifiait, mais cela m'intriguait", explique le lycéen.

Plutôt prépa intégrée que CPGE

En première, il s'imaginait en CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) après le bac. Mais Antonin a changé d'avis entre-temps. "J'en ai discuté avec plusieurs personnes passées par là et je ne suis pas sûr de tenir le choc. J'ai l'impression que les prépas intégrées me correspondent mieux", estime-t-il, visiblement décidé.

Lire aussi : Écoles d'ingénieurs : comment réussir votre candidature en prépa intégrée

Parmi les écoles d'ingénieurs postbac, plusieurs ont retenu l'attention du futur bachelier. "J'aimerais beaucoup intégrer l'Université de technologie de Compiègne ou l'INSA Lyon. Je ne sais pas si mes notes seront suffisantes, car mon lycée privé est assez strict. J'espère que le recrutement prend en compte le niveau global et la sélectivité du lycée", lance Antonin.

Pour s'informer, il s'est rendu aux journées portes ouvertes de l'UTC. "Compiègne est une petite ville, mais elle est très étudiante, cela m'a plutôt plu."

Trois concours au moins

Sur APB, le lycéen n'a rien à perdre : l'UTC et l'INSA Lyon seront donc ses premiers vœux. Mais Antonin est prévoyant. Il a en tête plusieurs plans B, qui lui plaisent aussi : "J'envisage l'ISEP, qui a un cycle préparatoire international. Cela permet de partir à l'étranger, ce qui me donne envie. Je vais certainement passer plusieurs concours pour être sûr d'avoir une école. Pour l'instant, je pars sur trois : Advance, Avenir et Puissance 11".

Lire aussi : APB 2017 : s'inscrire en école d'ingénieurs via le site Admission-postbac

À seulement quelques mois du verdict, le lycéen commence à stresser. "Forcément, c'est une inquiétude, c'est un choix qui va me suivre toute ma vie. Tout cela va être le fruit d'une longue réflexion, avec mes parents. Eux aussi, ils sont stressés", avoue-t-il. 

Aujourd'hui, Antonin prépare ses vœux APB, avant de commencer à se pencher sur ses dossiers et concours : "Il va falloir les travailler. Mon lycée organise un stage de préparation intensive pendant les vacances de Pâques". Entre CV, lettres de motivation, salons, journées portes ouvertes et préparation conjointe des concours et du bac, le lycéen n'aura clairement pas le temps de s'ennuyer dans les prochains mois...