1. Ma vie d'étudiant en Corée du Sud : un choc culturel pour Elliott
Témoignage

Ma vie d'étudiant en Corée du Sud : un choc culturel pour Elliott

Envoyer cet article à un ami
À l'université de Sejong, Elliott assiste à des cours compilés sur deux jours, entièrement en anglais. // © Photo fournie par le témoin
À l'université de Sejong, Elliott assiste à des cours compilés sur deux jours, entièrement en anglais. // © Photo fournie par le témoin

Il cherchait le dépaysement. Il n'a pas été déçu ! Elliott, étudiant à Rennes School of Business, a passé un semestre dans la capitale de la Corée du Sud. Entre sentiments de décalage culturel et découverte de méthodes scolaires originales, il nous raconte son expérience.

La Corée du Sud était une évidence pour Elliott, étudiant en deuxième année à Rennes School of Business. "J’avais voyagé en Asie du Sud et je voulais découvir une autre partie du continent." Le jeune homme de 21 ans a donc posé ses bagages à Séoul, à la Sejong Business School, pour son semestre obligatoire à l’étranger. L'occasion idéale de s'immerger dans une autre culture.

"On pourrait manger par terre"   

Elliott réside dans la capitale sud-coréenne, à deux pas du métro Dangsan. "Ici, on se comporte différemment dans les transports en commun. Il faut faire la queue pour pouvoir entrer dans la rame, et les Coréens sont très à cheval sur la propreté, on pourrait manger par terre", plaisante-t-il.

Pour se loger, il est passé par la plate-forme Airbnb. "Je vis en colocation avec une étudiante de mon école, nous payons 1.100 € à deux", précise-t-il. Ce qui lui a permis de s'immerger dans le pays, sans toutefois se sentir isolé.

"Contrairement à ce que l’on pourrait penser, on ne ressent pas les tensions avec la Corée du Nord", observe le jeune homme. Il a d'ailleurs visité le 38e parallèle nord, qui sépare les deux Corées : une expérience inédite. "On sent que l'on entre en zone de guerre. Les militaires des deux zones se regardaient droit dans les yeux."

Niveau de vie élevé

Culturellement, Elliott s’est senti déraciné. "Rien n’est comme en France, c’est vraiment un dépaysement pour moi." Les produits "made in France", gages de qualité pour le Rennais, s'achètent à prix d'or. "Il faut compter 18 € pour quatre tranches de fromage à raclette", illustre-t-il.

De manière générale, le coût de la vie en Corée du Sud est plus élevé qu’en France. Il faut compter en moyenne 110 € par mois pour un forfait téléphonique. Heureusement, les parents d'Elliott l’ont aidé à financer son séjour. "Je dépense 90 € par semaine pour faire mes courses, et pour manger dans un bon restaurant, il faut compter entre 10 et 20 €." La plupart des sorties culturelles, en revanche, sont gratuites.

Des étudiants géolocalisés

À l'université, le Français a eu un peu de mal à se repérer au début. "Bien que je parle anglais, la barrière de la langue est énorme. Le premier jour, j’essayais de déchiffrer les symboles pour trouver ma salle de classe." Et une surprise l'attendait : "Tout est informatisé, les professeurs ne font pas l’appel en cours, on est géolocalisé via notre smartphone !"

L’étudiant n’a que deux jours de cours par semaine, entièrement en anglais. "J'étais bien préparé car les cours sont essentiellement en anglais dans mon école de commerce." Et côté évaluations, alors que le système scolaire français favorise la rédaction, les étudiants sont notés sur des QCM (questionnaires à choix multiples) en Corée du Sud.

À son retour en France, Elliott retrouvera des petites routines culinaires et gustatives qui lui manquent parfois cruellement. "Je reprendrais mes habitudes, à savoir un bon café, une bonne baguette et des frites !" Pour la suite de ses études, le globe-trotteur souhaite retourner à l'étranger, probablement durant son année de césure. Mais cette fois, il vise une expérience moins dépaysante... de préférence en Europe !

AVANT DE PARTIR...

Prévoyez une assurance. Les mutuelles étudiantes proposent toutes une extention pour l'international.

Aller-retour
Comptez environ 600 € en avion
11 heures de vol
+ 9 heures en été , + 7 heures en hiver

SUR PLACE...

À votre arrivée, demandez une Alien Registration Card. Comptez trois semaines pour recevoir votre carte de séjour.

Budget
1 € = 1.200 won sud-coréen

Se loger
Vous pouvez vous loger au sein des campus des écoles et universités. Les démarches sont à faire auprès de votre établissement. Vous pouvez aussi opter pour un appartement privé. Les tarifs varient entre 500 et 1.000 € par mois pour une colocation.

Se déplacer
Le bus : vous pouvez acheter une carte de transports, pour 60 trajets il vous en coûtera 50.000 won (soit 39 €). Vous avez un mois pour utiliser votre carte.   

Adresses utiles
- le groupe Facebook : les étudiants français en Corée du Sud
- l'Ambassade de France à Séoul