Bac 2023 : le programme de l'épreuve des spécialités arts

Par Nalini Lepetit-Chella, publié le 21 Novembre 2022
3 min

Œuvres, questionnements, artistes : l'Etudiant vous présente le programme pour les épreuves du bac 2023 des sept enseignements de la spécialité arts.

Les épreuves écrites de la spécialité arts au baccalauréat général sont prévues lundi 20 mars 2023 de 14 h à 17 h 30 en métropole et à Mayotte (heure de Paris). Elles auront lieu le même jour de 8 h à 11 h 30 en Guadeloupe, Guyane, Martinique et à Saint-Pierre-et-Miquelon (heure des Antilles). Les épreuves dureront donc 3 h30.

Quelles parties du programme de la spécialité arts au bac 2023 ?

Les épreuves, en effet, car la spécialité arts se décline en sept enseignements différents : arts du cirque, arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, musique et théâtre. À noter qu'un élève ne peut choisir qu'un seul de ces enseignements en tant que spécialité.

Dans la mesure où les épreuves sont prévues en cours d'année de terminale, en mars, le programme de ces examens est resserré. Le ministère de l'Éducation nationale a publié les parties du programme qui seront susceptibles d'être évaluées.

Spécialité arts du cirque

Pour l'année 2022–2023, le programme est composé :

  • D'une œuvre de cirque : "Le projet attraction", de la compagnie Cirque ici de Johann Le Guillerm ;
  • D'un thème : les clowns.

Lire aussi

Spécialité arts plastiques

Pour le bac 2023, deux œuvres sont retenues comme support d'examen :

  • Sur la mise en scène de l'image : "More Sweetly Plan the Danse" (2015), de William Kentridge. Il s'agit d'une installation vidéo de huit canaux haute définition qui se trouve au musée des beaux-arts du Canada, à Ottawa.
  • Sur le thème "du projet à la réalisation d'une œuvre monumentale" : le "Cycle des nymphéas" (1840–1926) de Claude Monet, au musée de l'Orangerie, à Paris.

Deux autres œuvres sont indiquées comme étant de référence, mais pas support d'examen :

  • Sur la mise en scène de l'image : "Untitled" (1994–95) de Barbara Kruger. Il s'agit d'une installation de sérigraphies photographiques sur papier, au museum Ludwig à Cologne.
  • Sur le thème "du projet à la réalisation d'une œuvre monumentale" : "Serpent d'océan" (1954–2019) de Huang Yong Ping, dans le cadre du circuit de l'Estuaire, à Saint-Brevin-les-Pins, en Loire-Atlantique.

Ces études de cas doivent permettre de travailler sur plusieurs interrogations prioritaires du programme de spécialité. Il s'agit tout d'abord de trois questionnements plasticiens : l'investigation et la mise en œuvre des langages et des pratiques plastiques, la présentation des pratiques, des productions plastiques et de la réception du fait artistique, ainsi que la formalisation des processus et des démarches de création.

Par ailleurs, l'idée est de s'intéresser à la théâtralisation de l'œuvre et du processus de création, mais également à "l'artiste et la société : faire œuvre face à l'histoire et à la politique".

Spécialité cinéma-audiovisuel

Deux œuvres cinématographiques ont été choisies pour l'examen final du bac 2023 :

  • "Ready Player One" de Steven Spielberg (2018) ;
  • "Secret Beyond the Door" de Fritz Lang (1947).

Spécialité danse

Le thème d'étude de cette spécialité est "la danse : une interrogation portée sur le monde". Il est enrichi par un courant et une artiste dans le programme :

  • La post-modern danse, un courant artistique abordé, en relation avec d'autres arts, sous l'angle de la contestation des valeurs, des représentations et des imaginaires de la société étasunienne des années 1960–70.
  • La démarche artistique de Maguy Marin, tout au long de son parcours, "en s'appuyant sur des pièces parfois radicales et aux esthétiques sans cesse renouvelées".

Spécialité histoire des arts

L'épreuve écrite de la spécialité histoire des arts donne le choix aux candidats entre trois sujets qui correspondent aux trois thématiques du programme :

  • Une artiste en son temps : Charlotte Perriand (1903–1999) ;
  • Arts, ville, politique et société : le voyage des artistes en Italie, XVIIe-XIXe siècles ;
  • Objets et enjeux de l'histoire des arts : femmes, féminité, féminisme.

Quant à l'épreuve orale, elle s'appuie sur un dossier composé de deux portfolios numériques réalisés par le candidat.

Spécialité musique

Pour la spécialité musique, le programme national porte sur :

  • "Les Indes galantes" de Jean-Philippe Rameau, mises en scène par Clément Cogitore, et plus précisément sa quatrième entrée : "Les sauvages". Il s'agit d'une production de l'opéra de Paris de 2019. Les extraits qui peuvent être le support de l'épreuve sont :
    – "Bannissons les tristes alarmes !" dans la scène 6, à la fin de l'entrée.
  • L'album "You Had It Coming" (2001) de Jeff Beck. Les extraits qui peuvent être le support de l'épreuve sont :
    – "Roy's Toy" ;
    – "Nadia" ;
    – "Dirty Mind" ;
    – "Rollin' and Tumblin" ;
    – "Rosebud" ;
    – "Blackbird".
  • "Carnaval", de Robert Schumann. Les extraits qui peuvent être le support de l'épreuve sont :
    – "Préambule" ;
    – "Pierrot" ;
    – "Eusebius" ;
    – "Florestan" ;
    – "ASCH-SCHA (Lettres Dansantes)" ;
    – "Chopin" ;
    – "Marche des Davidsbündler contre les Philistins".

Spécialité théâtre

Les deux thématiques du programme sont :

  • Antoine Vitez et "Le Soulier de satin" de Claudel, en se basant sur la captation de la pièce jouée au festival d'Avignon de 1987, première et deuxième journées.
  • Shakespeare, "Richard III", en se basant sur les mises en scène de Thomas Ostermeier (2016) et de Thomas Jolly (2017).

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une bac

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !