Actu

Bac 2023 : un premier jour d’épreuves sans perturbation majeure pour les lycéens

Ce lundi 20 mars, 536.000 élèves de terminale ont pu plancher sur leurs premiers sujets des épreuves de spécialité du bac.
Ce lundi 20 mars, 536.000 élèves de terminale ont pu plancher sur leurs premiers sujets des épreuves de spécialité du bac. © Adobe stock/ Xalanx
Par Clément Rocher, publié le 20 mars 2023
3 min

Malgré la mobilisation des enseignants contre la réforme des retraites, la première journée des épreuves de spécialités du bac 2023 s’est déroulée sans difficulté majeure pour les candidats.

Le risque d'incidents n'était pas à écarter. Alors que se tenaient pour la première fois les épreuves de spécialités en mars selon le calendrier de la réforme Blanquer, les 536.000 élèves de terminale ont pu plancher sur leurs premiers sujets sans encombre.

Vendredi 17 mars, de nombreux syndicats enseignants avaient pourtant annoncé poursuivre la mobilisation contre la réforme des retraites en déposant un préavis de grève pour cette semaine.

Des surveillants supplémentaires pour prévenir la grève

Face à ce mouvement de contestation, le ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye, avait alors pris la décision de mobiliser des surveillants supplémentaires pour permettre le déroulement des épreuves dans les meilleures conditions. En fin de journée, on ne notait aucun blocage significatif dans les 2.600 centres d'examen du pays.

Partout en France, des enseignants ont cependant manifesté leur colère devant leur lycée ou leur rectorat. Leurs revendications étaient doubles : retrait du projet de loi sur les retraites ainsi que retour du bac en juin.

"Repoussez le bac, pas la retraite"

"Repoussez le bac, pas la retraite", pouvait-on lire sur la grille du lycée Claude Monet dans le XIIIe arrondissement de Paris (75). Ou bien : "Non au 49.3. Non au bac le 20.3", sur les murs du lycée Jean Mermoz à Montpellier (34). Les élèves ont néanmoins pu entrer dans l'établissement pour plancher sur leur bac.

Autre exemple au lycée de la Venise Verte à Niort (79), il afficherait 30% de grévistes parmi les personnels attendus pour surveiller les épreuves de spécialité. "Pour être enfin entendus, nous n’avons pas d’autres choix que de poursuivre la grève, y compris pendant les épreuves de spécialités du bac", peut-on lire dans un communiqué.

Des enseignants se sont exprimés sans pour autant provoquer de blocages majeurs dont leurs élèves auraient été les premières victimes. De leurs côtés, les syndicats lycéens n'avaient pas appelé à des blocages. Pas de quoi donc perturber le bon déroulement des épreuves en ce premier jour de bac.

Retrouvez les sujets et corrigés des épreuves de spécialités du bac 2023

La rédaction de l’Etudiant vous propose de découvrir les sujets et corrigés écrits des différentes épreuves de spécialités.

Nous faisons également intervenir des enseignants pour corriger les épreuves de maths, physique-chimie, SES et HLP en vidéo : les corrigés sont mis en ligne tout au long des deux jours d'épreuves du bac 2023.

Articles les plus lus

Partagez sur les réseaux sociaux !