1. Les légendes urbaines du bac : mythe ou réalité ?
Décryptage

Les légendes urbaines du bac : mythe ou réalité ?

Envoyer cet article à un ami
Le baccalauréat fait l'objet des rumeurs les plus folles. // © fotolia/Tomfry
Le baccalauréat fait l'objet des rumeurs les plus folles. // © fotolia/Tomfry

En 2019, 743.594 candidats passent le baccalauréat. À quelques jours du début des épreuves, retour sur les idées reçues les plus répandues concernant l'examen.

Le bac : un diplôme mythique, rite de passage de la scolarité à l'âge adulte qui cristallise les angoisses mais aussi les légendes les plus folles. Avant d'entrer dans vos dernières heures de préparation, tour d'horizon des rumeurs ou idées reçues les plus farfelues à propos de l'examen le plus célèbre de France.

“Qu’est-ce que l’audace ? L’audace, c’est ça !”

Qui n’a jamais entendu, voire raconté cette histoire de la copie quasi blanche qui aurait valu la note de 20/20 à un lycéen lors de l’épreuve de philosophie du baccalauréat ? S’il en existe plusieurs versions ("Qu’est-ce que le courage ?" Ou "le culot" ?), c’est sans doute la rumeur la plus connue du bac.

Lire aussi : Bac : dernières révisions en philo avec les pronostics de l'Etudiant

“Pourvu que ma copie soit perdue pour obtenir 20/20”

Une copie de candidat égarée avant la notation n’obtiendra pas 20/20, il faudra repasser l’épreuve. Cela est déjà arrivé. En 2012, 34 candidats au bac ES d’Aubagne (13) ont dû repasser la philosophie. La correctrice s’était fait voler son sac contenant leurs copies. L’année suivante, une mésaventure identique a touché 136 élèves, toujours dans l’académie d’Aix-Marseille. Dans le même temps, une élève toulousaine de terminale L avait également dû repasser l’épreuve de littérature, en vain, puisque le rectorat avait finalement retrouvé sa copie initiale. Plus récemment, en 2017, 58 candidats en première ES du Val-d'Oise ont dû repasser leur épreuve écrite de français en septembre, leurs copies ayant disparu.

Interdiction de passer le permis pendant 5 ans en cas de triche

C’est faux ! Cependant, tricher entraîne plusieurs complications pour le candidat. Comme le précise un décret de mai 2012, le candidat qui triche ou tente de tricher au baccalauréat et qui se fait prendre peut se voir interdire de repasser le bac et/ou interdire de s’inscrire dans un établissement public du supérieur, pendant cinq ans maximum. Mais l’examen du permis de conduire n’est pas mentionné dans l’éventail des sanctions.

Lire aussi : Bac : quels risques en cas de fraude ?

Avoir un zéro est éliminatoire

Contrairement à une idée parfois répandue, un zéro au bac n'est pas éliminatoire. Si vous avez 0, votre note sera prise en compte dans votre moyenne globale et vous ne serez donc pas éliminé d'office. Cependant, si vous obtenez un zéro dans une matière à gros coefficient, comme les mathématiques en S ou la philosophie en L, cela aurait un impact lourd sur votre moyenne qui pourrait alors s’avérer difficile à compenser.

Une deuxième correction systématique des copies en cas d’échec ?

Le ministère de l’Éducation nationale est intransigeant : ce n’est pas possible pour des raisons "humaines et financières". L’objectif est donc de vous préparer le mieux possible aux épreuves afin d’obtenir la meilleure note possible du premier coup !

On peut repasser un bac qu'on a déjà eu

Avis aux amateurs ! La réglementation n’interdit pas de se présenter au même examen de la même série et vous pouvez tout à fait vous réinscrire plusieurs fois. En effet, vous pourriez souhaiter obtenir ce même diplôme avec le passage d’une épreuve de spécialité différente ou bien vouloir obtenir une mention. Vous serez alors titulaire de deux diplômes de série identique. La réglementation prévoit toutefois que l’on ne peut s’inscrire qu’à une seule session et série de baccalauréat par an quel que soit le diplôme de baccalauréat préparé.

On peut décrocher une mention après les rattrapages

Les élèves qui ont obtenu leur bac au rattrapage (avec des notes à l’écrit inférieures à 10 mais égales ou supérieures à 8 et après les oraux de rattrapage) sont privés de mention. Même s'il est possible, en théorie, de passer la barre de 12/20 après rattrapage.

Un accident survenu à un candidat permet-il d’avoir le bac d'office ?

Si un accident grave arrive à un élève pendant le bac, une cellule psychologique est mise en place pour ses camarades, comme c’est le cas pour toutes les classes en cas de traumatisme collectif. Mais cela ne leur donne en aucun droit d’avoir le baccalauréat d’office.