1. Polémique autour de la réforme du collège : et si on faisait le tri ?
Décryptage

Polémique autour de la réforme du collège : et si on faisait le tri ?

Envoyer cet article à un ami
La rentrée 2016 devrait être synonyme de changements pour les collégiens. // © Phovoir
La rentrée 2016 devrait être synonyme de changements pour les collégiens. // © Phovoir

Fin de l’enseignement du latin, suppression des classes bilangues et européennes, mort annoncée de l’allemand… La réforme du collège fait couler beaucoup d’encre. Mais qu’en est-il vraiment ? Décryptage.

Depuis que la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a dévoilé, en mars 2015 les grandes lignes de la réforme du collège prévue pour 2016, les débats sont vifs et les rumeurs nombreuses. Questions-réponses autour des principaux points litigieux.

#1. Le latin et le grec ne seront-ils plus enseignés ?

Ce n’est pas parce qu’à partir de la rentrée 2016 le latin et le grec ne devraient plus être proposés en option qu’ils disparaîtront du collège. La réforme prévoit, en effet, de les intégrer au nouvel enseignement pratique interdisciplinaire (EPI) : “Langues et civilisations de l’Antiquité”. Donc, si vous choisissez cet enseignement, vous plancherez, trois heures au maximum par semaine, sur les langues anciennes. Vous pourrez également choisir le latin et le grec en enseignement de complément à raison d’une heure par semaine en 5e et de deux heures en 4e et 3e. À condition toutefois que votre collège le propose. De leur côté, les nouveaux programmes de français devraient faire une petite place aux éléments culturels et linguistiques des langues anciennes.

#2. Les classes bilangues et les sections européennes vont-elles disparaître ?

À partir de 2016, les classes bilangues et européennes devraient en effet disparaître des collèges. En contrepartie, la réforme prévoit que tous les collégiens débutent l’apprentissage de la seconde langue vivante en 5e. Sauf si vous avez choisi une autre langue que l’anglais à l’école élémentaire : dans ce cas vous pourrez poursuivre cette langue à votre entrée au collège tout en vous mettant à l’anglais dès la 6e. Au final, d’après le ministère l’enseignement de la LV2 devrait augmenter et passer de six heures à sept heures trente sur les trois années de collège.

#3. Y aura-t-il moins de français, de maths ou d’histoire-géographie ?

Le nombre d’heures d’enseignement disciplinaire ne devrait guère changer après 2016. Ce qu’il y a de nouveau, en revanche, c’est que vous devriez également faire des maths, de l’histoire-géographie ou du français en EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires). Ces nouveaux enseignements sont censés vous permettre de “mobiliser et de développer des savoirs et des compétences issus de différentes disciplines”. Il est prévu huit thèmes : "développement durable", "sciences et société", "corps, santé et sécurité", "information, communication, citoyenneté", "culture et création artistiques", "monde économique et professionnel", "langues et cultures de l’Antiquité", "langues et cultures régionales et étrangères". Chaque établissement devra en proposer au moins six.

#4. Tous les collégiens recevront-ils le même enseignement ?

Avec la réforme, les collèges pourront définir 20 % de leur emploi du temps. Ce temps réservé au travail en petits groupes, à l’accompagnement individualisé des élèves et aux EPI ne seront pas nécessairement utilisés de la même manière dans tous les établissements et tous les collèges ne proposeront pas nécessairement les mêmes EPI. Mais au final, tous les jeunes devront quitter le collège avec un socle de connaissances commun. Ce sont les compétences obligatoires que tout jeune doit avoir acquis à la fin de la scolarité obligatoire.

Outre la réforme du collège, les programmes que le conseil supérieur des programmes (CSP) a remis à la ministre début avril 2015 sont également source de crispation, notamment en histoire-géographie. Najat Vallaud belkacem discute actuellement avec les syndicats des enseignants pour préciser les contours des nouveaux programmes. La version définitive est attendue pour septembre.