1. Collège : un tutorat étudiant pour vous guider vers les études supérieures
Décryptage

Collège : un tutorat étudiant pour vous guider vers les études supérieures

Envoyer cet article à un ami
Le dispositif des parcours d'excellence s'adresse aux collégiens de 3e de l'éducation prioritaire // © Phovoir
Le dispositif des parcours d'excellence s'adresse aux collégiens de 3e de l'éducation prioritaire // © Phovoir

Un nouveau dispositif baptisé "parcours d'excellence" fait son entrée dans une partie des collèges de l'éducation prioritaire à la rentrée 2016. Objectif : préparer progressivement les élèves de la troisième à la terminale à leur entrée dans l'enseignement supérieur ou sur le marché du travail. Explications.

Du coaching, des visites culturelles ou d'entreprises après les cours... C'est ce qui attend une partie des collégiens de l'éducation prioritaire à partir de la rentrée 2016. Un nouveau dispositif, "parcours d'excellence", va être proposé aux élèves volontaires de troisième des 352 collèges étiquetés REP+. Son principe : un accompagnement de ces jeunes de la dernière année de collège jusqu'à la terminale pour les préparer à leur entrée dans l'enseignement supérieur ou sur le marché du travail.

Les parcours d'excellence, comment ça marche ?

"L'idée est que chaque collège se mette en lien avec des universités. C'est ensuite à ces établissements de décider comment ils s'organisent", explique Pierre Mathiot, délégué ministériel aux parcours d’excellence. Les activités varieront donc d'un collège à l'autre : du tutorat par des étudiants (travail en petits groupes, aide au travail personnel) ou encore des visites d'universités ou des rencontres de personnalités.

Un impératif cependant : "que ces activités aient lieu sur le temps scolaire mais aussi en dehors, après les cours à 17 heures, le mercredi ou le samedi par exemple", ajoute Pierre Mathiot. Durant la journée, ces activités pourront se dérouler dans le cadre des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires) ou de l'accompagnement personnalisé, deux nouveautés prévues par la réforme du collège

"Les élèves qui y participeront seront ensuite suivis par des étudiants jusqu'à la fin de leur terminale, qu’ils s'orientent en lycée d’enseignement général, technologique ou professionnel. C'est important pour bien les préparer à la poursuite de leurs études", souligne Pierre Mathiot.

Êtes-vous concernés ?

Le délégué ministériel aux parcours d’excellence table sur une participation de 20 à 30 % des collégiens en REP+, la première année. "Mais d'autres établissements de l'éducation prioritaire ou isolés géographiquement pourront également rejoindre progressivement le programme", précise-t-il. "On espère que les profils des volontaires seront diversifiés. Qu'il n'y ait pas que des bons élèves", ajoute Pierre Mathiot. Si vous êtes concernés, un professeur référent sur ce dispositif ou votre principal vous en informera. Ce sera ensuite à vous de décider si vous êtes partants.

Un dispositif qui complète les Cordées de la réussite 

Les parcours d’excellence viennent renforcer un autre dispositif, "Les cordées de la réussite". Celui-ci touche actuellement peu de collégiens de l'éducation prioritaire. Selon le ministère de l'Éducation nationale, il y a également de "fortes disparités territoriales puisque treize académies concentrent plus de 70 % du nombre total d’élèves concernés".

Et pour les étudiants, comment ça se passe ? Pierre Mathiot compte sur la participation d'un étudiant pour huit à dix élèves suivis dans le dispositif. Là encore, libre aux universités de s'organiser pour reconnaître leur investissement d'environ 40 heures par an : rémunération par des crédits universitaires (ECTS) ou par une rémunération forfaitaire.