Reportage

Tour de France : 65.000 euros récoltés pour le soutien scolaire

Eymeric et Saoussen avec Christophe Paris, directeur général de l'Afev, et Bruno Censier de Krys, sur le podium lors de l'"Etape en Blanc" Semur-Colombey, le 6 juillet.
Eymeric et Saoussen avec Christophe Paris, directeur général de l'Afev, et Bruno Censier de Krys, sur le podium lors de l'"Etape en Blanc" Semur-Colombey, le 6 juillet. © Krys
Par Florian Dacheux, publié le 09 juillet 2024
4 min

Sensible à l’action quotidienne de l’Afev, le groupe Krys lui a remis un chèque sur le podium du village départ de la 8ᵉ étape du Tour de France, dite "Étape en blanc". Objectif : aider l’association à s’implanter sur de nouveaux territoires et financer des heures de mentorat et de soutien scolaire.

Pour la 4e année consécutive, l'"Etape en Blanc" du Tour de France a récolté plusieurs milliers d'euros pour financer des heures de soutien scolaire. Imaginée par Krys, partenaire de la Grande Boucle, après une pandémie de Covid-19 traumatisante pour une partie de la jeunesse en manque de repères et de perspectives en termes d’orientation et d’emploi, cette étape spéciale s'est déroulée le samedi 6 juillet, entre Semur-en-Auxois (21) et Colombey-les-Deux-Églises (52).

Pour l'occasion, un chèque de 65.000 euros a été remis par l'opticien à l’Afev, une association nationale engagée depuis plus de 30 ans dans la lutte contre les inégalités éducatives et sociales, sur le podium du village départ de cette 8e étape. Ce don va permettre de lever des fonds pour financer 30.000 heures de soutien scolaire.

"Cela va nous aider à structurer des postes en région Bourgogne-Franche-Comté, notamment sur Dijon et sa métropole, tout en développant du mentorat à distance pour les territoires ruraux, confie Eymeric, ex-mentor, aujourd'hui salarié de l’Afev. Nos mentors sont des étudiants bénévoles qui consacrent chaque semaine deux heures de leur temps pour accompagner un jeune en difficulté dans son parcours."

Un mentor pour prendre confiance en soi

Présente sur le podium pour la remise du chèque, Saoussen a été accompagnée par Eymeric dès le primaire. "Le soutien de l’Afev a un impact implicite sur le scolaire, car ça nous redonne avant tout confiance en nous, témoigne la jeune fille, aujourd’hui en licence de sociologie et d'anthropologie à Lille (59). Eymeric m’a permis de comprendre que ma parole est aussi légitime que celle des autres. Ensemble, on apprend à déconstruire les stéréotypes et à enlever les barrières qu’on a tendance à se mettre."

En se sentant ainsi valorisé à des moments charnières de leurs parcours, chaque jeune accompagné prend conscience de ses qualités. De quoi se projeter dans l’avenir avec davantage de sérénité, à l’heure où les discriminations quant à la couleur de peau, au genre, au milieu social, au quartier, à l’âge, la religion, à l’origine, au handicap, aux modes de vie ou aux sexualités restent légion.

"C’est de l’engagement citoyen, poursuivent de concert Eymeric et Saoussen. Cela participe à prévenir le racisme, le communautarisme. On a appris à nous voir tels que nous sommes avec beaucoup de bienveillance."

Lors de l'"Etape en blanc", des jeunes encadrés par Hugo Décrypte ont pu réaliser des interviews de coureurs.
Lors de l'"Etape en blanc", des jeunes encadrés par Hugo Décrypte ont pu réaliser des interviews de coureurs. © Krys

Reportages avec Hugo Décrypte

De façon à communiquer sur cette problématique de l’insertion des jeunes en marge, les binômes mentors/mentorés présents ce samedi ont eu l'opportunité de jouer les reporters via l'animation des réseaux sociaux de Krys. Accompagnés par le youtubeur Hugo Décrypte, ils ont fait découvrir au grand public les coulisses du Tour.

"On a pu rencontrer des commentateurs de France Télévisions et réaliser des interviews de coureurs, confie Mathys, qui débute des études de commerce en alternance à la rentrée de septembre. On a vu comment fonctionnait un car-régie. C’est une belle initiative qui nous permet de participer un gros événement, de travailler notre oral."

Une manière aussi de s’immerger dans un écosystème éloigné de leurs habitudes tout en faisant du réseau. De l'autre côté du micro, ils ont même été interrogés par, Monsieur Cely, créateur de contenu spécialiste du micro-trottoir. De quoi faire de cette "Étape en blanc" une expérience inoubliable.

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !