Collège public, collège privé, quelles différences ?

Par Clément Rocher, publié le 30 Juin 2021 - Mis à jour le 03 Septembre 2021
6 min

L'entrée au collège est une grande étape dans la vie scolaire d'un jeune. Comment faire son choix entre un établissement public ou privé ? Quelles sont les différences en termes d'accompagnement et de pédagogie ? L'Etudiant vous apporte des éléments de réponse.

Au moment de l'entrée au collège, les familles manifestent de plus en plus d’intérêt pour les établissements privés, notamment pour échapper à la sectorisation imposée par la carte scolaire. La part de collégiens scolarisés dans le privé en 2016–2017 représentait 21,5%, sur un total de 3,3 millions d'élèves. Public ou privé, quelles sont les caractéristiques des établissements de chaque secteur ?

Lire aussi

Boursiers et programmes scolaires : des règles différentes

La France compte près de 5.300 collèges publics et 1.900 collèges privés. Parmi les établissements privés, on retrouve les écoles dites "sous contrat", ce qui signifie qu'elles ont signé un contrat d'association avec l’État et les écoles privées dites "hors contrat". Pour bénéficier de la bourse des collèges, l'enfant doit être inscrit au collège privé sous contrat ou dans un collège privé hors contrat habilité par le recteur d'académie à recevoir des boursiers.

Le programme est identique à l'échelle nationale dans les établissements sous contrat alors qu'un établissement scolaire privé hors contrat n'est pas obligé de les suivre, ni de respecter les horaires de l'enseignement public. En revanche, il doit permettre aux collégiens d'acquérir les connaissances du socle commun de compétences.

Collège privé : scolarité payante et enseignement religieux optionnel

Autre différence entre collèges du secteur public et du secteur privé : le coût. Suivre sa scolarité dans un collège public est gratuit, tandis qu’une année dans un établissement privé est payante. Pour les familles, le coût de toute la scolarité est à prendre en compte lors du choix de l'établissement. À noter : les écarts de frais d'inscription peuvent être considérables entre les collèges des territoires urbains et ruraux. Si vous y avez droit, il est possible de faire une demande de bourse à la rentrée scolaire.

Autre critère qui pourra compter dans le choix de l'établissement : une grande majorité des collèges privés dépendent d’une institution religieuse, c’est-à-dire affiliés à une religion (catholicisme, protestantisme, judaïsme, islam). Ces établissements assurent un temps d’enseignement religieux qui est parfois ajouté dans l’emploi du temps de l’élève mais il n'est pas obligatoire partout. Quelle que soit votre religion, un établissement privé devrait être en capacité de vous accueillir.

Lire aussi

De meilleurs taux de réussite dans le secteur privé

En 2018, selon les données du ministère de l’Éducation nationale, le taux de réussite au brevet des collèges pour la voie générale était de 95,6% dans le secteur privé, contre 86,1% dans le secteur public. On retrouve une différence notable dans le taux de mention : 59,8% de mentions dans le privé, contre 43,2% dans le public. Il est néanmoins déconseillé de sélectionner un établissement sur ce seul critère.

S'il existe une différence entre le public et le privé en matière de résultats, il faut retenir que ceux des collèges privés sont meilleurs grâce à la sélection des élèves à l'entrée. Ces derniers sont souvent issus de milieux favorisés et mieux préparés à réussir leurs études. Le privé accueille ainsi 30% d’élèves issus de familles de cadres et professions intellectuelles contre 17% dans le secteur public.

L’enseignement privé serait-il par conséquent plus efficace pour lutter contre le décrochage scolaire ? Les collèges privés mettent généralement en avant un suivi personnalisé des élèves tout au long de l’année. De part leur ancienneté, certains établissements bénéficient d’une bonne réputation au niveau de la qualité de l’instruction. La réussite de l’élève dépend aussi de son adhésion à la pédagogie proposée (travaux dirigés, de groupe, classes moins surchargées…)

Lire aussi

S'informer sur l'offre pédagogique

Un collège privé est soumis à des objectifs pédagogiques identiques à ceux du secteur public. Côté enseignement, le programme scolaire des écoles publiques et privées est similaire. Quel que soit votre choix, l’élève suit des cours dans un grand nombre de disciplines : français, mathématiques, histoire-géographie, langues vivantes, éducation physique et sportive… Pour un total d'un peu moins de 30 heures par semaine.

Néanmoins, il est important de se renseigner sur l’offre pédagogique complémentaire proposée par les collèges proches de votre domicile. La grande majorité des collèges privés et publics proposent un choix de langues étrangères relativement classiques, mais certains établissements privés se distinguent en proposant des langues rares comme le grec ancien.

Pour les amateurs de langues étrangères, le public vise aussi l’excellence en offrant la possibilité aux élèves de rejoindre des classes bilangues : ils apprennent deux langues généralement à partir de la classe de sixième, la plupart du temps l’anglais et l’allemand. Ces classes font souvent office de moyen de sélection des meilleurs élèves.

Articles les plus lus Collège

A la Une Collège

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !