1. Numérique : le B2i, c'est fini !
Décryptage

Numérique : le B2i, c'est fini !

Envoyer cet article à un ami
Désormais, l'obtention d'un brevet informatique ne sera plus nécessaire pour décrocher son brevet. // © Phovoir
Désormais, l'obtention d'un brevet informatique ne sera plus nécessaire pour décrocher son brevet. // © Phovoir

Le brevet informatique et Internet tire sa révérence. Le ministère de l’Éducation nationale travaille sur un nouveau référentiel, commun de l'école élémentaire à l'enseignement supérieur. Désormais, tout au long de votre scolarité et à chaque fin de cycle, vous recevrez une attestation des compétences numériques que vous maîtrisez. Explications.

Clap de fin pour le B2i. L’année scolaire 2016 marque l’arrêt du brevet informatique et Internet tel que vous le connaissez aujourd’hui : une évaluation des compétences par les professeurs, indispensable pour décrocher votre DNB (diplôme national du brevet). "Les compétences numériques évoluent très rapidement. Il fallait mettre à jour ce brevet informatique", explique Pascale Montrol-Amouroux,  qui travaille à la DNE, la direction du numérique du ministère de l’Éducation nationale, en charge du dossier. Une actualisation rendue également nécessaire par l’évolution des nouveaux programmes scolaires et du socle commun.

Une évaluation tout au long de la scolarité

Désormais, l'obtention d'un brevet informatique ne serait plus obligatoire pour décrocher son DNB. "L’idée est de dissocier les deux et de pratiquer une évaluation tout au long de la scolarité, à chaque fin de cycle", détaille Pascale Montrol-Amouroux.

Comme pour les langues vivantes, cette évolution s’inscrit dans un cadre européen pour vous permettre de faire valoir vos compétences à l'étranger. Ce cadre répond au nom de Digcomp et est actuellement en cours de finalisation à la Commission européenne. Il précisera les grands domaines à maîtriser avec, à chaque fois, 8 niveaux d'aptitude progressive (A1, A2, A3...).

Concrètement, comment cela va-t-il se passer ? Au collège, vous recevrez une attestation qui correspondra au niveau 3 puis au lycée au niveau 4 et ainsi de suite tout au long de votre scolarité. "Si l’élève est très bon, il pourra très bien prendre de l’avance et obtenir une attestation de niveau 4 dès le collège", prévient Pascale Montrol-Amouroux.

Une plate-forme pour valider ses compétences

La mise en place sera progressive à partir de la rentrée 2016, avec une première attestation remise à la fin de l'année scolaire en troisième. Ce sont les professeurs qui mèneront votre évaluation comme pour les compétences du socle. En revanche, à partir de l’année scolaire 2017-2018, sera introduite une nouveauté. "Nous commençons à travailler sur un projet de validation des compétences automatique, un peu comme pour l’examen du TOEFL", précise Pascale Montrol-Amouroux. Une première maquette de cette plate-forme a déjà été testée par le ministère.

Il faudra être un peu plus patient au lycée. Ce B2i nouvelle formule n'y arrivera qu'à partir de la rentrée 2017. "La mise en place sera progressive avec l’arrivée des premiers collégiens qui auront reçu l’attestation", souligne Pascale Montrol-Amouroux. L’adaptation du référentiel est plus longue en raison du nombre de filières et de programmes scolaires différents.