BTS conception et industrialisation en construction navale

Par Véronique Curely, publié le 20 Mars 2014 - Mis à jour le 16 Octobre 2020
3 min

Pour le BTS conception et industrialisation en construction navale, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2019 et du Service interacadémique des examens et concours (SIEC) 2020. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention : NC (non communiqué). 

Ce BTS est accessible en alternance.

Où se former au BTS conception et industrialisation en construction navale ?

Pour trouver votre futur établissement :
– consultez notre annuaire des formations
– pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

Lire aussi

Quels chiffres clés retenir à propos du BTS conception et industrialisation en construction navale ?

Si désormais les filières de bac n’existent plus au profit de spécialités qui permettent de construire un bac "à la carte", l’origine des admis ci-dessous vous donne des idées sur les spécialités à privilégier au lycée dès la classe de première. Vous pouvez ainsi faire le choix de spécialités dans des domaines similaires aux matières principales des anciennes séries.

  • Nombre d'établissements : 2
  • Origine des admis en 2019 : 46,6% bac STI2D, 46,6% bac S, 3,3% bac pro, 3,3% bac STMG
  • Taux de réussite : NC

Lire aussi

Quel est le programme du BTS conception et industrialisation en construction navale ?

1re année :

  • Volume horaire hebdomadaire : culture générale et expression (3 h) ; anglais (2 h) ; mathématiques (3 h) ; physique-chimie (3 h) ; enseignements professionnels (20 h) : STI (18 h), enseignement technologique en anglais (1 h), enseignement pluri disciplinaire (PC,SII, éco-gestion, 1 h) ; accompagnement personnalisé (1,5 h)
  • Langue étrangère 2 facultative : 1 h
  • Volume horaire total de la 1re année : 975 h

2e année :

  • Volume horaire hebdomadaire : culture générale et expression (3 h) ; anglais (2 h) ; mathématiques (3 h) ; physique-chimie (3 h) ; enseignements professionnels (20 h) : STI (18 h), enseignement technologique en anglais (1 h), enseignement pluri disciplinaire (PC,SII, éco-gestion, 1 h) ; accompagnement personnalisé (1,5 h)
  • Langue étrangère 2 facultative : 1 h
  • Volume horaire total de la 2e année : 975 h
  • Stage en entreprise : de 6 à 8 semaines

Consulter le programme détaillé : le programme pédagogique national du BTS conception et industrialisation en construction navale

Lire aussi

Quels sont les débouchés du BTS conception et industrialisation en construction navale ?

Le technicien supérieur en construction navale participe à la construction et à la maintenance (entretien, réparation) de navires de toutes sortes : paquebots, bateaux de plaisance, pétroliers, sous-marins, plateformes off-shore. Il participe à l’analyse de la situation d’un atelier de fabrication et/ou de réparation, à l’évaluation des taux de charges et des compétences du personnel de production. Il est capable d’analyser la situation d’un navire et d’en garantir la sécurité. Il collabore et communique avec toutes les personnes impliquées dans l’organisation, le déroulement d’un chantier ou d’une fabrication.

Ce technicien travaille sur les chantiers de construction ou de réparation navales, pour des organismes de recherches appliquées, des sociétés de classification, des cabinets d’architectes ou des bureaux d’études navals mais aussi dans les métiers de la mer (plateformes pétrolières, commerce …).

  • Exemples de métiers : mécanicien(ne) bateau – agent(e) de maintenance nautique
  • Poursuite d'études : prépa ATS, licence professionnelle : métiers de l'industrie : industrie navale et maritime ; nautisme et métiers de la plaisance, construction navale, école d'ingénieurs