Des DUT aux BUT : le point sur le nouveau bachelor universitaire de technologie

Par Sandrine Chesnel, publié le 05 Novembre 2020
4 min

C’est acquis : à la rentrée 2021, le DUT disparaîtra et sera remplacé par le BUT, le bachelor universitaire de technologie. Les étudiants en deuxième année de DUT en 2020/2021 sont donc les derniers à préparer ce diplôme en deux ans.

B.U.T. Trois lettres pour un objectif : proposer un nouveau diplôme universitaire en trois ans à la rentrée 2021, un bachelor universitaire de technologie, qui fusionne DUT et licence professionnelle. Un nouveau diplôme, qui aura le grade de licence.

Lire aussi

Les "spécialités" des DUT deviennent des "mentions" de BUT

Le nouveau BUT comprend 24 spécialités, exactement les mêmes que celles des anciens DUT. "Nous avons pensé que changer le nom de ces spécialités n’était pas une bonne idée, car c’est un repère pour les futurs étudiants en recherche d’informations pour leur orientation", explique Laurent Gadessaud, porte-parole de l’Assemblée des directeurs d’IUT (ADIUT). Simple changement de vocabulaire à prendre en compte : les "spécialités" des DUT deviennent des "mentions" en BUT, et les "options" deviennent des "parcours".

Mais le contenu de chacune des mentions de BUT reste globalement le même que celui des anciens DUT et des licences pros qui leur succédaient. Demeurent aussi ce qui faisait la spécificité des DUT : le recrutement post-bac, le lien avec les entreprises, la technologie, et les travaux pratiques. "L’intérêt du passage à un diplôme en trois ans est d’améliorer sa lisibilité et son ouverture à l’international", ajoute Laurent Gadessaud.

Lire aussi

Des parcours différents dans tous les BUT

Autre nouveauté : tous les bachelors universitaires de technologie proposeront de choisir entre des parcours différents, en 2e année, contrairement aux DUT qui ne proposaient pas tous des options. Seules trois mentions de BUT feront débuter leurs parcours dès la première année : Carrières sociales, Génie biologique, et Information-communication. Pour les lycéens qui choisiront l’une de ces trois mentions de BUT, il faudra donc choisir son parcours dès l’inscription sur Parcoursup. De même, chaque vœu pour un parcours comptera pour un vœu et non pas pour un sous-vœu.

Exemple : sur Parcoursup, un vœu en BUT Carrières sociales parcours Éducation spécialisée et un autre vœu en BUT Carrières sociales parcours Gestion urbaine compteront pour deux vœux.

Lire aussi

Des parcours nationaux

Le BUT est un diplôme national, ce qui signifie que les compétences acquises dans une mention de BUT seront les mêmes dans chacun des IUT qui proposera cette mention, avec une adaptation locale à hauteur de 30% du contenu au maximum.

De même, tous les IUT ne proposeront pas tous les parcours possibles pour une même mention : vous trouverez ces informations sur Parcoursup, afin de vous permettre de choisir votre IUT en fonction du parcours qui vous intéresse le plus. Bon à savoir : les nouvelles maquettes pédagogiques devraient être finalisées dans les semaines qui viennent.

Exemple : le BUT Techniques de commercialisation proposera cinq parcours différents, mais tous les IUT qui dispenseront ce BUT ne proposeront pas obligatoirement la totalité des cinq mentions, mais quelques-unes.

Lire aussi

Des profils d’étudiants variés

"Les attendus de chaque BUT sont en cours d’écriture, confie Laurent Gadessaud, mais nous allons juste les toiletter. La philosophie et les compétences visées étant les mêmes qu’avec les DUT, il n’y aura pas de gros changements dans les critères de sélection de nos étudiants". Les notes obtenues au lycée compteront bien sûr dans cette sélection, mais le projet de formation motivé de chaque étudiant sera regardé de très près, tout comme ses choix de spécialités au lycée, et la cohérence entre ces spécialités et la mention de BUT visée.

Articles les plus lus

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !