Ma rentrée en BUT à l'IUT de Ville d'Avray

Par Etienne Gless, publié le 15 Septembre 2021

VIDEO. A la rentrée universitaire 2021-2022, le Bachelor universitaire de technologie en trois ans (BUT) a succédé au diplôme universitaire de technologie (DUT) en deux ans. Découvrez les témoignages de Thomas et Valentin, deux étudiants en première année de BUT à l'IUT de Ville d'Avray (92) sur leurs premiers pas dans cette nouvelle formation.

Thomas et Valentin se connaissent depuis quelques jours seulement mais déjà ils forment un duo complice. Ils s'entraident et se complètent. Les deux étudiants ont sympathisé début septembre à l'occasion de leur rentrée en première année de BUT GMP (Génie mécanique et productique). Thomas est issu d'un bac technologique (STI2D) et Valentin d'un bac général.

Lire aussi

Une rentrée in situ pour découvrir la formation de BUT

Au menu de leur jour de rentrée : deux heures de présentation générale de la formation de bachelor universitaire de technologie (BUT) et de ses 2.600 heures de cours dispensées sur trois années. "On nous a surtout expliqué comment faire pour passer les cycles et les semestres", explique Thomas. "Le premier semestre il faudra atteindre un certain nombre de compétences soit 10 de moyenne, et ne pas avoir en dessous de 8 dans certaines matières".

Déjà une première évaluation pour les nouveaux étudiants en BUT

Après cette présentation générale, les étudiants ont passé une évaluation : "On leur fait passer un test d'évaluation de leur niveau en mathématiques", explique Frédéric Pablo, directeur du département GMP à l'IUT. Durant l'été les étudiants ont eu une préparation pour rafraîchir les fondamentaux nécessaires à leur réussite dans cette formation.

Lire aussi

"Travailler en présentiel c'est plus agréable et on apprend mieux"

Démarrée sur les chapeaux de roue, la rentrée est aussi le moment privilégié pour resocialiser et découvrir son nouvel environnement de travail et toutes les informations pratiques : les salles de TD et de TP, l'ampli de 90 places pour les cours magistraux, le restaurant U fraîchement rénové ou les prochaines sessions de vaccination organisées par l'université de Nanterre.

Car ce qui l'emporte au dessus de tout en cette rentrée 2021 c'est le retour sur place à 100% pour étudier. "Même s'ils doivent garder une distanciation sociale en amphi et dans les salles, et porter le masque, ils sont contents d'être là et ça se voit", se réjouit Fredéric Pablo.

"Travailler en présentiel c'est quand même plus agréable et on apprend mieux", constate Thomas. La crise sanitaire n'est pas terminée mais un léger parfum d'euphorie envahit le retour à la fac pour étudier en "présentiel" !

Articles les plus lus

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !