Se réorienter en licence après une prépa scientifique, plus qu'une option

Par Clément Rocher, publié le 27 Octobre 2022
6 min

La classe préparatoire scientifique n’est pas adaptée à tous les profils. Que ce soit pour une réorientation ou une poursuite d'études après la CPGE, intégrer une licence est une solution privilégiée par de nombreux étudiants qui quittent la prépa.

Une réorientation après une classe préparatoire scientifique n’est pas un échec ! Le rythme des études en prépa demande une importante charge de travail et un fort investissement personnel. Ainsi, chaque année, il arrive régulièrement que des élèves de prépa poursuivent leurs études à l'université, dans une licence à dominante scientifique.

Se réorienter en première année de licence

Certaines universités permettent aux étudiants de première année de prépa de se réorienter en première année de licence. Cela est facilité par l'obligation, pour tous les étudiants en prépa, de s'inscrire en parallèle à l'université.

Se réorienter à l'université ne signifie pas nécessairement reprendre à zéro. Chaque semestre, les étudiants en prépa obtiennent 30 crédits ECTS (système européen de transfert et d'accumulation de crédits). Ils peuvent ainsi bénéficier des équivalences et seront protégés en cas de réorientation au cours de leur parcours. Certains lycées sont même en relation avec les universités pour sécuriser les parcours des étudiants au cas où ils veulent se réorienter, avec une procédure de recrutement simplifiée.

Lire aussi

"Ce sont aux étudiants de faire la démarche. Quand ils sont en CPGE scientifique, ils choisissent la licence la plus proche de leurs objectifs", explique Martine Garcia, directrice-adjointe à la formation de la faculté de sciences fondamentales et appliquées de l'université de Poitiers (86). Cette année, dix étudiants issus d'une première année de prépa ont déjà rejoint une licence 1 dans son université.

La prépa, "un niveau d'exigence super dur à gérer"

Quitter la prépa pour la licence, c'est le choix qu'a fait Fanny il y a trois ans. "Je suis arrivée en prépa, dans un monde que je ne connaissais pas. J’étais sujette à des crises d'angoisse. Il y a un niveau d’exigence qui était super dur à gérer. Mon infirmière scolaire m’a informée que c’était mieux pour ma santé de trouver un autre parcours", explique la jeune femme.

Lire aussi

Alors qu’elle avait obtenu son bac général avec une moyenne de 20,20, Fanny a validé son premier semestre en prépa avec une moyenne de 10 et a pris la décision de se réorienter à l’université en licence de maths. "J’ai ensuite validé mes deux premières années de licence avec 18 de moyenne." Elle est aujourd'hui étudiante en M1 mathématiques et applications à l’université de Lyon 1 (69).

Si la jeune femme n’a pas gardé de bons souvenirs de la prépa, elle considère tout de même que cette expérience lui a permis de se connaître elle-même, de connaître ses limites, mais aussi d’acquérir de nouvelles méthodes de travail pour être plus efficace.

Lire aussi

Il est également possible de rejoindre une deuxième année de licence après la première année de prépa, même si c'est assez rare : 90% des étudiants en première année de classe prépa scientifique continuent leurs parcours en deuxième année.

Rejoindre l'université après la prépa

Un étudiant ayant validé son cursus complet en prépa scientifique a aussi la possibilité de poursuivre en troisième année de licence. L'université est d'ailleurs un choix privilégié par un grand nombre d’étudiants.

"La prépa apporte un socle de connaissances scientifiques et pluridisciplinaires. Elle est adaptée à des étudiants qui vont poursuivre dans un cursus universitaire", précise Denis Choimet, professeur de mathématiques au lycée du Parc à Lyon.

Lire aussi

Plusieurs profils d’élèves empruntent le chemin de la licence. Parmi eux, certains étudiants souhaitent décrocher une place dans une ENS (École normale supérieure) car ils se destinent à l’enseignement et à la recherche. "Ce sont des concours extrêmement sélectifs et le nombre de places est limité", continue le professeur.

"La prépa donne un bon bagage pour la fac"

Antoine peut en témoigner. Après sa classe prépa scientifique, il a été recalé au concours d'admission en ENS. Ne souhaitant pas intégrer une école d’ingénieurs, le jeune homme a rejoint directement la troisième année de licence de mathématiques à l’université de Lyon 1.

Lire aussi

"Au lycée, mes professeurs m’ont conseillé d’aller en prépa car j’avais le niveau et que ce serait plus formateur que la fac. Je savais que ce serait intense avec une forte charge de travail mais que ça allait me correspondre. J’ai réussi à tenir le rythme de la prépa pendant deux ans", affirme-t-il.

"La prépa m’a aussi permis d’être assez exigeant dans ma réflexion, ça donne un bon bagage quand on arrive à la fac", continue Antoine. Aujourd'hui étudiant au même niveau que Fanny, Antoine pense préparer le parcours de l’agrégation l’année prochaine.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une prépa

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !