Mathématiques

De nombreuses activités professionnelles nécessitent des connaissances en mathématiques. Elles recrutent souvent des diplômés de niveau bac+3 à bac+5.

Mathématiques

De statisticien à professeur de mathématiques en passant par actuaire ou biostatisticien, les mathématiques sont omniprésentes dans de nombreux métiers.

Il existe des formations courtes ou longues, fondamentales ou appliquées…

Licence de mathématiques : une spécialisation progressive

La première année de licence de mathématiques reste un portail scientifique : mathématiques, informatique, mécanique ou physique-chimie. La spécialisation (mathématiques fondamentales, mathématiques et applications, mathématiques appliquées à l’économie et à la finance) s'effectue au fur et à mesure des semestres de licence.

Pour s'insérer dans la vie professionnelle, la licence ne suffit pas : un bac+5 (master ou école d'ingénieurs) est indispensable.

Prépa MP : pour les plus matheux

De toutes les prépas scientifiques, c'est la filière MP (mathématiques-physique) qui met la plus l'accent sur les mathématiques. Douze heures hebdomadaires d'algèbre, de géométrie et d'analyse arment les candidats aux concours des grandes écoles d'ingénieurs. Quant aux prépas MP*, réservées aux meilleurs élèves, elles comprennent un enseignement renforcé permettant de préparer les concours les plus sélectifs.

Si, théoriquement, la prépa dure deux ans, de nombreux élèves choisissent de redoubler la deuxième année pour repasser les concours des écoles les plus recherchées.

Lire aussi : palmarès : le classement 2019 des prépas 

Écoles d'ingénieurs : la voie royale

Les mathématiques sont la discipline reine pour suivre des études en école d'ingénieurs ou dans une ENS (école normale supérieure). Selon les établissements, vous pouvez entrer après le bac (sur dossier ou concours) ou après une prépa. Dans ce second cas, le concours est un passage obligé.

La plupart des écoles d'ingénieurs recrutent via des concours communs : la formation dure trois ans avec des stages.

Il est possible d'envisager un cursus en apprentissage, mais ils sont encore rares (Polytech Lille spécialité informatique et mathématiques appliquées, Centrale Paris ou Centrale Marseille, Lyon…).

L'admission est possible, après un bac S ou STI2D, sur dossier (dans les INSA, les ENI ou les UT [universités de technologie] par exemple) ou sur concours (concours Avenir, concours GEIPI-Polytech, concours Puissance Alpha, etc.).


Retour aux études par secteur.

Autres témoignages