1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Campus à l’étranger, partenariats : les écoles de commerce jouent la carte de l’international
Décryptage

Campus à l’étranger, partenariats : les écoles de commerce jouent la carte de l’international

Envoyer cet article à un ami
Le campus de Skema BS à Suzhou en Chine. // © Skema Business School
Le campus de Skema BS à Suzhou en Chine. // © Skema Business School

Pour attirer les étudiants, les écoles de commerce misent sur leur ouverture au monde. Certaines implantent des campus hors de France, d’autres multiplient les partenariats avec des établissements étrangers. Zoom sur les stratégies internationales des business schools made in France.

Les écoles de commerce françaises se positionnent bien, dans les classements internationaux. À titre d’exemple, cinq d’entre elles figurent dans le top 20 du dernier classement du Financial Times.

Un des atouts majeurs des business schools made in France est leur ouverture à l’international. "Il y a une vraie pression du fait des classements. Les écoles françaises étant majoritairement privées, elles cherchent à développer leur attractivité par l’international", analyse Nicolas Arnaud, directeur des programmes d’Audencia.

Mais si toutes misent sur le développement international, elles n’adoptent pas nécessairement la même stratégie. Certaines implantent des campus hors de France, d’autres privilégient les partenariats avec les établissements étrangers.

Des campus dans plusieurs pays

Skema, Inseec U, Toulouse Business School, EM Normandie, Idrac Business School, etc. De plus en plus d’écoles installent des campus à l’étranger. Ils regroupent jusqu’à plusieurs centaines d’étudiants qui peuvent y suivre leur cursus en bénéficiant des mêmes conditions d’enseignement que s’ils restaient en France, tout en s’ouvrant aux spécificités culturelles, économiques et technologiques locales.

Étudier dans un campus à l’étranger peut d’ailleurs faciliter l’obtention d’un diplôme local et favoriser l’insertion professionnelle dans le pays d’accueil.

"Tous les programmes dispensés dans notre campus de Raleigh, en Caroline du Nord sont reconnus par cet État. Les diplômés peuvent bénéficier d’un visa étudiant pour travailler un an aux États-Unis", souligne Alice Guilhon, directrice générale de Skema Business School qui dispose de sept campus en France et à l’étranger.

Chez ESCP Business School, un étudiant a la possibilité de rejoindre un des six campus européens de l’école. "Au terme de ses études, en fonction des semestres qu’il aura effectués dans les différents campus, il pourra obtenir simultanément plusieurs diplômes : le master d’ESCP Business School et le master délivré par l’université espagnole Carlos 3 de Madrid, celui de la City University de Londres…", explique Léon Laulusa, directeur général adjoint d’ESCP BS en charge des relations internationales.

Les cinq campus européens d'ESCP Business School à Berlin, Londres, Madrid, Turin et Varsovie. // © ESCP Europe
Les cinq campus européens d'ESCP Business School à Berlin, Londres, Madrid, Turin et Varsovie. // © ESCP Europe

Lire aussi : Étudier dans un campus international : téléportez-vous à l'étranger sans quitter votre établissement !

Les partenariats avec les établissements étrangers

Mais ESCP BS, comme d’autres business schools, mise aussi sur les partenariats avec des établissements en Chine, Russie, Argentine, États-Unis… Certaines écoles comme EM Strasbourg, HEC ou Audencia ont tissé un important réseau de partenariats avec des universités étrangères. "Les étudiants d’Audencia peuvent partir dans quelque 300 établissements partenaires. Nous veillons à ce qu’ils partent en petit groupe pour qu’ils ne se retrouvent pas qu’entre Français. Notre objectif est l’immersion : qu’ils soient le plus possible en contact avec la culture locale afin que cette expérience à l’étranger apporte une réelle plus value", observe Nicolas Arnaud.

Parmi les prérequis pour qu’un partenariat avec un établissement soit validé figurent notamment les possibilités de rencontres avec des étudiants étrangers et la capacité à profiter des écosystèmes locaux.

Lire aussi : Découvrez tous les résultats de notre classement des écoles de commerce post-bac 2019–2020