1. Supérieur
  2. Ecoles de commerce
  3. Concours de l’enseignement supérieur : quelles sont les mesures sanitaires prévues ?
Boîte à outils

Concours de l’enseignement supérieur : quelles sont les mesures sanitaires prévues ?

Envoyer cet article à un ami
Les protocoles sanitaires dans les centres d'examens devront être soigneusement respectés. // © plainpicture/Stephen Shepherd
Les protocoles sanitaires dans les centres d'examens devront être soigneusement respectés. // © plainpicture/Stephen Shepherd

Vous préparez un concours national pour poursuivre vos études après la PACES, intégrer une école de commerce ou d'ingénieurs, par exemple, et vous vous interrogez sur la manière dont ils vont se dérouler dans ce contexte de crise sanitaire ? Le ministère de l’Enseignement supérieur a publié le protocole précis des consignes à appliquer dans les centres d'examens. Le point en cinq questions.

Les concours de cette année se dérouleront dans une ambiance particulière. Les consignes sanitaires, validées par le ministère de la Santé, précisent le déroulement des épreuves écrites des concours et examens nationaux. Le récapitulatif en cinq points.

Lire aussi : Coronavirus : les concours et examens nationaux reportés

1. Où allez-vous passer vos concours ou examens ?

Les centres d’examens sont choisis pour répondre aux nombreuses contraintes sanitaires liées à l’épidémie. Les établissements doivent garantir un espace d’un mètre entre chaque candidat dans son parcours d’accès à la salle d’examen. Les salles prévues doivent aussi être suffisamment grandes pour établir une distance d’un mètre entre chaque table à droite, à gauche, devant et derrière.

La circulation doit permettre d’éviter le croisement ou l’attroupement des candidats. Par ailleurs, les locaux prévus doivent pouvoir être aérés "en grand" et de manière régulière pendant au moins 15 minutes.

Plus concrètement, les centres choisis seront les établissements scolaires utilisés habituellement comme centres d’examens. Il y aura aussi des centres d’examens "plus larges", comme celui de Villepinte ou le parc floral (Paris). Et enfin, des universités et grandes écoles mettront à disposition leur campus locaux et régionaux pour compléter cette offre.

"Il y a un effort collectif des établissements scolaires et du supérieur ainsi que des rectorats pour que les candidats puissent passer leurs concours dans les meilleures conditions possibles", précise Caroline Pascal, doyenne de l'Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche et pilote de la commission chargée de définir les modalités des examens et concours 2020.

Lire aussi : Organisation des concours et examens : "Il faudra respecter les doctrines des autorités de santé"

2. Devrez-vous faire plus de 100 km pour composer ?

Les centres d’examens sont répartis sur l’ensemble du territoire pour réduire les temps de trajet. Mais dans certaines régions, il est possible que vous deviez dépasser les 100 km autorisés dans le cadre du déconfinement. Pour les candidats d’Outre-mer, des centres d’examens sont aussi prévus sur place.

Certains seront aussi ouverts à l’étranger, notamment dans certains pays du continent africain. "Des centres seront ouverts là où il y a des candidats en nombre suffisant. L’idée est de s’organiser avec les ambassades et les alliances françaises pour définir les modalités", indique Caroline Pascal.

Si le nombre de candidats est insuffisant dans une zone, ils pourront rentrer en France pour composer. "La plupart des candidats étrangers sont restés sur le territoire français pour ne pas prendre le risque de ne pas pouvoir passer les épreuves et dans ce cas, ils passeront les concours dans les centres français", précise-t-elle.

Lire aussi : Coronavirus : quelles adaptations pour le concours de la PACES ?

3. Comment vont se dérouler les épreuves ?

Les centres d’examens devront s’assurer, avant les épreuves, que le protocole de nettoyage/désinfection générale est bien appliqué et qu’il peut être effectué chaque fois qu’une salle est inoccupée. La convocation que vous recevrez sera par ailleurs accompagnée des consignes sanitaires imposées lors de l’accès aux salles et durant les épreuves.

Des masques seront à disposition pour les membres de l’organisation, les personnes chargées de la surveillance et de l’accueil ainsi que pour les candidats qui n’en ont pas. Prévoyez néanmoins d’avoir votre propre masque.

L’organisation doit aussi prévoir une mise à disposition de gel hydroalcoolique en "quantité suffisante dès la file d’attente, dans les salles et les sanitaires et imposer un nettoyage des mains au gel à chaque entrée et sortie de la salle".

Lire aussi : Oraux maintenus à Polytechnique : "Tous les aspects de santé et sécurité seront garantis"

4. Comment sera organisée la salle d’examen ?

Les places seront numérotées avec une distance d’au moins un mètre entre les candidats de chaque côté. Par ailleurs, les locaux doivent prévoir une salle distincte pour les candidats déclarant avoir des symptômes de maladie (toux, fièvre, etc.) à leur arrivée ou la veille.

Les équipes placeront par ailleurs des copies et brouillons sur les tables en quantité suffisante, ainsi que des stocks de stylos pour l’émargement en cas d’oubli des candidats. L’idéal étant que vous ayez votre propre stylo.

Lire aussi : Coronavirus : les dates des concours BCE et Ecricome annoncées

5. Comment allez-vous être encadrés et surveillés ?

Un référent sera désigné pour assurer l’organisation sanitaire. Par ailleurs, des emplacements stratégiques seront définis pour les personnels d’accueil et de surveillance. Ils seront évidemment munis de masques. Enfin, des lingettes jetables désinfectantes ou des produits seront fournis pour que les surfaces soient régulièrement nettoyées.

Vous avez donc l’ensemble des dispositions qui vous permettront de passer vos concours sereinement… du moins d’un point de vue sanitaire.