IAE : quel niveau pour intégrer les écoles de commerce internes aux universités ?

Par Raphaëlle Orenbuch, publié le 10 Mai 2022
4 min

Version presque gratuite des écoles de commerce, les IAE attirent chaque année de nombreux candidats. Ces écoles de commerce universitaires s’intègrent au niveau master mais aussi directement après le bac pour certaines d’entre elles. Des formations sélectives qui exigent un bon niveau d’études.

Vous visez un IAE mais vous n’êtes pas sûr d’avoir le niveau requis ? Nous vous donnons les clefs pour intégrer un des 36 instituts d’administration des entreprises où la demande est grande et la sélection se fait de plus en plus forte.

Et ce, quel que soit le niveau ! Car si l'ensemble de ces écoles de commerce internes aux universités proposent des formations de niveau L3 ou M1, sachez qu'une quinzaine d’entre elles proposent aussi un accès directement après le bac. C'est le cas, par exemple, des IAE de Dijon, La Rochelle, Lyon, Nantes, Perpignan, Savoie Mont-Blanc ou à Tours.

Lire aussi

Un minimum de 12 de moyenne au bac pour intégrer la première année d'IAE

Pour intégrer un IAE directement après le bac, passage obligé par Parcoursup où vous pourrez candidater à deux types de formations : des licences sélectives et des licences d’éco-gestion classiques.

Au niveau L1, 41% des candidats sont admis dans les licences sélectives des IAE. "Finalement, nous sommes bien plus sélectifs qu’une école de commerce privée", commente Éric Lamarque, directeur de l’IAE de Paris et président du réseau IAE France. "Pour intégrer une licence sélective, avoir une mention assez bien au bac, c’est un minimum", explique-t-il.

La licence gestion, parcours management et sciences humaines de l’IAE de Lyon, par exemple, comptait cette année 43% de bacheliers avec mention assez bien, 40% avec une mention bien et 9% ayant obtenu une mention très bien. Seuls 8% d’entre eux n'ont pas eu de mention au bac.

Le directeur de l’IAE de Lyon, Christian Varinard, qui a reçu cette année 9.000 candidatures pour 700 places en première année de licence, constate ainsi que "la très grande majorité des admis ont entre 12 et 14 de moyenne au bac".

Lire aussi

Pour intégrer un master en IAE, beaucoup de demandes et peu de places

Tous les IAE proposent aussi une entrée en master 1. Pour candidater, en plus de l’analyse de votre dossier, il vous faudra passer le test SIM, organisé par la Fnege (Fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises) et qui mesure les aptitudes dans quatre domaines : la culture générale, l'expression écrite, le raisonnement logique et l'anglais. Certains IAE demandent de passer d’autres tests, comme le Tage Mage ou des tests de langues (Toeic, le Toefl).

Car certains masters, qui attirent de nombreux candidats, sont très sélectifs. C’est notamment le cas à l’IAE de Pau-Bayonne où le master en management international propose 25 places pour 500 candidatures. "On recrute surtout des élèves qui avaient eu des mentions bien ou très bien au bac, et souvent des mentions aussi en licence", explique David Carassus, son directeur.

Du côté de Lyon, seuls 27% des candidats aux 11 masters de l’IAE sont finalement admis.

Lire aussi

Le profil pour réussir son admission en master dans un IAE

Le plus souvent, les candidats proviennent de licences de gestion mais aussi parfois d’autres licences (MASS, LEA) ou de BTS et d’IUT. Dans tous les cas, les notes obtenues au bac sont élevées, surtout en maths, mais aussi en sciences économiques et sociales ou encore en anglais pour certains masters.

Néanmoins, même si les résultats scolaires sont essentiels, à ce niveau, "on évalue aussi la maturité et la motivation du candidat, et on le teste sur des valeurs d’ouverture d’esprit, d’humilité, d’éthique" conclut Éric Lamarque.

Selon les masters choisis, une lettre de motivation ou un entretien oral devront ainsi venir étayer votre candidature.

Articles les plus lus

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !