SIGEM 2021 : les tendances d'attractivité et de sélectivité des écoles de commerce

Par Agnès Millet, Manon Pellieux, publié le 27 Juillet 2021
5 min

Le SIGEM, l’algorithme d’affectation en écoles de management, a rendu ses résultats le 23 juillet. Chaque candidat sait quelle école de commerce il rejoindra à la rentrée 2021. Derrière les traditionnels duels et le classement des établissements préférés, des tendances se dégagent sur l’attractivité et la sélectivité de chacune. Décryptage du cru 2021.

Le Système d'intégration aux grandes écoles de management (SIGEM) 2021 s’est terminé vendredi dernier. Le classement établi en fonction des préférences des élèves de prépa admis a consacré, une nouvelle fois, HEC, l’Essec et l’ESCP. Ce sont les écoles qui gagnent le plus de matchs : tous les admis ou presque les retiennent lorsqu’ils ont le choix avec un autre établissement. Mais d’autres chiffres affinent notre perception du tableau.

Un maximum de candidats à Skema

En fonction des vœux exprimés par les étudiants, plusieurs tendances se dégagent. Leurs préférences permettent ainsi de mesurer l’attractivité de l’école, en analysant le nombre de candidats au concours qui postulent pour l’établissement. En tête, se trouve Skema, qui a séduit plus de 79% des 9.959 candidats. Puis viennent les écoles de commerce de la banque Ecricome – EM Strasbourg, Kedge, Neoma et Rennes SB – suivies d'Audencia, l’Edhec, emlyon et Grenoble EM et ESCP.

Les écoles de management les moins attractives auprès des prépa éco sont l’Inseec, Excelia, l’ISC, l’ESC Clermont tandis que SCBS et Brest Business School ferment la marche. On retrouve ici des écoles positionnées en bas du classement SIGEM.

Lire aussi

Sans surprise, HEC la plus sélective

HEC, première du classement SIGEM, n’arrive qu’à la 13e place concernant le nombre de candidats. Mais c’est parce que la performance de l’école de Jouy-en-Josas (78) se mesure sur un autre indicateur. Et c’est, sans surprise, celui de la sélectivité que l'on calcule en faisant le rapport entre le nombre d'affectés et le rang du dernier affecté. Plus le rang du dernier affecté est faible, moins l’établissement a dû descendre dans sa liste complémentaire pour remplir ses effectifs.

HEC est donc première, puisque le rang de dernier affecté est de 400 pour 400 places et qu’elle n’a pas de liste complémentaire. Auprès des prépa éco, l’Essec est la 2e des écoles de commerce sur ce critère. L’ESCP se positionne ensuite, talonnée par l’Edhec puis par Neoma et Skema.

Quant aux business schools les moins sélectives, elles recoupent en partie les écoles attirant moins de candidats : l’EM Normandie, Brest Business School, Excelia, EM Strasbourg, SCBS, l’Inseec et enfin l’ISC.

Lire aussi

Six écoles de commerce ont majoritairement rempli leurs rangs avec des vœux 1

Sur un autre plan, on observe également qu’HEC et l’Essec n’ont intégré que des candidats les ayant placées en vœu 1. L’ESCP, Skema, l’Edhec et Neoma intègrent également plus de 90% d’admis qui les plaçaient premières de leur podium. Toutes ces écoles font partie de celles ayant les promotions les plus importantes du paysage, avec des jauges allant de 400 à 694 étudiants.

D’autres écoles ont dû aller chercher plus massivement des admis qui auraient préféré intégrer un autre établissement : Kedge, l’ISC et Rennes SB étaient le second choix de près de la moitié de leur future promo. Et plus du tiers des futurs arrivants de Rennes SB et EM Strasbourg les avaient placées en troisième vœu.

Lire aussi

Pour certains établissements, il a fallu chercher des étudiants encore plus loin. EM Strasbourg, ICN, Grenoble EM, Toulouse BS, Montpellier BS, BSB, Excelia, Audencia, Kedge, l’EM Normandie et Rennes SB auront dans leur promotion au moins un étudiant qui ne voulait cette école qu’en 4e choix.

L’EM Strasbourg a intégré huit élèves l’ayant positionné en 4e position mais aussi trois élèves qui l’ont placée en 5e place. Ce qui lui permet d’accueillir une promo presque complète à la rentrée, avec 226 affectés pour 230 places, quand d'autres écoles comme l'ISC, l'Inseec, IMT-BS, SCBS, ESC Clermont, TBS, l’EM Normandie, Excelia et Brest business school auront entre 15 et 80 sièges vides.

De quoi comprendre plus finement le positionnement et la stratégie de recrutement de chaque établissement.

Articles les plus lus

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !