Qu’est-ce qu’une licence ?

Par Catherine Piraud-Rouet, publié le 18 Juin 2021

Premier grade du système LMD (Licence, master, doctorat), la licence est un diplôme de niveau bac+3, qui se prépare en trois ans à l’université. Accessible sur Parcoursup, elle propose un parcours essentiellement théorique, qui exige une large autonomie de la part des étudiants. Elle ouvre massivement sur une poursuite d’études.

La licence est un diplôme délivré par une université. Il existe plus de 2.400 licences différentes, proposées par 80 établissements.

On peut suivre une licence dans tous les domaines du savoir : arts, lettres, langues étrangères, sciences humaines et sociales, droit, économie et gestion, sciences, technologies et santé. Certaines peuvent être suivies à distance, en cours du soir, ou encore en alternance. C’est le cas des licences professionnelles.

Lire aussi

La licence, un diplôme national et européen de niveau bac+3

La licence est le premier palier de formation du système LMD (Licence Master Doctorat), base du système universitaire français et européen. C’est un diplôme national de niveau bac+3, qui permet de valider 180 crédits ECTS (European Credits Transfer System).

Le grade de licence constitue ainsi un niveau de référence identique partout au sein des 27 pays de l’Union européenne.

Un enseignement avant tout théorique en licence

La licence est découpée en six semestres comprenant au minimum 1.500 heures de cours. Soit, pour les étudiants, 20 à 30 heures en moyenne de cours par semaine, avec autant de travail personnel. Ce qui exige autonomie, organisation et discipline.

Chaque semestre se compose d’unités d’enseignement obligatoires ou optionnelles, correspondant à un certain nombre de crédits ECTS. Le cursus, très théorique, permet toutefois une spécialisation progressive. Cependant, le programme d’une même licence peut varier d’une université à l’autre.

Les enseignements se divisent en cours magistraux en amphithéâtre, assurés par des enseignants-chercheurs et parfois des professionnels, et des travaux dirigés (TD) ou pratiques (TP), par petits groupes. La validation de chaque année se fait par contrôle continu et partiels (examens de fin de semestre). Certaines licences sont pluridisciplinaires, c'est le cas par exemple des licence LEA. Il existe aussi des doubles licences, par exemple en droit et philosophie.

En licence générale, les stages ne sont généralement pas obligatoires. Ce qui n’est pas le cas en licence pro, accessible uniquement en L3 et caractérisée par une forte orientation pratique.

Lire aussi

Intégrer une licence via Parcoursup, plus ou moins sélective

Pour intégrer une licence, il faut d’abord décrocher son bac, puis postuler, sur dossier scolaire et lettre de motivation, via Parcoursup. Toutes les voies – générale, technologique ou professionnelle – et toutes les spécialités sont a priori admises.

Dans les faits, chaque licence répond à certains attendus et les titulaires d’un bac généraux sont les mieux placés pour y réussir. Si la sélection n’est officiellement pas de mise à l’entrée (hormis dans certaines filières et dans les doubles licences), les meilleurs dossiers sont admis en priorité. Pour ceux qui ne répondraient pas aux fameux attendus, l'établissement peut vous proposer un parcours "oui si", soit avoir des cours complémentaires de remise à niveau pour vous permettre de réussir votre année.

Attention toutefois, dans les filières en tension – STAPS, droit, psycho, etc. – les universités ont souvent des capacités d'accueil limitées. Aussi, il peut arriver qu'un candidat ne puisse pas intégrer la formation en tension de son choix faute de place.

On peut aussi entrer directement en 2e ou 3e année d’une licence générale en justifiant d’un niveau L1 ou L2 validé. L’intégration d’une licence pro se fait avec un diplôme de niveau L2 en poche.

Lire aussi

Une poursuite d’études massive après une licence

Les diplômés d’une licence peuvent entrer immédiatement sur le marché de l’emploi ou poursuivre leurs études. Une seconde option suivie très massivement par les titulaires d’une licence générale, un diplôme souvent trop théorique pour pouvoir être exploité directement en entreprise.

Ils poursuivent alors en cycle master, vers un diplôme de niveau bac+5 en deux ans (master pro ou recherche, antichambre du doctorat, de niveau bac+8) à l'université. Il est aussi possible de rejoindre à ce stade une école de commerce, d’ingénieurs ou spécialisée pour un diplôme de grade master.

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !