Renforcement du tutorat : quel est le rôle des étudiants tuteurs ?

Par Amélie Petitdemange, publié le 04 Decembre 2020
4 min

Face à la crise sanitaire, le nombre d'étudiants tuteurs devrait augmenter. Comment le dispositif sera-t-il renforcé ? Quel est le rôle des étudiants tuteurs ? A qui s'adressent-ils ? L'Etudiant vous explique tout.

La crise sanitaire a provoqué l'annulation des petits jobs étudiants, ainsi que l'augmentation du décrochage scolaire et de l'isolement des étudiants. La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, espère résoudre en partie ces problèmes avec un renforcement massif du tutorat dans les universités.

Près de 20.000 emplois étudiants supplémentaires seront ainsi créés pour des missions de tutorat de quatre mois, a annoncé le ministère fin novembre. Pour encourager les universités à recruter des étudiants tuteurs, Frédérique Vidal souhaite par ailleurs simplifier ces contrats.

"Il y a une lourdeur administrative pour gérer des contrats de quelques heures par semaine", a regretté la ministre lors d'une prise de parole à l'Assemblée nationale le 10 novembre. "La mise en place de chèques emploi service universel (CESU) permettra aux établissements de faire appel à des étudiants tuteurs de façon simplifiée, et nous réfléchissons à un dispositif encore plus immédiat pendant le confinement".

Lire aussi

Etendre le tutorat à plus de disciplines

Pour Erwan Hallot, vice-président de la commission de la formation et de la vie universitaire à l'université Rennes 1, ces annonces sont "très intéressantes". "La procédure de recrutement est lourde d'un point de vue administratif. Nous n'avons pas encore été informés de cette simplification mais elle s’impose".

L'université avait déjà prévu de développer son dispositif de tutorat. Pour l'instant proposé pour les études de santé et obligatoire pour les étudiants "oui, si" de droit, le tutorat sera étendu à d'autres formations.

Lire aussi

Accompagnement à la réussite

Le tutorat est personnalisé selon l'université et selon la discipline. En principe, un étudiant expérimenté, souvent en master, accompagne un étudiant de licence, souvent en première année. Il peut s'agir d'un accompagnement à l'intégration, mais son rôle est surtout de l'aider à la réussite pédagogique.

"Les tuteurs tiennent des permanences et organisent des séances avec des groupes d'étudiants. Leur rôle, c'est de répondre aux questions sur les contenus de cours et la méthodologie", explique Erwan Hallot.

Selon les universités, ils peuvent aussi jouer un rôle d’interface avec les enseignants et l’ensemble des services à la disposition des étudiants (sociaux, santé, numérique, scolarité…). C'est le cas à l'université Paris-Saclay. "Il s'agit aussi de lutter contre l'isolement et d'exprimer ses difficultés", ajoute Isabelle Demachy, VP Formation de l'université.

Dans les facs de droit et d'éco-gestion de Paris-Saclay, les étudiants tuteurs organisent chaque semaine deux séances pour traiter de l'apprentissage du cours et parler de vie étudiante.

Lire aussi

Aider les étudiants de tous niveaux d'études

L'objectif de l'université est d'étendre ce dispositif aux étudiants de deuxième année, qui ont passé tout leur deuxième semestre de première année à distance. Selon l'université, le besoin accru de tutorat se fait sentir à tous les niveaux d'études.

"La demande vient des élus étudiants, pour pallier les difficultés d'apprentissage provoquées par la distanciation, les risques de découragement, mais aussi maintenir le lien entre les étudiants", explique Véronique Depoutot, VP adjointe en charge de la réussite étudiante et de la transformation à Saclay.

L'université Paris-Saclay a donc prévu de renforcer son dispositif, notamment en première et deuxième années. "Nous avons une vingtaine d'étudiants tuteurs. Leur nombre sera augmenté dès la rentrée 2021, avec un objectif d'une cinquantaine de tuteurs à terme", affirme Isabelle Demachy. Pour l'instant, la volonté de simplification du ministère n'est cependant pas arrivée jusqu'à l'université.

Articles les plus lus

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !