1. Supérieur
  2. International et étranger
  3. « C’est peut-être la dernière période où on n’a pas de responsabilité majeure » Alexandre, 35 ans, est parti en Allemagne
Partenariat

« C’est peut-être la dernière période où on n’a pas de responsabilité majeure » Alexandre, 35 ans, est parti en Allemagne

Envoyer cet article à un ami
Alexandre Vizorek en Erasmus // © Erasmus+
Alexandre Vizorek en Erasmus // © Erasmus+

EN PARTENARIAT AVEC L'AGENCE ERASMUS +. Vous le connaissez sûrement : Alexandre Vizorek est humoriste et chroniqueur sur France Inter et France 5. En 2002, pendant ses études de commerce, il découvre l’Allemagne grâce à Erasmus. Quinze ans plus tard, que reste-t-il ?

A quel âge êtes-vous parti en Erasmus ?

J’avais 21 ans, je suivais des études à Bruxelles, à l’école de commerce Solvay. J’étais en 4ème année, spécialité marketing, une année où tous les élèves avaient l’obligation de partir à l’étranger un semestre. Et si vraiment vous ne vouliez pas quitter la Belgique, vous pouviez passer votre semestre… dans une université néerlandaise de Belgique.

Dans quel pays vouliez-vous partir ?

En premier choix, il y avait l’Amérique du sud, parce que je me disais « quitte à taper, tapons loin ! ». Ca n’a pas été possible. Un peu en-dessous dans ma liste, il y avait Berlin parmi mes premiers choix de pays européens. L’idée d’apprendre l’allemand m’intéressait.

Lire la suite sur le site de l'Agence Erasmus +