1. Classement international de Shanghai 2013 : 4 universités françaises dans le top 100
Enquête

Classement international de Shanghai 2013 : 4 universités françaises dans le top 100

Envoyer cet article à un ami
Le classement international des universités de Shanghai a été dévoilé le 15 août 2013. // © plainpicture/beyond/BreBa
Le classement international des universités de Shanghai a été dévoilé le 15 août 2013. // © plainpicture/beyond/BreBa

Ni première ni dernière, la France arrive encore cette année après les établissements anglo-saxons dans le classement international des universités de Shanghai dévoilé le 15 août 2013. 20 universités françaises se placent toutefois dans le top 500, dont 4 dans le top 100.

Pour son édition 2013, le classement international des universités du Center for World Class universities de l’université Jiao Tong dit "classement de Shanghai" fait encore une fois la part belle aux universités anglo-saxonnes et surtout américaines. Celles-ci trustent huit des dix premières places et dix-sept des vingt premières du top 500.

Harvard conserve la première place du classement, suivie par Stanford, Berkeley, le MIT, Cambridge et Caltech. En dehors des établissements britanniques, la première université européenne est l’École polytechnique de Zurich (ETH) qui arrive à la 20e place du top 500.

L’UPMC, première française

Côté français, la palme revient à l’UPMC (université Pierre et Marie Curie), classée 37e, juste devant Paris sud (en recul de deux points, à la 39e place) et, plus loin, l’École normale supérieure (au 71e rang). La France compte désormais quatre établissements dans le top 100, ces universités étant rejointes cette année par celle de Strasbourg, 97e. Les universités de Paris Diderot et Grenoble I – Joseph Fourier restent classées entre la 100e et la 150e place.

Avec un total de 20 établissements français figurant au top 500, "la France conserve son rang par rapport à l’année 2012 (...) en dépit d’une méthodologie inadaptée à son modèle", a tenu à souligner la ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso. Une position de 6e sur 43 pays  figurant dans le classement, qui la place à égalité avec le Japon et juste devant l’Australie ou l’Italie (19 universités classées chacune).

Onze nouveaux entrants

En ce qui concerne le continent asiatique, la première du continent est l’université de Tokyo (21e) suivie de l’université de Kyoto (26e). Avec 42 établissements dans le top 500, la Chine confirme sa montée en puissance observée depuis quelques années. Elle occupe la seconde position après les États-Unis (149 universités) et devant l’Allemagne (38) et le Royaume-Uni (37).

Enfin, onze nouveaux établissements font leur entrée au top 500, dont l’université de sciences et technologies King Abdullah (Arabie saoudite), l’université de Coimbra (Portugal) ou encore the catholic university of Korea (Corée du sud).

À noter que le classement de Shanghai se décline en grands domaines (ingénierie, médecine, sciences sociales...) et en disciplines (mathématiques, chimie, informatique…). Des sous-classements qui permettent parfois  certaines établissements français de se distinguer davantage, comme en mathématiques où l'UPMC et Paris Sud se placent respectivment aux 5e et 8e rang, ainsi qu'en physique où cette dernière se classe 17e et en chimie où l'université de Strabourg tient la 16e place.


Voici en détails le classement 2013 des établissements français

Établissement Classement national
Classement mondial
Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 (75) 1 37
Université Paris Sud - Paris 11 2 39
École Normale Supérieure - Paris (75) 3 71
Université de Strasbourg (67) 4 97
Université Joseph Fourier - Grenoble 1 (38) 5-6 101-150
Université Paris Diderot - Paris 7 (75) 5-6 101-150
Université d'Aix-Marseille (13) 7-8 151-200
Université Paris Descartes - Paris 5 (75) 7-8 151-200
Université Claude Bernard - Lyon 1 (69) 9-16 201-300
École Normale Supérieure - Lyon (69) 9-16 201-300
École Polytechnique - Palaiseau (91) 9-16 201-300
Université Paul Sabatier - Toulouse (31) 9-16 201-300
Université de Bordeaux (33) 9-16 201-300
Université de Lorraine (54) 9-16 201-300
Université de Montpellier 2 (34) 9-16 201-300
Université de Paris Dauphine - Paris 9 (75) 9-16 201-300
École supérieure de physique et de chimie industrielles - Paris (75) 17-18 301-400
Université de Nice Sophia Antipolis (06) 17-18 301-400
École National Supérieure des Mines - Paris (75) 19-20 401-500
Université de Rennes 1 (35) 19-20 401-500

La méthodologie Shanghai : la part belle à la recherche

Le classement établi depuis 2003 par l’université de Jiao Tong évalue les performances des établissements d’enseignement supérieur mondiaux, avec des critères fondés essentiellement sur la recherche. Pour réaliser son classement, l'Academic Ranking of World Universities (ARWU) prend ainsi en compte six critères : nombre de prix Nobels et de médailles Fields parmi les diplômés et parmi les enseignants-chercheurs, nombre de chercheurs fortement cités dans 21 disciplines, nombre d'articles publiés dans les revues Nature et Science, nombre d'articles indexés dans Science Citation Index Expanded et dans Social Sciences Citation Index et enfin, performance académique par étudiant.

fleche-rouge À lire aussi sur educpros.fr : La logique du classement de Shanghai décryptée.