1. Étudier en Espagne : comment choisir sa fac ?
Décryptage

Étudier en Espagne : comment choisir sa fac ?

Envoyer cet article à un ami

Chaque année, des milliers d'étudiants internationaux posent leurs valises en Espagne pour poursuivre leurs études supérieures, seuls ou dans le cadre d'un échange universitaire. Si vous souhaitez les imiter, voici les conseils du site lepetitjournal.com, partenaire de l’Etudiant.

Selon la dernière étude comparative internationale de la Conférence des recteurs des universités espagnoles, le système éducatif espagnol présente le pourcentage d'étudiants internationaux le plus faible (2,8 %, mais la proportion est plus importante pour les masters et les MBA). La qualité de vie offerte par ce pays et son niveau d'enseignement et de recherche font qu'il reste l'une des destinations favorites des jeunes étrangers.

Un œil sur les rankings internationaux

Les universités espagnoles se font une place sur la scène internationale. Pour l'année 2015-2016, trois d'entre elles font partie des 200 premiers établissements du classement mondial des universités QS (QS World University Rankings), qui en prend en compte plus de 4.000 : l'université de Barcelone est placée 166e, l'université de Madrid 186e et l'université autonome de Barcelone 190e.

Dans le U-Ranking 2016, le classement des meilleures universités espagnoles réalisé par la fondation BBVA, le haut du tableau est occupé par des universités catalanes et une valencienne : l'université Pompeu Fabra de Barcelone, l'université autonome de Barcelone, l'université polytechnique de Catalogne puis l'université polytechnique de Valence.

Un autre rapport, mis au point par ESADE, affirme que l'Espagne (et plus concrètement la ville de Barcelone) est la destination préférée des professionnels qui souhaitent suivre un MBA, derrière les États-Unis, le Royaume-Uni et le Canada.

Grado ou master ?

Le système éducatif espagnol est organisé selon le format européen dit LMD. Le diplôme espagnol appelé "grado" est l'équivalent de notre licence ; il est accessible après le baccalauréat, dure quatre années et permet d'accumuler 240 à 300 crédits européens ECTS. Vient ensuite le master : comme en France, il peut être réalisé après un "grado" pour une durée de un ou deux ans et permet l'obtention de 60 à 120 crédits ECTS.

Votre choix d’établissement va bien entendu dépendre de la discipline choisie. Certaines universités ont des programmes principalement orientés vers les domaines scientifiques et l'ingénierie, tandis que d'autres sont plutôt axés sur les thématiques sociales ou littéraires par exemple. Comme pour des études en France, renseignez-vous sur les références et publications du corps enseignant, les actions en entreprise ou en centre de recherche. Le nombre d'élèves par enseignant est aussi fondamental.

Enfin, avant de postuler, étudiez les opportunités de stage avec les entreprises et centres de recherche proposés, ainsi que les possibilités d’équivalences (surtout si vous partez hors Erasmus).

Le poids du budget

Le critère économique peut aisément vous aider à exclure certaines universités. Il existe en Espagne des établissements d'enseignement public et d’autres, privés. Les universités publiques restent relativement bon marché, avec des frais d'inscription variant de quelques centaines d'euros à 1.000 € l'année ; pour les universités privées, ceux-ci peuvent atteindre 8.500 €. 

De plus, ce prix peut passer du simple au double d'une communauté autonome à l'autre, et déterminer ainsi où vous vous installerez. À titre d'exemple, les frais d'inscription sont nettement plus élevés en Catalogne (de 25 à 158 € environ par crédit universitaire) qu'en Andalousie (de 12 à 29 € par crédit). Un critère à bien prendre en compte si vous ne passez pas par un accord d’échange de type Erasmus.

Les inscriptions

Les jeunes Espagnols qui s'inscrivent à l'université après le "bachillerato" doivent passer une épreuve d'accès communément appelée la "selectividad". Les étudiants étrangers qui souhaitent poursuivre leurs études en Espagne après le bac (hors élèves des établissements français en Espagne) doivent demander un "credential de acceso", une homologation délivrée par l'UNED qui déterminera une note équivalente et permettra l'inscription dans les universités.
Ceux qui ont déjà réalisé un premier cycle d'études en France (BTS, DUT ou licence) doivent s'inscrire directement auprès de l'université de leur choix et se soumettre au processus d'admission dépendant de chaque établissement. Mais pour cela, il leur faudra obligatoirement demander l'homologation de leurs diplômes étrangers auprès du ministère de l'Éducation.

Article rédigé en avril 2016 par notre partenaire Lepetitjournal.com : lire la suite sur les études en Espagne
Lepetitjournal.com est un quotidien dédié à la communauté des Français expatriés et des francophones. Créé en 2001 au Mexique, il offre un mix d'informations générales et locales dans 61 villes du monde. Gratuit et indépendant, le site web regroupe des rubriques thématiques (actu, santé, culture, économie...) et des infos par ville (bons plans, agenda, sorties, petites annonces...).