1. Supérieur
  2. International et étranger
  3. Les bonnes raisons de partir étudier en Espagne
Décryptage

Les bonnes raisons de partir étudier en Espagne

Envoyer cet article à un ami
L'Espagne est la deuxième destination touristique en Europe après la France. // © Gavin Hellier / AWL Images Ltd
L'Espagne est la deuxième destination touristique en Europe après la France. // © Gavin Hellier / AWL Images Ltd

Voilà longtemps que l’Espagne est la destination préférée des étudiants français : ils sont un sur cinq à y partir en séjour d’études et de stage Erasmus. Notre voisin a certes plus d’une corde à son arc, qu’il s’agisse de l’éventail d’études supérieures qu’il propose ou de la qualité de la vie que l’on y trouve.

Climat agréable, esprit festif, langue facilement accessible... Les atouts de l'Espagne sont nombreux pour les étudiants français. Attention, cependant, si vous choisissez une université en Catalogne. Le catalan, le castillan et l'aranais (variante de l'occitan) sont les trois langues officielles en Catalogne. En pratique, le catalan est la langue de la rue, des médias et des universités.

Pour des formations de qualité

L'offre de formations supérieures, diversifiée, est comparable à celle de la France. Si les filières de lettres, droit et sciences humaines accueillent la majorité des étudiants français, les sciences ne sont pas en reste.

Selon l'Office d'éducation de l'ambassade d'Espagne, à Paris, de plus en plus de jeunes Français tentent de contourner la sélection à l'entrée des filières médicales ou vétérinaires. Pour y parvenir, ils doivent présenter un très bon dossier scolaire, comprenant leur moyenne au bac (complétée éventuellement de cours à options suivis en Espagne pour gagner des points) ou postuler auprès des universités privées.

Lire aussi : Ma vie d'étudiant à Salamanque : Antoine, en 3e année de médecine à Toulouse

En ingénierie, les universités polytechniques de Barcelone et de Madrid proposent, quant à elles, des cursus comparables à ceux des écoles françaises.

Les études de gestion et de commerce constituent un autre point fort de l'enseignement supérieur espagnol. Trois établissements, calqués sur le modèle des business schools américaines, sont particulièrement performants et reconnus au niveau international. Il s'agit de l'ESADE (École supérieure d'administration et de direction d'entreprises), de l'IESE (Instituto de Estudios Superiores de la Empresa), implantées à Barcelone et à Madrid, et de l'Instituto de Empresa, à Madrid.

Ils sont régulièrement bien placés dans les classements des médias internationaux, notamment dans celui des meilleures écoles européennes du Financial Times. L'ESADE est aussi la représentante espagnole du programme CEMS (Community of European Management Schools), réseau international d'écoles de management d'excellence dont fait partie HEC.

Pour se spécialiser

Certains étudiants choisissent l'Espagne pour acquérir une spécialisation. Par exemple, se familiariser avec les marchés latino-américains pour des étudiants en marketing ou connaître toute la période de la guerre civile pour les futurs historiens.

Pour préparer son mémoire de master en relations internationales consacré à la politique d'immigration européenne et à ses conséquences sur les relations entre l'Union européenne et le Maroc, Agathe, étudiante française a choisi d'étudier à l'Université autonome de Madrid, dans le cadre d'un échange Erasmus. "La coopération entre l'UE et le Maroc se fait surtout par le biais de l'Espagne. Être à Madrid me permet d'accéder à pas mal de sources documentaires", explique-t-elle.

Lire aussi : Ma vie d'étudiante à Madrid : Alexandra en Bachelor à l'IE Business School

Pour décrocher un double diplôme

On compte plusieurs dizaines de doubles diplômes entre les deux pays. Ils concernent les universités comme les écoles, dans beaucoup de disciplines (architecture, droit, ingénieur, langues, management, etc.). La liste est consultable sur le site de l'ambassade de France à Madrid.

En droit, par exemple, il est possible d'obtenir un double diplôme entre l'université Toulouse 1 et l'UAB (Université autonome de Barcelone). On peut suivre une licence, puis un master 1 et obtenir en parallèle le Grado de l'UAB. Les deux premières années se déroulent à Toulouse et les deux suivantes à Barcelone. À l'issue du programme, l'étudiant obtient les deux titres universitaires, français et espagnol.

Autre double diplôme, celui de la FIFE (filière franco-espagnole) conjointe à l'IEP (institut d'études politiques) de Bordeaux et à l'Université autonome de Madrid. Sur les cinq années du programme, deux se déroulent dans la capitale espagnole. Les diplômés deviennent des spécialistes de la gouvernance et de l'administration publique, dans un contexte international.

Enfin, TBS (Toulouse Business School) possède un campus à Barcelone, accessible aux étudiants de l'école de commerce et du programme Bachelor.

Pour la qualité de vie

Ce n'est pas pour rien que l'Espagne est l'une des principales destinations touristiques dans le monde (la deuxième en Europe après la France). "J'adore Barcelone, qui est très vivante et mélangée", explique ainsi Marion, inscrite en licence 3 LEA (langues étrangères appliquées) à Poitiers, en échange Erasmus à l'Université autonome de Barcelone.

"Originaire de Poitiers, j'avais envie d'une expérience dans une ville plus dynamique. L'architecture est belle, et il y a une offre ­culturelle très riche. J'apprécie aussi le climat – il fait toujours beau – et la proximité de la mer. On peut se baigner sans problème jusqu'à la mi-octobre."

Quant au coût de la vie, il est proche de celui de la France, voire un peu moins élevé. "Dans les grandes villes, il faut compter, selon le quartier, entre 200 et 400 € de loyer mensuel pour une colocation et une fourchette équivalente pour la nourriture, indique Francisco Obispo, fonctionnaire à l'Office d'éducation de l'ambassade d'Espagne, à Paris."


Pour aller plus loin : Marie-Claude, Erasmus en Espagne : "Il faut vivre l’aventure sans rester accroché à son mobile" / Étudier en Espagne : cap sur la troisième langue la plus parlée au monde / Étudier en Espagne : comment choisir sa fac ?