1. Papiers, assurance, test de langue... quelles formalités pour étudier en Scandinavie?
Décryptage

Papiers, assurance, test de langue... quelles formalités pour étudier en Scandinavie?

Envoyer cet article à un ami
Pas besoin de visa pour étudier en Europe du Nord, une carte d'identité en cours de validité suffit. À l'exception de la Norvège. // © Kniel Synnatzschke/ Plainpicture
Pas besoin de visa pour étudier en Europe du Nord, une carte d'identité en cours de validité suffit. À l'exception de la Norvège. // © Kniel Synnatzschke/ Plainpicture

Un séjour d'études en Scandinavie, cela se prépare. Santé, test de langue… Tour d’horizon des démarches à anticiper pour arriver serein dans le nord de l'Europe.

Un parcours du combattant les formalités administratives pour étudier dans un pays scandinave ? Pas tant que ça si vous intégrez un échange universitaire avec Erasmus+. Si vous partez individuellement, en revanche, il faudra vous préparer au moins six mois à l'avance.

Un visa en Norvège

En tant qu'Européen, vous n'avez pas besoin de visa pour étudier au Danemark, en Suède ni en Finlande. Une carte d'identité en cours de validité suffit.

La Norvège, en revanche, a choisi de rester à l'écart de l'Union européenne. Elle a signé la déclaration de Bologne sur l'enseignement supérieur européen, ce qui lui permet de participer aux échanges Erasmus+, mais vous devez faire la demande d'un "Student resident visa" pour tout séjour d'études supérieur à trois mois.

Départ en solo : demandez une attestation de diplôme

Pour un départ en solo, les équivalences de diplômes sont facilitées par le système de crédits ECTS, commun à tous les pays européens. Il vous faudra néanmoins demander une attestation de vos diplômes avant de vous inscrire individuellement. Le site du centre ENIC-NARIC Franceen établit en ligne : vos notes sont reportées sur une échelle de A à F. Les cours de premier cycle (niveau licence) sont plutôt réservés aux étudiants en programme d’échanges. Vous avez donc plus de chances d’être admis au niveau des masters.



Attention : les universités sont sélectives pour les étudiants étrangers qui partent hors échange universitaire. Votre dossier (principaux diplômes, lettre de motivation, lettres de recommandation) sera examiné à la loupe.

Assurez-vous en cas de pépin

Pour que vos frais de santé soient remboursés dans votre pays d'accueil, demandez la CEAM (Carte européenne d'assurance maladie) à votre Caisse d'assurance maladie. Vous pouvez le faire en ligne depuis votre compte ameli, au plus tard 15 jours avant le départ (si vous avez dépassé le délai, votre caisse vous délivrera un certificat provisoire de remplacement).

La carte est gratuite et valable deux ans. Elle garantit la prise en charge de vos soins médicaux dans les mêmes conditions que les locaux. Attention, certains tarifs peuvent être supérieurs à ceux pratiqués en France : n'hésitez pas à compléter votre protection sociale par une mutuelle santé.

Test de langue à prévoir

La plupart des universités demandent aux étudiants étrangers d'attester leur niveau en anglais, même dans le cadre d'un séjour Erasmus+. Elles requièrent en général le niveau B2 du CECR (Cadre européen commun de référence pour les langues).

Le TOEFL (Test Of English as a Foreign Language) est l'examen le plus répandu mais les universités acceptent aussi ses équivalents comme l'IELTS (International English Language Testing System). Le score minimal requis est compris entre 70 et 90 sur 120 au TOEFL (et 6,5 à l'IELTS avec un minimum de 6 dans chaque épreuve).

N'attendez pas le dernier moment pour vous entraîner : même si vous avez un très bon niveau d'anglais, chacun de ces tests a une méthode qui nécessite une préparation. Comptez 220 € pour le TOEFL et 230 € pour l'IELTS.

Ces démarches effectuées, il ne vous reste plus qu'à préparer votre installation, en vous attelant sans tarder à la recherche d'un logement.

Pratique

Danemark : tout ce que vous voulez savoir sur les études supérieures.
Suède : ce site répertorie les différents cursus qu'il est possible de suivre, et plus encore.
Finlande : le guide des études supérieures.
Norvège : un portail officiel qui référence les différentes possibilités d'études.

Etudier en Scandinavie : suivez le guide !

Votre décision est prise : vous allez partir étudier au Danemark, en Finlande, en Norvège ou en Suède. Mais comment choisir l'université ? Combien va vous coûter l'inscription ? Où vous loger ? On fait le point sur les étapes à franchir.

Test : Êtes-vous prêt(e) à partir étudier en Scandinavie ?
Comment choisir son université en Scandinavie ?
Coûts des études, bourses, jobs… quel budget pour la Scandinavie ?
Logement, transport, budget… la vie étudiante en Scandinavie