1. Où postuler pour trouver un stage à l'étranger ?
Décryptage

Où postuler pour trouver un stage à l'étranger ?

Envoyer cet article à un ami
Définissez une stratégie pour votre recherche de stage. // © Phovoir
Définissez une stratégie pour votre recherche de stage. // © Phovoir

Décrocher un stage à distance n’est pas toujours facile. Pour y parvenir, ne vous éparpillez pas. Plutôt que de multiplier les candidatures, demandez-vous quel pays vous attire mais aussi dans quel type de structure vous voudriez être accueilli : une entreprise, une administration ? Passage en revue des pistes possibles, extrait de l'ouvrage “Partir étudier à l'étranger” de Sophie Collet.

Selon les établissements, les services de premier emploi ou de relations internationales peuvent vous aider à trouver un stage. Mais dans la majeure partie des cas, la recherche de stage reste individuelle. Définissez une stratégie : voulez-vous trouver un stage en entreprise ou dans une administration ? Dans une société française ou étrangère ?

Le réseau des administrations à l'étranger

Arriver dans une structure française, c'est souvent la garantie de ne pas être trop perdu, surtout si vous vous rendez dans un pays lointain. Mais dans ce cas, la culture du travail (gestion d'équipes, rapport à la hiérarchie, horaires, etc.) ne diffère pas fondamentalement du reste de l'administration française. Le gain est donc également plus limité.

En ambassade ou en consulat

Chaque année, le ministère des Affaires étrangères offre environ 500 postes de stagiaires, majoritairement à l'étranger. Les étudiants partent alors travailler dans les services de presse ou d'action culturelle, dans les départements consulaires…

Pour décrocher ces stages, qui sont en général dédommagés aux alentours de 550 € par mois si leur durée excède deux mois, vous devez être inscrit dans un établissement partenaire. L'attribution des places dépend ensuite de la pertinence de votre projet, qui sera examiné par le ministère des Affaires étrangères à la réception de votre candidature. Vous devez postuler sur Internet après avoir reçu un code d'accès de la part de votre établissement.

Pour en savoir plus, consultez la page “Stagiaires étudiants” du site du ministère des Affaires étrangères.

Dans les missions économiques

Souvent situées au même endroit que les représentations diplomatiques, les missions économiques constituent néanmoins une entité bien à part. Ces services, qui visent à faciliter la présence de sociétés françaises à l'international, dépendent à présent de l'agence Business France (ex-UbiFrance). Selon leur taille, elles comptent différents départements liés aux secteurs d'activité : automobile, industrie pharmaceutique, grande distribution… ou encore audiovisuel ou juridique.

Pour postuler, rendez-vous directement sur le site Internet de la mission qui vous intéresse, cliquez sur l'onglet “V.I.” ou consultez l'organigramme et contactez le responsable du pôle concerné.

Pour en savoir plus, consultez le site de Business France.

Avec l'Alliance française

École de langues et outil de rayonnement culturel, l'Alliance française fait souvent appel à des stagiaires. Vous n'aurez que l'embarras du choix : le réseau se répartit dans 132 pays et compte près de 800 établissements. Les Alliances sont particulièrement friandes d'étudiants en littérature, en langues ou en instituts d'études politiques. Si votre profil diffère un peu, n'oubliez pas les pays plus petits, où votre motivation sera davantage valorisée.

Pour en savoir plus, consultez le site de la Fondation Alliance française.

À la Commission européenne

La Commission propose des stages aux titulaires d'une licence qui maîtrisent l'anglais, l'allemand ou une autre langue officielle de l'Union européenne. Pendant cinq mois, environ 1.300 stagiaires reçoivent chaque année une bourse mensuelle de 1.120 €. On pourra vous demander d'organiser des débats publics, de rédiger des projets ou encore de réaliser des recherches documentaires.

Pour en savoir plus, consultez la page “Stages” du site de la Commission européenne.

Les entreprises françaises à l'étranger

Se faire la main dans une entreprise française à l'étranger, c'est possible ! Comme vous évoluerez au quotidien dans un environnement français, vous vous concentrerez sur la découverte du marché local.

Dans certains pays, les multinationales d'origine française croulent sous les demandes de stage, qu'elles réservent aux étudiants des grandes écoles. Mais n'oubliez pas que de nombreuses PME françaises se sont également implantées à l'étranger. Pour les connaître, vous pouvez contacter les missions économiques ou les chambres de commerce et d'industrie françaises à l'étranger. Vous obtiendrez des renseignements sur la présence d'entreprises françaises sur leur territoire.

Les entreprises 100 % étrangères

Bienvenue dans le grand bain. Dans une société étrangère, vous découvrirez tout à la fois : mœurs locales, langue étrangère et culture professionnelle. Bien sûr il ne s'agit pas du choix le plus facile, mais il peut se révéler payant, notamment si vous souhaitez débuter votre carrière à l'international. Renseignez-vous bien auparavant : certains pays n'ont pas de culture de stage.

Premier défi, il vous faudra rédiger lettre de motivation et CV dans la langue du pays d'accueil et en adoptant les codes en vigueur : chronologie, présentation, etc. Si vous le pouvez, faites-vous corriger par un natif, par exemple un étudiant étranger qui pourra comparer avec sa propre expérience.

Lire aussi : CV en anglais : ne traduisez pas votre CV français !

Plutôt que d'inonder aveuglément toutes les sociétés d'une ville, concentrez-vous sur une trentaine de compagnies bien ciblées et n'oubliez pas les relances. Pour obtenir les coordonnées d'entreprises hors de France, recherchez les annuaires professionnels, par exemple la base de données européenne Europages ou encore Kompass, qui recense plus de 9 millions d'entreprises dans le monde.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Partir étudier à l'étranger”,
par Sophie Collet.