Comment réussir l’épreuve de résumé de texte en français

Par Superprof, partenaire de l'Etudiant, publié le 03 Février 2022
9 min

Un résumé de texte, c’est une reformulation brève et claire d’un texte plus long. Cela implique deux éléments essentiels : la fidélité au texte initial et de la clarté et concision. Retrouvez tout ce qu'il faut savoir sur l'épreuve du résumé de texte, ainsi que les règles générales, la méthodologie à employer et de nombreux conseils pour réussir votre résumé.

Pour réussir un bon résumé, toutes les idées principales du texte doivent être reprises de manière objective et neutre, c’est-à-dire que vous ne devez pas interpréter ou extrapoler.

Même si cette épreuve ne fait pas appel à des connaissances acquises pendant l’année, elle doit être préparée afin que vous maîtrisiez parfaitement l’exercice.

L’épreuve de résumé de texte : modalités

Le résumé de texte en français est une épreuve que vous retrouverez si vous passez un concours de catégorie A ou B de la fonction publique mais aussi si vous êtes en classe préparatoire, ou d'autres examens dans vos études supérieures.

Les modalités de l’épreuve de résumé de texte en français varient un peu si vous êtes en classe préparatoire ou si vous passez un concours de la fonction publique.

Dans le cas de la classe préparatoire (scientifique ou préparation aux grandes écoles), l’épreuve dure 2 heures pour un coefficient 3. Même s’il ne s’agit pas d’une épreuve majeure, obtenir plus de 15/20 est un avantage non négligeable au cas où vous ratiez une épreuve dans une autre matière.

Concernant l’épreuve lors d’un concours de la fonction publique, vous aurez 3 ou 4 heures pour faire le résumé d’un texte.

Vous devrez réduire le texte de 75 %, voire de 90 % en fonction des consignes données.

Lire aussi

Les règles générales du résumé de texte

Que vous passiez l’épreuve de résumé de texte en français en classe préparatoire ou à un concours de la fonction publique, la méthodologie à adopter sera la même et les règles à respecter seront similaires.

Votre résumé doit respecter l’énonciation du texte initial. Vous devez vous mettre à la place de l’auteur qui devrait résumer son propre texte. S’il s’exprime à la troisième personne du singulier, vous devrez garder le « il » ou le « elle » dans votre résumé. S’il utilise la première personne du singulier, écrivez « je ».

Vous ne devez pas utiliser la formulation « l’auteur dit que » ou une autre expression similaire. Vous n’intervenez pas personnellement comme lorsque vous écrivez une dissertation ou un commentaire composé. On ne vous demande pas de donner votre point de vue, de faire une analyse ou un commentaire quelconque.

Suivez l’ordre des idées développées par l’auteur du texte initial. La chronologie et/ou la hiérarchie des idées doit être la même dans votre résumé que dans le texte initial.

Ne reprenez pas les termes et les expressions du texte initial tels quels (à part s’il s’agit de termes très spécifiques comme des mots juridiques, médicaux ou encore administratifs). Vous devez reformuler autant que possible en utilisant vos propres mots. Ne citez pas le texte même entre guillemets.

Votre résumé de texte doit être facile à lire et retranscrire l’essentiel de la pensée de l’auteur en donnant des informations exactes. Évidemment, vous devez respecter le nombre de mots demandés dans la consigne en ne mettant en valeur que l’essentiel : dix mots de trop peuvent vous faire perdre un point…

Les règles de présentation du résumé de texte

Certaines règles de présentation doivent être respectées concernant le résumé de texte :

  • Vous devez faire un décompte des mots tous les 50 mots et l’indiquer dans la marge par une double barre. S’il n’y a pas de marge sur votre copie lors de l’épreuve, tracez-en une afin de faciliter la lecture de votre copie par le correcteur.
  • Vous devez également préciser le nombre de mots à la fin de votre résumé. Par exemple : « total : 268 mots ».
  • Faites très attention à votre orthographe. Vous n’avez que 250 ou 300 mots pour faire vos preuves, il serait dommage de perdre des points avec une faute d’orthographe ou de syntaxe. En général, un point est enlevé pour 3 fautes et au-delà de 3 fautes, vous pouvez perdre jusqu’à un point par faute…

Quelle méthodologie adopter pour réussir votre résumé de texte ?

Maintenant que vous connaissez les principales règles du résumé de texte, passons à la méthodologie pour que vous réussissiez votre épreuve.

Prendre connaissance des consignes

Ne vous précipitez pas dans la lecture du texte directement et consacrez quelques minutes à la lecture du sujet et des consignes pour savoir ce qu’on attend de vous.

Vous connaîtrez alors le nombre de mots du texte initial et le nombre de mots attendus pour le résumé de texte. Il vous sera également indiqué la marge de tolérance à plus ou moins 5 % ou 10 %.

Lire le texte une première fois

Commencez par lire le titre de l’ouvrage dont est tiré le texte. Cela pourra vous donner une première idée de la thématique principale de l’extrait étudié.

Faites une première lecture rapide du texte pour vous permettre de comprendre le thème, la problématique, l’organisation du texte et la pensée de l’auteur. N’hésitez pas à prendre des notes sur votre brouillon mais n’essayez pas de commencer votre rédaction.

Lire le texte de manière détaillée

A partir de la deuxième lecture, prenez un crayon à papier (pour pouvoir gommer si besoin). Soulignez d’un trait simple les mots-clés et les idées majeures du texte. Soulignez d’un trait double les mots de liaison (de plus, et, par ailleurs, par conséquent, mais, donc…) qui vous donneront des indications sur le déroulement de la pensée de l’auteur.

N’hésitez pas à barrer ce qui vous semble secondaire, peu important ou de l’ordre de la répétition.

Autre méthode complémentaire : vous pouvez essayer de résumer chaque paragraphe du texte initial par une ou deux courtes phrases.

Trouver le titre de votre résumé de texte

Il est primordial de ne pas oublier le titre de votre résumé. C’est le premier élément que lira votre correcteur et mieux vaut faire une bonne première impression pour qu’il aborde votre copie avec un a priori positif.

Vous pourrez le retravailler à la fin mais il est important de réfléchir au titre de votre résumé à ce stade. C’est le titre qui donnera l’idée principale du texte et vous permettra de développer les différents paragraphes.

Un titre ne doit ni être long, ni être trop court. L’idéal est une longueur de 7 à 9 mots avec un mot désignant le thème principal du texte. Les enjeux du texte doivent également être mis en évidence.

Par exemple, si le texte initial est un article qui parle des problèmes liés à la malbouffe et des solutions possibles, votre titre pourrait être : « savoir s’alimenter : une urgence difficile à résoudre ».

Élaborer le plan du résumé

Commencez à formuler vos idées au brouillon en même temps que vous soulignez les éléments importants du texte. Vous pourrez alors regrouper vos idées et définir vos paragraphes.

Suivez le déroulement du texte initial et les idées principales du texte initial. Vous dégagerez petit à petit le plan de votre résumé.

N’hésitez pas à donner un titre à chaque partie au brouillon (vous ne noterez pas ces titres dans votre copie). Cela vous permettra de rester cohérent et de ne pas risquer de faire un hors sujet.

Rédiger les paragraphes de votre résumé

Si vous avez assez de temps, commencez par rédiger votre résumé au brouillon. Si vous manquez de temps, notez simplement les idées principales de chaque paragraphe.

Chaque partie devra être de taille équivalente. Aucune idée ne doit être plus développée qu’une autre.

Avant même de commencer à rédiger, pensez à diviser le nombre de mots par le nombre de parties prévues. Si vous devez rédiger un résumé de 250 mots et que vous avez trois parties, chacune des parties comprendra 83 mots environ.

Prenez un peu de temps pour compter le nombre de mots et ajuster au besoin en simplifiant une phrase ou en détaillant au contraire une notion.

Comment compter les mots de votre résumé de texte ?

Vous vous demandez peut-être comment compter les mots de votre résumé de texte. De manière générale, les règles sont les suivantes :

  • Les articles, même élidés (l’, d’), conjonctions, pronoms… comptent pour un mot. Ainsi la phrase « or il a commis l’erreur » compte pour 6 mots
  • Les dates (en chiffres) comptent pour un mot : « 16 octobre 1967 » = 3 mots
  • Les sigles comptent pour un mot : BBC, OMS, UNESCO… (ils ne devront être utilisés que s’ils sont présents dans le texte initial)
  • La ponctuation n’est pas comptabilisée
  • Les noms propres sont comptés mot à mot : Simone de Beauvoir vaut 3 mots, tout comme Charles de Gaulle
  • Certains mots composés réuni par un trait d’union comptent pour un mot : porte-clés, arc-en-ciel, gratte-ciel…
  • « A-t-il » compte pour deux mots (le t est euphonique, c’est-à-dire qu’il rend la prononciation plus harmonieuse)
  • Le titre est comptabilisé dans le nombre de mots pour le résumé de texte du concours de la fonction publique mais pas pour l’épreuve en prépa.

Nos derniers conseils pour réussir votre résumé de texte

Même si l’épreuve de résumé de texte ne semble pas difficile au premier abord, prenez le temps nécessaire de la préparer pendant l’année. Il n’est pas si simple de synthétiser un texte sans omettre aucune idée importante. Si vous avez besoin d’aide pour votre préparation, vous pouvez compter sur un professeur de français de la plateforme Superprof.

Vous apprendrez également à gérer votre temps en vous entraînant. La gestion du temps durant cette épreuve peut être un problème : que vous ayez deux heures ou quatre heures, pensez à bien découper le temps consacré à chaque étape méthodologique.

Enfin, n’oubliez pas l’étape de la relecture : cela vous évitera de perdre des points à cause d’une coquille…

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !