1. Emploi dans l'automobile : une voie à emprunter !
Enquête

Emploi dans l'automobile : une voie à emprunter !

Envoyer cet article à un ami
De nombreux postes sont à saisir dans le domaine de la vente automobile. // © plainpicture/Maskot
De nombreux postes sont à saisir dans le domaine de la vente automobile. // © plainpicture/Maskot

ON RECRUTE ! Ce n’est pas parce que la production de véhicules a perdu beaucoup de terrain que les métiers de l’automobile n’offrent plus de belles opportunités. En particulier dans les services, la mécanique et l’ingénierie de pointe.

Il y a des secteurs dont l'image sort écornée des périodes de crise économique... et le secteur automobile en fait partie ! Si de fait, la part de ses salariés diminue dans la population active, celui-ci continue de recruter, en raison des départs à la retraite, mais pas uniquement ! Certains postes peinent même à trouver des candidats !

La sortie de crise observée par les professionnels depuis l'automne 2014 pousse à l'optimisme : les recrutements ont augmenté de plus de 10 % sur le premier semestre 2016. "Les entreprises du secteur embauchent quoi qu'il en soit plusieurs milliers de personnes chaque année", indique Éric Poyeton, directeur général de la Filière Automobile et Mobilités (PFA), qui anime un réseau de 4000 entreprises de l'industrie automobile et du transport routier.

Lire aussi : On recrute ! Services à la personne, des métiers qui ont du sens

Au sein du secteur, on dénombre les constructeurs, qui produisent les véhicules, et les équipementiers, qui se chargent des pièces détachées et des composants destinés aux constructeurs. Sans oublier les entreprises de services, qui emploient quelque 390.000 personnes, contre 215.000 pour les industriels !

Les métiers des services, moins connus, offrent actuellement d'importants volumes de recrutement. Ils couvrent plusieurs domaines, de la réparation au dépannage, en passant par l'entretien, le commerce (voitures, véhicules utilitaires et industriels), le contrôle technique ou encore l'enseignement de la conduite.

Les concessionnaires sont actuellement de grands pourvoyeurs d'emploi : surtout pour des postes de vendeurs (neuf et occasion), mais aussi de responsables après-vente, de chefs de vente, de vendeurs-magasiniers. "Les constructeurs développent de plus en plus leurs propres offres de services, c'est également une source d'emplois", complète Éric Poyeton. Ces dernières années, les créations d'emploi ont par ailleurs particulièrement progressé dans l'enseignement de la conduite (+4,4 % entre 2014 et 2015).

Mécaniciens et mécatroniciens

Du côté de la production à proprement parler, certains métiers sont au premier rang en termes de volume d'offres d'emploi. À commencer par les mécaniciens (automobile et poids-lourds) et techniciens (diagnostic par exemple), mais aussi les carrossiers-peintres. "Les métiers classiques de la production recrutent toujours, notamment en raison des départs à la retraite", explique le directeur de PFA, "on doit citer aussi les logisticiens, les opérateurs, le management logistique ou de production."

Parmi les atouts du secteur, sa capacité d'innovation. Les métiers de la mécanique sont ainsi en forte évolution, en raison de l'importance grandissante de l'électronique dans les véhicules : de plus en plus de calculateurs, de systèmes d'assistance embarqués ou de stockage de données intègrent les habitacles. À tel point qu'on parle de moins en moins de mécanicien, mais de "mécatronicien".

Toujours de l'innovation

Cette évolution touche les premiers niveaux de diplôme (CAP, Bac pro, BTS) mais aussi les ingénieurs, en particulier en R&D. "L'arrivée du numérique renforce ce besoin en nouvelles compétences, qui vont de l'expertise en cybersécurité à l'intégration de systèmes mécatroniques – comme les caméras équipées de capteurs pour éviter l'endormissement du conducteur", souligne Éric Poyeton.

D'une façon générale, le secteur automobile se doit d'anticiper l'évolution des usages de la voiture (véhicule "autonome", c'est-à-dire sans chauffeur, par exemple), qui va de pair avec la progression des technologies liées aux nouvelles réglementations. "Celles-ci concernent le bruit du véhicule, la sécurité, l'éclairage, l'impact écologique...", indique Éric Poyeton. L'innovation concerne ainsi de plus en plus de métiers : ingénieurs, chefs de projet, ingénieurs matériaux sont les principaux concernés. "La réflexion sur les matériaux biosourcés, c'est-à-dire issus de produits naturels, est en plein essor", confirme le directeur général de PFA. Des perspectives à garder en tête si vous cherchez à trouver un métier à la pointe !

À noter !

Le Mondial de l'automobile se tient à Paris du 1er au 16 octobre 2016.

Le 6e Salon de l'emploi automobile a lieu à Paris les 6 et 7 octobre 2016, dans le cadre de Paris pour l'emploi.