1. CV : 10 erreurs qui peuvent ruiner une candidature
Coaching

CV : 10 erreurs qui peuvent ruiner une candidature

Envoyer cet article à un ami
Rédaction CV et lettre de motivation // © Phovoir
Rédaction CV et lettre de motivation // © Phovoir

Quelques secondes… C'est le temps que passe un recruteur devant un CV lorsqu'il effectue sa première sélection. Autant dire qu'il est préférable que le vôtre soit nickel si vous voulez rester dans la course. Top 10 des impairs qui conduisent immanquablement un CV à se faire recaler.

Erreur #1 : se lancer dans un roman en plusieurs tomes

Pour les jeunes diplômés et les juniors, c'est la règle : un CV ne doit pas faire plus d'une page. "Il faut sélectionner les bonnes informations, pour refléter une image fidèle de votre parcours et donner les bonnes indications sur vos objectifs professionnels, sans être trop ‘bavard’", recommande Wilhelm Laligant, directeur général du cabinet de conseil en recrutement Randstad Executive. La synthèse est donc de rigueur…

Erreur #2 : débuter son CV par le titre "Curriculum vitae"

Personne, et surtout pas un recruteur, n'ignore ce qu'est un CV ! Plutôt que d'indiquer "curriculum vitae", il est plus judicieux de choisir un titre destiné à donner une coloration à son parcours ou à son projet, par exemple en mentionnant "Technicien de maintenance / trois ans d'expérience en alternance" ou "Ingénieur système / spécialisation en aéronautique". Une "accroche" à adapter à chaque candidature.

Erreur #3 : imaginer que les recruteurs ont des connaissances encyclopédiques


Les recruteurs sont très cultivés certes, mais de là à connaître toutes les entreprises et tous les intitulés de diplômes… Dans le doute, il est préférable de mentionner le secteur de chaque entreprise où vous avez travaillé, le nombre de salariés et leur chiffre d'affaires. Et, pour vos diplômes, d'indiquer leur nom complet, sans omettre de préciser celui de l'établissement où vous l'avez décroché.

Erreur #4 : donner des dates imprécises

Rester vague sur les dates, rien de tel pour instiller le doute dans la tête d'un recruteur ! Quand il y a du flou, il y a un loup… "Pour ne pas inspirer de méfiance, le plus simple est d'indiquer les mois et les années de début et de fin de chaque expérience", assure Wilhelm Laligant.

Erreur #5 : être vague sur ses compétences linguistiques


"Lu, écrit, parlé", "anglais courant"… Derrière ces termes, chacun peut imaginer un niveau différent. Des précisions s'imposent ! "Les jeunes diplômés doivent indiquer leurs résultats à des tests reconnus comme le TOEIC et le TOEFL iBT, ou encore les périodes passées à l'étranger, dans le cadre d'une année d'études ou d'un stage. C'est plus parlant", remarque Wilhelm Laligant.

Erreur #6 : opter pour des descriptions "bateau"


"Rien ne ressemble plus à un stage dans un service commercial qu'un autre stage dans un service commercial", constate Wilhelm Laligant. Seules les informations factuelles permettent de se distinguer. Taille du service, noms et nature des produits, montant du budget, type de clientèle, outils informatiques utilisés… Le must étant de pouvoir mentionner des résultats chiffrés.

Erreur #7 : survendre ses stages


Les stages de longue durée constituent de véritables expériences professionnelles. Mais attention à ne pas en exagérer l'importance. Si vous avez réalisé un stage de trois mois dans un cabinet d'audit, vous ne pouvez pas pour autant vous décerner le titre d'auditeur financier ou spécialisé sur votre CV.

Erreur #8 : faire l'impasse sur ses petits boulots


Pas valorisants, les petits boulots et les jobs d'été ? Détrompez-vous ! Dans les CV des jeunes diplômés, ils sont toujours appréciés par les recruteurs qui y voient un signe de volonté et de débrouillardise.

Erreur #9 : envoyer son CV sous le format "pdf " dans une CVthèque


Le format "pdf" présente l'avantage de "figer" la mise en page d'un document. S'il est possible de l'utiliser lorsque le CV est envoyé directement à un destinataire précis, il doit être banni en cas d'envoi dans une CVthèque, car les logiciels de recherche utilisés par les recruteurs ne peuvent pas toujours analyser leur contenu. En clair, un CV au format pdf ne ressortira jamais !

Erreur #10 : choisir de réaliser un CV par compétences


Présenter son parcours sous une forme thématique, par compétences ? Une fausse bonne idée : les recruteurs n'apprécient pas cet exercice car il est difficile de se faire une idée précise de l'envergure d'un candidat lorsque les compétences utilisées sont déconnectées du contexte. Bref, c'est une forme à bannir.