1. Métiers de l'audit et du conseil : combien gagnerez-vous en 2020 ?
Enquête

Métiers de l'audit et du conseil : combien gagnerez-vous en 2020 ?

Envoyer cet article à un ami
Le secteur de l'audit et du conseil ne connaît pas la crise. // © Mangostar / Adobe Stock
Le secteur de l'audit et du conseil ne connaît pas la crise. // © Mangostar / Adobe Stock

Auditeur, consultant ou comptable... Découvrez les salaires d'embauche pour les débutants, jeunes diplômés ou de 0 à 2 ans d'expérience calculés par PageGroup dans son étude de rémunérations 2020.

Les hommes et femmes du chiffre ont toujours autant la côte ! Que vous ayez suivi une filière comptable ou une filière grande école de commerce ou d'ingénieurs, les métiers de l'audit et du conseil offrent de belles rémunérations en début de carrière ainsi que des perspectives de postes à responsabilité à moyen terme.

Les "big four" -autrement dit les 4 gros cabinets mondiaux Deloitte, EY, KPMG et PwC- mais aussi tous les autres cabinets continuent de recruter et de se diversifier fortement dans les métiers du conseil, en particulier celui en forte croissance du conseil en stratégie digitale (+12% par an). 30% de l'activité de conseil concerne d'ailleurs des projets de transformation numérique. Les salaires d'entrée y demeurent très attirants, entre 35 et 40.000 € brut par an minimum pour un candidat avec moins d'un an d'expérience.

Source : Etude de rémunérations PageGroup 2020 // © Etienne Gless
Source : Etude de rémunérations PageGroup 2020 // © Etienne Gless

Expertise comptable, un secteur dynamique qui peine à attirer et fidéliser

Et du côté des entreprises de service numérique (ESN) confrontées à un fort turnover, un ingénieur consultant selon son domaine d'expertise peut être rémunéré de 38.000 à 45.000 € en début de carrière.

Le marché de l'expertise comptable demeure très dynamique lui aussi. Les cabinets sont soumis à un fort turnover de leurs collaborateurs et soignent leur attractivité : outre les rémunérations, ils jouent sur des leviers comme la flexibilité des horaires ou un accès plus rapide à des postes à responsabilités pour attirer les jeunes candidats qui boudent le secteur. Un secteur qui a pourtant un avantage sur beaucoup d'autres : croissance ou récession de l'économie, il ne connait pas le chômage !

Lire aussi : Audit, comptabilité, gestion : découvrez les métiers du secteur