1. Cette jeune entrepreneuse promeut le “re-made in France”
Portrait

Cette jeune entrepreneuse promeut le “re-made in France”

Envoyer cet article à un ami
 // © Photo fournie par le témoin
// © Photo fournie par le témoin

Faire du neuf et de l'unique avec du vieux. Ainsi pourrait-on résumer l'activité de la jeune entreprise Axel&Cie, portée par sa fondatrice Axelle Nick, 24 ans. Sa première collection de hauts sort cet été.

Axelle Nick est la lauréate de la première édition de la Social Cup, dédiée à l'entrepreneuriat social étudiant et lancée par la plate-forme de financement participatif KKBB (KissKissBankBank).

“J'essaie de ne pas m'enflammer. J'ai fêté ça avec des copains, mais, le lendemain matin, je me remettais au travail”, raconte la jeune femme de 24 ans. Avec cette reconnaissance et les 9.000 € récoltés sur KKBB, elle lance sa première collection de vêtements griffés Axel&Cie à l'été 2015.

L'art de la récup

Sa spécificité : le recyclage. “À Duperré [École supérieure des arts appliqués], les profs nous encouragent à travailler à partir de récupération. C'est aussi une question de coût”, précise la militante écologique. Son projet est la suite logique d'une première expérience menée en 2014, quand un copain lui propose de dessiner une ligne de T-shirts. Sa condition ? Ne pas faire de “made in China” mais du “re-made in France”.

Axelle récupère des vêtements, les recoupe, les renforce, les reteint et les sérigraphie pour obtenir des pièces uniques. La collection s'écoule sur Internet et dans quelques boutiques avec succès. Mais la mode n'est pas la vocation de son ami et la jeune diplômée enchaîne avec 1 an de stage, dont 6 mois chez Petit H, une maison Hermès. Déçue par cette expérience, Axelle reprend son idée de “re-made in France” et se lance dans l'entrepreneuriat. “Dans mon projet idéal, d'autres jeunes créent leur atelier ‘&Cie’ et on s'organise en réseau coopératif.” À vos bobines !

Plus d'infos : axeletcie.fr