1. Les métiers de l’ingénieur, apprendre à s’orienter face à une multitude d’opportunités
Boîte à outils

Les métiers de l’ingénieur, apprendre à s’orienter face à une multitude d’opportunités

Envoyer cet article à un ami
Début 2008, le contexte économique incertain annonçait une situation de l’emploi relativement mitigée. D’autant plus que les sociétés françaises peinaient face à leurs concurrentes et que, compte tenu des variations de résultats dans certains secteurs, nombre d’entre elles ne semblaient pas en mesure d’affronter l’éventualité d’un grand coup de frein économique.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, force est de constater que les jeunes ingénieurs n’ont cessé d’avoir le vent en poupe et que de belles perspectives de carrière continuent à s’offrir à eux aujourd’hui. Néanmoins, vous devez prendre conscience, comme l’actualité ne cesse de nous le rappeler, que des domaines réputés stables sont susceptibles de connaître des soubresauts pouvant vous mettre face à un gel des embauches.

Aussi, il importe d’être vigilant pour ne pas s’orienter dans une voie sans issue. A titre d’exemple, bien que 2009 se présente comme une année favorable pour les secteurs de l’énergie et de l’environnement, qui devront faire face, avec les départs en retraite et le développement de nouvelles activités, à des besoins importants, vous devez prendre conscience que le développement durable, domaine très en vogue ces derniers temps, n’offre qu’un nombre très limité de places !

Par ailleurs, si vous avez fondé des espoirs dans un secteur frappé par la crise, tel que celui de l’automobile qui éprouve des difficultés à redresser la tête, ne vous découragez pas pour autant car une bonne dose de sagacité vous permettra sûrement de discerner des opportunités sous-jacentes.

En somme, pour déterminer le ou les secteurs qui pourraient vous convenir, tant au niveau de vos compétences que de vos aspirations, restez attentif à l’actualité du marché de l’emploi. Ne vous basez pas seulement sur vos desiderata et efforcez-vous de faire preuve de circonspection pour trouver l’adéquation entre l’expertise que vous proposerez et les différentes opportunités qui se présenteront à vous.

De la formation à l’emploi


La population des ingénieurs, employée en grande majorité par le secteur privé, se répartit dans l’industrie (49,4%), le tertiaire (42%) et le BTP (5,5%). Les jeunes diplômés se dirigent principalement vers les fonctions techniques (88% des premiers emplois) et seulement 3,9% d’entre eux travaillent dans la banque et l’assurance, ceci malgré un nombre élevé d’opportunités proposées aux ingénieurs dans ces secteurs. Il apparaît que les jeunes diplômés sont principalement employés dans les activités d’études, de recherche et de conception (21%), dans les activités de production (21,3%) et en informatique (20,4%).

Par ailleurs, ils aspirent de plus en plus à travailler à l’international, en raison des salaires attractifs, de la qualité de vie et des opportunités professionnelles proposés. Ainsi, ils sont 16,4% à avoir débuté leur carrière directement à l’étranger – les Etats-Unis, l’Allemagne, la Suisse, la Grande-Bretagne et la Belgique regroupant à eux cinq 48% des emplois.

Enfin, parité oblige, le métier d’ingénieur semble bien engagé sur la voie de la féminisation puisque 16% des ingénieurs sont des femmes et que les écoles d’ingénieurs comptent désormais un quart de femmes.

Des avis contrastés


Le salaire médian annuel des débutants a augmenté – 32.188 € en 2007 contre 31.000 € en 2006 – et les jeunes diplômés trouvent désormais leur premier emploi en un temps record – 72% des jeunes diplômés ont trouvé leur premier emploi en moins de deux mois en 2007 contre 50% en 2003 – mais rien n’y fait… les ingénieurs sont moins satisfaits professionnellement.

Les conditions de travail sont évidemment invoquées : 28% des ingénieurs avouent éprouver du stress plus de la moitié du temps et 52% au moment d’échéances, en grande partie à cause d’une charge de travail conséquente.

Optimisez vos compétences grâce aux conseils de professionnels


A la lecture des articles contenus dans la présente édition, vous élargirez peut-être votre vision des secteurs susceptibles de vous proposer une carrière prometteuse, quitte à envisager une carrière transversale – la banque, l’audit ou le conseil proposant de réelles opportunités aux jeunes ingénieurs qui souhaitent dépasser l’aspect purement technique ou industriel, pour s’ouvrir à une dimension entrepreneuriale.

Les professionnels (dirigeants, jeunes diplômés ou recruteurs) ayant participé à l’élaboration de cette revue ne cesseront de vous le répéter : il importe que vous soyez proactif dans votre recherche d’emploi. Avez-vous déjà pensé à tenir sur tableur une liste précise des entreprises pour lesquelles vous postulez ? En prenant note de vos différents entretiens, vous pourrez avoir une vision plus juste de la progression de votre candidature.

En vous imprégnant de cette nouvelle rubrique de TARGET Carrières de l’Ingénieur, de ses témoignages autant que de ses conseils, vous aurez toutes les cartes en main pour élaborer une candidature efficace, adopter le bon comportement lors des forums ou des entretiens de recrutement, et saurez vous démarquer pour démarrer une carrière des plus passionnantes !

Nous remercions le Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France pour nous avoir autorisés à utiliser les données publiées dans son enquête annuelle : Situation des Ingénieurs 2008 (http://enquete.cnisf.org).

Pour aller plus loin : Secteur Ingénieurs : TARGET carrières 2012 / Target-Carrières : la rubrique recherche d'emploi