Pourquoi le SMIC augmente de 2,65% au 1er mai 2022

Par Etienne Gless, publié le 28 Avril 2022
3 min

Au 1er mai 2022 le SMIC horaire brut passe à 10,85 euros et le SMIC mensuel brut à 1.645,58 euros pour un emploi à temps plein. C'est la troisième fois en six mois que le salaire minimum fait l’objet d’une revalorisation. L'Etudiant vous explique pourquoi.

Environ deux millions de salariés en France sont rémunérés au salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC) soit 12% des salariés. Et parmi eux de nombreux jeunes qui prennent un job à côté de leurs études, se forment en apprentissage ou débutent dans la vie active. L'augmentation prévue le 1er mai 2022 porte le SMIC mensuel brut à 1.645,58 euros pour un emploi à temps plein. Comment sont décidées ces revalorisations et quels sont leurs impacts réels ? On fait le point.

Une hausse du SMIC de +5,9% sur un an

Le 1er mai le SMIC est donc revalorisé de 2,65% après une première revalorisation au 1er janvier 2022 et une précédente à l'automne dernier. Au total de mai 2021 à 2022, il aura ainsi connu une hausse de 5,9% sur un an soit de 91 euros brut par mois. Du beurre dans les épinards ? Pas vraiment. Ces revalorisations viennent simplement compenser la forte hausse des prix -l'inflation- constatée depuis plusieurs mois.

Une hausse automatique du SMIC chaque 1er janvier

En France le pouvoir d’achat des salariés rémunérés au SMIC est protégé par plusieurs mécanismes de révision. Une revalorisation automatique intervient chaque année au 1er janvier pour tenir compte de l’évolution de l’inflation chez les 20% des ménages ayant les revenus les plus faibles. Le 1er janvier 2022, il a ainsi été revalorisé de 0,9%.

Lire aussi

Une revalorisation automatique en cours d'année pour compenser l'inflation

Une revalorisation automatique peut intervenir en cours d’année si l’indice des prix à la consommation augmente d’au moins 2% depuis la dernière évolution du montant du SMIC.

Ce fut, par exemple, le cas l’an passé : au 1er octobre 2021 le SMIC avait augmenté de 2,2% pour tenir compte de l'inflation et dans quelques jours cette revalorisation automatique sera de nouveau effective avec une hausse de 2,65%.

Un "coup de pouce" pour le SMIC à la discrétion du gouvernement

Enfin le SMIC peut bénéficier d’un coup de pouce du gouvernement en plus de ces revalorisations mécaniques. Un geste politique à l'égard des travailleurs les plus modestes qui n’a pas eu lieu depuis dix ans : le dernier "coup de pouce" remonte en fait à… juillet 2012 !

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !