1. Prélèvement à la source : comment ça se passe pour un premier emploi ?
Boîte à outils

Prélèvement à la source : comment ça se passe pour un premier emploi ?

Envoyer cet article à un ami
À partir du 15 janvier 2019, l'impôt sur le revenu est prélévé de façon immédiate sur votre salaire. // © Pascal SITTLER/REA
À partir du 15 janvier 2019, l'impôt sur le revenu est prélévé de façon immédiate sur votre salaire. // © Pascal SITTLER/REA

Avec la mise en place du prélèvement à la source, les jeunes diplômés qui entrent dans la vie active vont devoir payer leur impôt sur le revenu dès cette année, à partir du 15 janvier 2019, et non un an plus tard. En fonction de votre situation, découvrez quel sera votre taux d’imposition.

Le 15 janvier 2019, c’est le baptême du feu pour des dizaines de millions de contribuables. Le prélèvement à la source devient la norme pour l’impôt sur le revenu. Jusqu'ici, les jeunes diplômés bénéficiaient d’une année de décalage. Ils ne payaient leur impôt que l’année n+1 sur leurs revenus de l’année n. De quoi avoir un petit matelas de trésorerie toujours bienvenu quand on débute dans la vie active.

Mais ce décalage d'un an est fini. Avec le prélèvement à la source, vos revenus sont fiscalisés dès le départ. Bref, vous êtes prélevés en temps réel. C'est votre employeur qui joue le rôle de percepteur pour le compte des finances publiques. L'Etudiant vous explique à quoi vous attendre selon votre situation.

Lire aussi : Comment décrypter votre bulletin de salaire ?

J’entre dans la vie active en 2019 et n’ai jamais fait de déclaration

Si vous entrez dans la vie active et que vous n’avez jamais déclaré vos revenus, le fisc ne peut pas calculer un taux personnalisé de prélèvement à la source. C’est donc un taux non personnalisé, encore appelé taux neutre, qui vous sera appliqué, celui d’un célibataire sans enfant. Ce taux varie en fonction des revenus que vous verse votre employeur selon le barème établi par la loi : 0 % si votre salaire mensuel imposable est inférieur ou égal à 1.404 €, 0,5 % entre 1.404 et 1.457 €, 1,5 % de 1.457 € à 1.551 €, etc. jusqu’à 43 % si vos revenus dépassent 47.717 € (assez rare pour un jeune diplômé !) par mois. Au printemps, vous remplirez votre première déclaration de revenus.

Je suis encore rattaché au foyer fiscal de mes parents

Pour pouvoir être rattaché au foyer fiscal de vos parents, vous devez avoir moins de 21 ans ou moins de 25 ans et poursuivre des études au 1er janvier de l’année d’imposition. Dans le cas le plus fréquent, vous allez terminer vos études au premier semestre 2019 et allez travailler au second semestre. Si vous êtes célibataire sans enfant, là-encore, votre employeur appliquera un taux non personnalisé calculé en fonction de votre salaire. Et vous ferez votre propre déclaration en 2020.

Je cumule chômage et emplois précaires, serai-je prélevé ?

Tous les revenus (salaires, pensions, retraites, revenus de substitution comme les allocations chômage…) entrent dans l'assiette de l'impôt. Si vous avez plusieurs employeurs, chacun d'entre eux appliquera le taux de prélèvement que lui aura communiqué l'administration. De même, si vous touchez des indemnités chômage de Pôle emploi, ce dernier versera aux finances publiques l'éventuelle part imposable de vos indemnités. Attention : pour obtenir une allocation chômage, vous devez avoir travaillé au moins 88 jours ou 610 heures dans les 28 mois précédant la fin du contrat de travail.

Lire aussi : Premier emploi : votre salaire en 2019 dans chaque secteur

J'ai effectué un job d'été ou un job étudiant, suis-je imposable ?

Tout dépend du montant de revenus que vous tirez de vos jobs. Si vous avez exercé une activité rémunérée en parallèle de vos études (job d'été, job étudiant…), vos revenus sont non imposables à condition qu'ils n'excèdent pas la limite de trois fois le SMIC mensuel soit 4.564 € pour l'année 2019. Vous devez également être âgé de 25 ans maximum au 1er janvier de l'année d'imposition.

Devrais-je toujours faire une déclaration de revenus ?

Oui. Chaque année, en mai-juin, vous déposerez une déclaration de revenus qui permettra d’actualiser le taux de prélèvement à la source applicable à compter du mois de septembre et jusqu’en août de l’année suivante. À partir de 2020, votre déclaration préremplie mentionnera vos revenus et le prélèvement à la source effectué l'année précédente. Si les prélèvements ont été supérieurs au montant de votre impôt, le fisc vous remboursera par virement durant l'été. Dans le cas contraire, vous devrez verser le solde restant à payer durant les quatre derniers mois de l'année.

Demandez l'actualisation de votre taux de prélèvement

Votre situation personnelle change ? Si vos revenus varient sensiblement, si votre situation de famille change (mise en couple, enfant…) vous pouvez faire adapter votre taux de prélèvement. Vous pouvez effectuer cette actualisation par courriel dans votre espace personnel sur impots.gouv.fr dans le menu "Gérer mon prélèvement à la source". Sinon, faites votre demande par téléphone au 0.809.401.401 (non surtaxé) ou rendez-vous à votre centre des finances publiques. L’administration calculera le nouveau taux de prélèvement et le transmettra à votre employeur. Le taux sera actualisé sur la paie du mois suivant ou, le cas échéant, sur celle du mois d'après.