1. Prix Pépite 2019 : témoignages d'étudiants-entrepreneurs lauréats
Reportage

Prix Pépite 2019 : témoignages d'étudiants-entrepreneurs lauréats

Envoyer cet article à un ami
Les 29 lauréats nationaux des prix Pépite récompensant l'entrepreneuriat étudiant touchent 10.000 € pour développer leur entreprise. // © Etienne Gless
Les 29 lauréats nationaux des prix Pépite récompensant l'entrepreneuriat étudiant touchent 10.000 € pour développer leur entreprise. // © Etienne Gless

Encore étudiants, ils entreprennent dans les domaines de la transition écologique, de l'alimentation, de l'économie circulaire ou de la santé. Témoignages de lauréats du 6ème prix national Pépite, un concours récompensant les meilleurs projets.

"Ne lâchez rien, sachez vous entourer et faites preuve de résilience !" C'est le message inspirant que donne Benjamin Gaignault, parrain de la promotion 2019 des lauréats du prix Pépite récompensant l'entrepreneuriat étudiant. Entrepreneurs en herbe, comme Benjamin, vous connaîtrez des moments difficiles sur le chemin qui mène à la réussite. En 2014, pendant ses études à Euromed Marseille (devenue Kedge BS), il fonde avec un ami l'auto-école en ligne Ornikar. Il vient de lever 35 millions d'euros pour financer l'expansion de son entreprise qui emploie désormais 110 personnes. Un modèle de réussite… qui a bien failli échouer ! D'où l'importance d'initiatives comme celles des Pépite, qui encouragent l'entrepreneuriat étudiant en mettant leurs ressources au service des jeunes porteurs de projet.

Etudiant-entrepreneur : le statut qui aide à avancer

Le statut national d’étudiant-entrepreneur (SNEE) a été créé pour faciliter la prise de risques inhérente à tout projet lancé par un étudiant ou jeune diplômé. Accordé sous conditions, il vous donne accès à des services comme un accompagnement, des financements ou des espaces de travail pour monter son projet en cours d’études.

"Le statut national d'étudiant-entrepreneur m’a permis de substituer ma création d’entreprise à mon stage de fin d'études", se souvient ainsi Marjolaine, créatrice de l’Atelier du ferment en Mayenne qui commercialise une boisson pétillante aux fruits certifiée agriculture biologique. "J’ai aussi pu suivre une formation à l’entrepreneuriat et découvrir les points clés de la création d’entreprise, sans lesquels j’aurais eu beaucoup de mal à monter mon projet", ajoute Marjolaine, qui a profité de l’infrastructure d’un incubateur technologique pour monter et tester son projet durant un an.

Lire aussi : Ce qui va changer si vous créez votre entreprise durant vos études

Business model, pitch', prototypage… être accompagné sur les fondamentaux de l'entrepreneuriat

"Avec le soutien de Pépite, j’ai appris à maîtriser des techniques de vente et à être à l’aise pour parler de notre projet à des dirigeants de grandes entreprises", explique Sulivan, jeune diplômé de l’école des Ponts qui travaille sur le projet Omni, une fixation pour faire de la trottinette électrique en fauteuil roulant. "Au sein de mon école d’ingénieurs, j’ai ai été formé par la D.school, une formation qui propose une méthode d’innovation pour bien comprendre le besoin des utilisateurs ou prototyper le produit", précise Sullivan.

"J’ai pu suivre plusieurs ateliers qui m’ont appris les bases pour établir un business model, construire un business plan et trouver des financements", explique Giuseppe, ancien étudiant-entrepreneur, titulaire d’un master 2 en droit du vin et des spiritueux à l’université de Reims Champagne Ardennes qui a bénéficié du soutien de Pépite.

"Le pôle Pépite nous a permis de suivre des ateliers pour apprendre à réaliser une étude de marché et acquérir d’autres compétences nécessaires pour créer une entreprise comme la prise de parole en public, ce qui est très utile pour 'vendre' son projet", confie de son côté Lucas, étudiant en licence d’informatique à l’université de la Nouvelle-Calédonie et cofondateur du site web RemplaMed, qui propose de la mise en relation de professionnels de santé pour effectuer des remplacements.

"Le prix Pépite va nous permettre de démarrer et financer l’activité. Mais Pépite, c’est aussi un réseau d’entrepreneurs et de professionnels de l’accompagnement de la start-up. Cela nous permet d’avoir des retours sur notre projet et de l’améliorer et d’entrer en contact avec des investisseurs privés", ajoute Lucas.

Lire aussi : Mini-entreprise : un programme pour monter sa boîte dès la sixième

Que vont faire les 29 lauréats des prix Pépite avec les 10.000 € remportés ?

"Les 10.000 € du prix Pépite vont me permettre d’aller démarcher une nouvelle clientèle sur des salons professionnels et de se développer en région parisienne", se réjouit Marjolaine, lauréate avec 28 autres étudiants de ce concours national. Car, sans client, l’entreprise ne survit pas. Mais il faut parfois du temps – donc de l'argent – pour convaincre le marché que votre innovation (produit ou service) a de la valeur. C’est ce que les spécialistes du marketing appellent "évangéliser le marché".

"Nous passons nos week-ends sur les stands sur les marchés à convaincre les citoyens, les enfants que les sols sont aussi importants que l’eau et l’air et qu’il faut les protéger", témoigne Anne, docteur en urbanisme et sciences du sol, créatrice de la société Sol & co à Nancy. "Les 10.000 € du prix Pépite seront une bouffée d'oxygène. J’en suis encore à la phase de test et de prototypage pour une commercialisation prévue en juin 2020", explique de son côté Giuseppe qui développe le projet Tonton Sommelier, un jeu de société pour découvrir les secrets du vin.

Les 29 lauréats nationaux du prix Pépite 2019 vous le diront : l'entrepreneuriat en cours d'études est une expérience très enrichissante qui vous servira toujours pour votre insertion professionnelle future. "Il ne faut pas avoir peur de se tromper", conseille encore Marjolaine. "Il faut garder la passion, ne jamais se laisser décourager. Les échecs nous aident à grandir et à avancer. C'est peut-être même la partie la plus importante de l'entrepreneuriat !"

Le pôle Pépite : des programmes, un accompagnement et un réseau.
Si durant vos études – ou à la sortie de votre école – vous souhaitez vous former à l’innovation et à l’entrepreneuriat et être accompagné(e) dans votre projet, rapprochez-vous de votre Pépite sur votre campus. Il vous guidera dans votre démarche. Les pôles étudiants pour l’innovation le transfert et l’entrepreneuriat (Pépite) rassemblent les établissements d’enseignement supérieur (universités, écoles de commerce, écoles d'ingénieurs…), les acteurs économiques et des réseaux associatifs d’aide à la création d’entreprise. Il en existe 30 en France. Pour trouver le vôtre cliquez ici.

Kangae le site web des 15–25 ans qui donne envie d'entreprendre
Vous êtes collégien, lycéen, étudiant…et vous avez envie d'entreprendre ou encore de monter un projet associatif ? La plate-forme Kangae dont L'Etudiant est partenaire, met à votre disposition toutes les ressources et outils pour vous lancer et concrétiser vos projets.