L'Institut Mines-Télécom sensibilise ses élèves aux violences sexistes et sexuelles avec un film en réalité virtuelle

Par Clément Rocher, publié le 27 Avril 2022
5 min

L’Institut Mines-Télécom sensibilise les étudiants à la lutte contre les violences sexistes et sexuelles avec la réalisation d'un film en réalité virtuelle avec la start-up Reverto. Le scénario s’appuie sur des témoignages de situations vécues par des étudiants pour être au plus près de la réalité autour des notions de consentement et de harcèlement.

Un(e) étudiant(e) sur 10 a été victime d’une agression sexuelle dans l'enseignement supérieur. Face à ce triste constat, l’Institut Mines Télécom (IMT) a fait appel au printemps dernier à la start-up Reverto pour la réalisation d'un film en réalité virtuelle afin de renforcer la sensibilisation de ses étudiants aux violences sexistes et sexuelles et faire de la prévention.

Reverto est une société lyonnaise qui développe des solutions scénarisées de sensibilisation au harcèlement sexuel. "L'Institut Mines-Télécom est venu nous voir pour avoir une solution innovante de sensibilisation et donner aux élèves des clés sur les notions de consentement et de harcèlement. Ce film s'adresse à tout le monde, que l'on soit victime, auteur ou témoin", explique Guillaume Clere, fondateur de Reverto.

Lire aussi

Un film en réalité virtuelle sur le consentement pour impliquer les élèves-ingénieurs

Au cours du mois de mai 2021, les élèves des écoles de l’Institut Mines-Télécom ont été associés aux équipes de Reverto pour la construction du scénario de ce film appelé "Consentement". Certains étudiants ont apporté des témoignages basés sur leur expérience personnelle pour construire des situations et dialogues proches de la réalité.

Cette expérience immersive de 10 minutes place les étudiants dans la peau de Léa, une étudiante de première année, témoin et victime de violences sexistes et sexuelles. Le film revient ensuite à travers un quizz interactif sur les moments forts de l'immersion afin d'apprendre à identifier clairement les signaux qui doivent alerter.

La prise de conscience des VSS par l'expérience et le débat

Le dispositif de réalité virtuelle permet aux étudiants de devenir acteurs le temps de l'expérience. "Ils vont être confrontés à des situations et cela va créer des émotions comme l'empathie. Cela peut aussi ramener à son propre vécu", explique Guillaume Clere.

Cette immersion a pour objectif de montrer tous les aspects autour des violences sexistes et sexuelles et d'en faire prendre conscience aux étudiants. Le film montre une certaine gradation dans les violences. "Le but est de plonger les élèves dans des situations de violences assez courantes : des insultes sexistes, un attouchement, il y a aussi une scène post-viol", explique Kévin, étudiant à l'IMT Mines Albi.

Lire aussi

L'éducation aux violences sexuelles pour faire diminuer les comportements à risque

Plus de 1.100 étudiants ont déjà mené cette expérience dans le cadre d’une séance d’éducation aux violences sexuelles. Un temps d'échange et de débat est prévu avec les étudiants à l'issue de cette expérience pour accompagner la réflexion.

Les réactions des étudiants ont été positives. "Cette vidéo a un impact très fort et permet de faire diminuer les comportements à risque. Nous avons énormément informé les élèves sur les problèmes qui ont eu lieu par le passé : on constate désormais une libération de la parole. Beaucoup d'élèves osent réagir ou font remonter les situations problématiques", poursuit Kévin.

2.500 élèves de l'Institut Mines-Télécom seront sensibilisés en 2022

Louise a coordonné les travaux des élèves durant sa dernière année d'études au sein d’IMT Atlantique. "Beaucoup d'énergie a été mise dans ce projet. La vidéo est un très bon outil : il permet à tout le monde d'agir en apprenant à dire non. J'ai trouvé que le seuil de tolérance sur le sujet des violences sexistes et sexuelles a grandement diminué à la suite du film." Les sessions en réalité virtuelle se poursuivront en 2022 pour toucher plus de 2.500 élèves-ingénieurs.

Articles les plus lus

A la Une vie étudiante

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !