1. PISA : comment vous améliorer en sciences
Boîte à outils

PISA : comment vous améliorer en sciences

Envoyer cet article à un ami
Les élèves français auraient des lacunes en sciences // © Capture d'écran
Les élèves français auraient des lacunes en sciences // © Capture d'écran

Selon les récentes enquêtes internationales TIMSS et PISA, les élèves français ne brilleraient pas en sciences. Alors, comment mieux réussir dans ces matières sans vous prendre la tête ? Suivez nos conseils.

Les Sciences, qui recouvrent en collège et en lycée les Sciences et vie de la Terre (SVT) et la physique-chimie, ne seraient pas le fort des élèves français. Selon l'étude internationale PISA, le niveau des élèves français de 15 ans en sciences se situe au même niveau que la moyenne des pays de l'OCDE, loin derrière des pays comme Singapour, le Japon, la Finlande ou la Slovénie. La France se situe ainsi en milieu de tableau de ce classement comprenant 72 pays. L'étude de l'OCDE est publiée quelques jours seulement après l'étude TIMSS qui, elle, a indiqué que les élèves français étaient 22e sur 22 pays européens au classement du niveau en sciences pour des élèves de CM1. En outre, le niveau en maths des élèves de terminale scientifique a fortement chuté depuis 1995.

Test : Pisa 2015 : seriez-vous meilleur qu'un élève français, singapourien ou finlandais de 15 ans ?

Mais, rassurez-vous : pour s'améliorer en sciences, plusieurs solutions existent ! En cours, tout d'abord. Les conseils, ici, ne sont pas originaux : bien écouter et surtout faire les exercices. "Il est très important ensuite de faire des fiches de synthèse, mais vraiment de synthèse !, explique Roseline Ndiaye, enseignante de SVT en collège et lycée à Paris. C'est-à-dire qu'il faut garder l'essence des choses et non recopier tout le cours. Les élèves se perdent à vouloir tout apprendre." L'enseignante conseille également de faire des cartes mentales.

Regarder la nature, des films, lire...

En dehors de la classe, vous pouvez travailler les sciences et apprendre à les aimer de multiples façons. Apprenez à développer votre curiosité ! "Allez voir la nature, touchez les plantes, allez au musée, lisez des revues comme ‘Sciences et Vie Junior’ !", encourage Roseline Ndiaye. "La lecture, les films, les jeux vidéo sont de bons moyens également", ajoute Jean-Christophe Denis, professeur de physique-chimie en lycée à Nantes (44).

Sans vous dispenser de ces pratiques, Internet est aussi très utile pour découvrir et comprendre. "Contrairement à ce que certains disent, Internet n'est pas le mal ! Faire des recherches est très intéressant", assure Karine Lamoureux, enseignant de SVT dans un lycée à Cambrai (02). À condition toutefois de vérifier les informations que vous y trouvez !

Des youtubers vous aident à comprendre

Sur Internet il y a aussi les youtubers. De nombreuses vidéos, souvent drôles et dont les contenus et notions sont vérifiés et sérieux, peuvent vous aider. Le site VidéoSciences regroupent ceux dont vous pouvez être certain de la fiabilité des informations. Parmi eux, Experimentboy : jeune homme de 22 ans, qui s'est fait découvrir par une vidéo où il mélangeait un soda et un bonbon à la menthe. Comme son nom l'indique, il fait des expérimentations, mais qui sont souvent… explosives. "L'objectif est d'apprendre des notions scientifiques autour de phénomènes spectaculaires, explique Baptiste Mortier-Dumont, alias Experimentboy. Les trois-quarts du temps, les commentaires que je reçois sur mes vidéos sont : ‘J'ai compris en deux minutes ce que je galère à comprendre depuis deux mois’ !"


Si elles peuvent aider à comprendre des notions, les vidéos ne peuvent, en revanche, pas remplacer les cours. "Mes vidéos peuvent créer des situations d'accroche, un intérêt. Par exemple, une de mes dernières, sur l'alchimie, permet de réviser les atomes", explique Jean-Christophe Denis qui, en plus d'être enseignant, est également Youtuber sous le pseudonyme de ProfOkita. Scilabus, youtubeuse dont le vrai nom est Viviane Lalande, avait d'abord un blog. "Mais comme l'adage connu le dit parfaitement, une image vaut mille mots, souligne-t-elle. Quand on voit une notion à l'école, c'est abstrait, mais quand on la voit en vidéo, ça prend sens."

Test : Enquête PISA sur les performances des élèves : mais au fait, on y évalue quoi ?

Passez à l'action !

Après avoir vu ces vidéos, n'hésitez pas à passer à l'action ! "Je conseille de pratiquer au maximum, suggère Jean-Christophe Denis. Par exemple, si on fait cuire des pâtes et que l'eau bout, essayez de comprendre pourquoi, comment ça se passe d'un point de vue moléculaire, de l'énergie, etc. Toujours chercher à expliquer les choses." "Le plus grand scientifique, c'est le gamin de 5 ans qui demande sans cesse "Pourquoi ? pourquoi ?", sourit Experimentboy. Les expériences, c'est crucial. Mais avant, il faut bien comprendre ce qu'on va faire, le pourquoi, et aussi prendre toutes les précautions, et bien se renseigner sur l'objet que l'on va étudier. Il y a des expériences possibles à tout âge, avec des produits ménagers, des petits circuits électriques…"

Et, plus largement, "essayer de trouver à quoi servent, dans la vraie vie, les notions étudiées", indique Scilabus. Car, comme le dit Experimentboy : "Quand les choses deviennent concrètes, on se rend compte que la science n'est pas accessible seulement aux personnes qui sont en blouse toute la journée et aux rats de laboratoires !"