1. Prise de notes : nos conseils pour prendre le coup de main
Boîte à outils

Prise de notes : nos conseils pour prendre le coup de main

Envoyer cet article à un ami
Utiliser des abréviations et des symboles permet d'écrire plus rapidement. // © Phovoir
Utiliser des abréviations et des symboles permet d'écrire plus rapidement. // © Phovoir

C'est au lycée que les enseignants demandent vraiment de prendre des notes. Fini le cours écrit de bout en bout au tableau ! Comment s'y prendre sans être perdu et sans manquer la moitié du cours ? Nos conseils.

Vous avez sans doute connu cette situation. Vous êtes en cours et votre voisin vous demande, l’air paniqué : "Elle a dit quoi, la prof, là ?". Au lycée, les enseignants qui notent entièrement le cours au tableau se font rares. Souvent, ils y inscrivent le plan, quelques mots de vocabulaire et… c’est tout.

Ils vous demandent désormais de "prendre des notes". "Cela permet de rester disponible pour le cours, de participer, plutôt que d’être occupé à tout écrire, explique Catherine Bon, enseignante en lycée à Tournus (71). L’objectif est de faire la part entre l’indispensable et ce qui peut être abrégé." Et de garder une trace écrite du cours. Comme le rappelle Christine Rica, enseignante dans un lycée parisien : "Les paroles s’envolent, les écrits restent".

Il s’agit également de s’habituer, pour ceux qui poursuivront leurs études, à une pratique routinière de l’enseignement supérieur. Mais aussi de certains milieux professionnels, lors de réunions ou conférences par exemple.

Le stress de rater un point important

En attendant, pour beaucoup d’entre vous, la prise de notes s’avère un exercice compliqué. "Les élèves ne savent pas sélectionner les informations. Ils ne parviennent pas à prendre du recul par rapport à ce qui est dit. Ils veulent absolument copier des phrases entières, raconte Christine Rica. Cela les rassure d’avoir des phrases toutes faites, ils se sentent moins démunis."

"Ils estiment que la prise de notes, ce n’est pas beau, ce n'est pas propre, renchérit Catherine Bon. Ils sont souvent réticents à l’exercice, ils ont l’appréhension de manquer quelque chose d’important." Noter une phrase entendue quelques secondes auparavant alors que l’enseignant est en train d’en dire une autre mérite de l’entraînement. Parfois, certains enseignants organisent des ateliers ou font un cours sur la prise de notes en accompagnement personnalisé.

Bien écouter pour bien comprendre

Comment bien prendre vos notes ? Tout d’abord, "c’est important de bien écouter car nous répétons souvent plusieurs fois la même idée de manière différente de façon à ce que l’élève comprenne", souligne Christine Rica. Bien comprendre les propos de l’enseignant permet de sélectionner ce qui est essentiel à écrire. Il ne faut pas hésiter à demander un éclaircissement si un point du cours vous échappe.

Trois manières d'aller plus vite

Pour vous aider à la prise de notes, il existe trois méthodes principales, qui peuvent s’utiliser en même temps :

l’abréviation syntaxique : cela consiste à enlever des mots dans une phrase, comme les articles voire les verbes. "Je conseille de noter les mots-clefs et non des phrases entières. Il ne faut pas s’encombrer de détails", conseille Christine Rica.

l’abréviation lexicale : cela correspond à enlever des lettres dans un mot. Quelques exemples : c'est-à-dire --> càd ; quelque chose --> qqch ; tout --> tt ; nous --> ns ; exemple --> ex.
Logiquement, plus le mot est long, plus lui trouver une abréviation a de l’intérêt. Cela vaut également pour les mots, voire les noms propres, qui reviennent souvent dans des matières (exemples : Y = fonction ; X = exportations ; E = épargne ; K = capital ; W = travail). La nominalisation peut également être très utile (remplacer dans une phrase le verbe "investir" par "investissement" – en abgrégé – par exemple).

l’utilisation de symboles :

Liste non-exhaustive d'abréviations pour faciliter la prise de notes

Comment s’entraîner ?
Deux exercices simples peuvent vous faire progresser :
- Prendre une phrase complète et l’abréger.
- Écouter une émission de télévision ou de radio et la suivre en prenant des notes, puis essayer de reconstituer la trame et les idées principales quelques jours plus tard.