1. Programme de la spécialité biologie-écologie
Décryptage

Programme de la spécialité biologie-écologie

Envoyer cet article à un ami
Voici le programme de la spécialité biologie-écologie en première. // © Shutterstock
Voici le programme de la spécialité biologie-écologie en première. // © Shutterstock

Quel sera le programme de la spécialité biologie-écologie en classe de première ? Qu’allez-vous y apprendre ? Pour vous aider à y voir plus clair, l’Etudiant a fait appel à des professeurs de lycée. Ils font le point sur chaque spécialité.

Pourquoi choisir la spécialité biologie-écologie ? A qui s'adresse-t-elle ?

Si vous êtes en lycée agricole et que vous vous sentez concerné par l’environnement et sa préservation, vous pouvez faire le choix de la spécialité biologie-écologie. Elle est également adaptée si vous vous intéressez aux animaux, aux végétaux ou à la santé.

Programme de la spécialité biologie-écologie : le contenu des cours

Le programme de cette spécialité s’articule autour des questionnements scientifiques et sociétaux actuels et est organisé en deux grandes thématiques :

  • les enjeux environnementaux contemporains : vous appréhenderez les grands enjeux liés aux ressources et à leur utilisation, à la diversité du vivant, aux écosystèmes et au climat.
  • les enjeux de santé contemporains : vous cernerez des facteurs ayant un impact sur la santé (alimentation, environnement, activité physique, comportement à risque, patrimoine génétique).

Lire aussi : Épreuves, calendrier, coefficients : le bac 2021 en un clin d’œil

Compétences, méthodes : qu'apprend-on en spécialité biologie-écologie ?

L’enseignement de biologie-écologie a pour objectifs de vous construire une culture scientifique solide, de vous former à l’esprit critique et à l’éducation citoyenne et de vous préparer aux études supérieures. Vous vous exercerez également à l’analyse en laboratoire et les travaux par groupes vous permettront d’acquérir des logiques de travail en équipe, qui vous serviront aussi bien dans vos études supérieures que dans votre vie professionnelle.

Quelle est la quantité de travail personnel demandée ? Quelles sont les modalités d’évaluation ?

Pour réussir dans cette spécialité, il faudra vous impliquer en cours, être curieux et fournir un travail personnel régulier. Cela vous permettra d’acquérir toutes les notions du programme mais aussi les compétences vous permettant d’aborder n’importe quel sujet d’évaluation.

Si vous arrêtez la spécialité biologie-écologie en fin de première, vous passerez une épreuve écrite au 3e trimestre, comprenant 2 exercices s’appuyant sur la totalité du programme. L’exercice 1 évaluera la maîtrise de vos connaissances et la capacité à les mobiliser et les organiser pour répondre à une question scientifique. L’exercice 2 jugera votre capacité à pratiquer une démarche scientifique dans le cadre d'un problème scientifique, à partir de l'exploitation d'un ou de plusieurs documents et en mobilisant vos connaissances.

Vous pourrez aussi choisir de conserver cette spécialité pour la terminale. Dans ce cas, vous passerez une épreuve écrite au 3e trimestre, et vous pourrez présenter votre grand oral sur un thème traité en biologie-écologie.

Lire aussi : Comment sera calculée la note du bac 2021 ?

Quelles études après la spécialité biologie-écologie ? Quels sont les débouchés ?

Cette spécialité vous fera découvrir les métiers des domaines de l’agronomie, de l’écologie, de la santé humaine et animale, du sport… Elle prépare particulièrement aux études supérieures agronomiques et vétérinaires. Après le bac, avec cette spécialité, vous pourrez vous diriger vers un DUT, un BTS, une licence, une école d’ingénieurs ou encore une classe préparatoire.

Comment sera évaluée la spécialité biologie-écologie ?
Comme pour toutes les autres matières, toutes les évaluations effectuées en cours compteront pour le bac, puisqu’elles seront comptabilisées dans la moyenne des bulletins scolaires (10 % de la note finale du bac). Si vous choisissez d’abandonner la spécialité à la fin de la première, vous devrez alors passer une épreuve au mois de juin, qui aura un coefficient 5 dans la note du bac. Enfin, si vous poursuivez cette spécialité en terminale, elle fera l’objet d’une épreuve terminale au mois de mars de coefficient 16.